16/11/2012 14:33

France Télévisions: Nouveaux statuts pour les personnels techniques et administratifs

La direction du groupe France Télévisions a annoncé vendredi l'entrée en vigueur des nouveaux statuts pour les personnels techniques et administratifs (PTA), sans qu'un accord n'ait été signé avec les organisations syndicales.

Ces négociations, désormais clôturées, avaient été engagées pour parvenir à la mise en place de l'entreprise commmune, qui unifie les statuts des salariés de chacune des entreprises qui existaient précédemment.

La fusion des multiples entités du groupe audiovisuel public (11.000 personnes) au sein d'une entreprise unique avait été initiée sous la présidence de Patrick de Carolis et poursuivie sous Rémy Pflimlin arrivé il y 15 mois.

Ce nouveau statut pour ces catégories de personnels intervient après un accord conclu avec les journalistes en septembre 2011.

"A défaut de signature avec les organisations syndicales, la direction a décidé d'appliquer unilatéralement l'essentiel des avancées négociées depuis des mois avec les partenaires sociaux qui seront soumises prochainement à l'avis du Comité central d'Entreprise", selon un communiqué diffusé vendredi.

Dans un communiqué, la CGT indique que "les 4 syndicats représentatifs de l'entreprise: CGT (37%), CFDT (20,8%), SNJ (11,5%), FO (10,8%) ont unanimement refusé de ratifier le projet d'accord partiel".

"La CGT dénonce cet échec de la méthode, dont la direction porte l'entière responsabilité. La direction a pris le risque de tenter d'isoler la CGT ,1er syndicat de l'entreprise, en préférant miser sur le corporatisme", écrit le syndicat qui estime que "les négociations doivent se poursuivre loyalement jusqu'à leur terme".

"Le dialogue continue pour procéder à certains aménagements et les points qui n'ont pas été encore actés par la direction pourront l'être d'ici fin décembre si un accord est trouvé avec les organisations syndicales", a précisé la direction.

Les dispositions du nouveau statut portent notamment sur la nomenclature générale des emplois et leur classification, les rémunérations (intégrations de primes aux salaires, minimaux garantis) ainsi que les évolutions de carrière (mesures individuelles et ancienneté).

La direction annonce aussi qu'elle "s'engage à proposer avant la fin de l'année un projet d'accord global incluant tout ce qui aura été négocié à cette date" et ouvrira début 2013 "les négociations sur le recours à l'emploi non permanent à France Télévisions".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
23/novembre/2012 - 00h11
Cyrius a écrit :

Diminuer les salaires aussi  

+5

Portrait de Flivia44
23/novembre/2012 - 00h11
Celya30 a écrit :

Mais il y  pas plus urgent à FT !!! :O

Oups smiley

Portrait de Flivia44
23/novembre/2012 - 00h11

Hey FT il y a plus urgent ailleurs smiley

Portrait de ben82
16/novembre/2012 - 18h06

On ne parle pas de la télévision quand on ne la connait pas.

Les "11000 glandus" font tourner l'ensemble du groupe France Télévisions, c'est grâce à  eux que les programmes sont meilleurs que sur les autres chaînes.

Quant aux intermittents ils sont indispensables à la production des programmes, et ils coutent justement moins chers que les permanents, bande d'ignards.

Les plus vus