13/04/2012 14:26

Morandini Zap: A 38 ans, elle a décidé de faire un bébé toute seule

Direct 8 diffusait, hier soir, un nouveau numéro de l'émission "A chacun son histoire...". Karine Ferri s'intéressait aux Français qui ont choisi d'adopter. 

Les journalistes ont rencontré Cécile. La femme de 38 ans a choisi de se rendre dans une clinique londonienne pour faire le choix d'un donneur de sperme.

 

Regardez

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BestTiti
13/avril/2012 - 19h12


:)

Portrait de BestTiti
13/avril/2012 - 19h01
Kazindrah a écrit :
Encore un malheureux enfant qui n'aura pas la chance de connaître son véritable père, avec toutes les conséquences psychologiques négatives que cela pourra avoir sur lui plus tard. Comment peut-on " fabriquer " un enfant de cette façon mécanique antinaturelle, sans que l'amour soit à l'origine de sa venue au monde ?


Je ne partage pas votre point de vue! perso mon "père" est un monstre bien qu'en apparence notre famille paraissait idéale. Pour moi, pas de père est de très loin préférable à un mauvais père!!! Je suis sure qu'une mère seule peut très bien apporter à son enfant tout se dont il a besoin et faire mieux en matière d'éducation que de nombreuses familles bien comme il faut ! Souvent les apparences sont trompeuses...

Portrait de estrella17
13/avril/2012 - 16h35
Pitchoune22 a écrit :
Il y a une autre manière de faire un bébé "toute seule", elle va à une soirée, drague un mec, l'enmène dans son lit et l'affaire est dans le "sac" mdr

Ah, et c'est une meilleure solution selon vous?!
C'est vrai que comme ça elle se retrouve liée à vie avec un homme qui peut s'avérer être un pervers, un mec violent et j'en passe...
Elle n'est pas obligée de lui dire qu'il va être papa me direz-vous mais alors là je m'interroge sur votre sens moral. Et je me demande bien ce que dans cette situation vous diriez à votre enfant qui demande qui est son père: "Oh un mec que je ne connais pas, par qui je me suis fait sauter pour tomber enceinte?!"
C'est certain, ça doit être beaucoup mieux pour l'enfant!
Sans compter que dans ce cas il pourra toujours rechercher son géniteur et que personne ne sait sur quel malade il pourrait tomber. Très responsable comme décision, faudra qu'on m'explique en quoi c'est mieux...

Portrait de solveigh
13/avril/2012 - 15h32
Kazindrah a écrit :
Encore un malheureux enfant qui n'aura pas la chance de connaître son véritable père, avec toutes les conséquences psychologiques négatives que cela pourra avoir sur lui plus tard. Comment peut-on " fabriquer " un enfant de cette façon mécanique antinaturelle, sans que l'amour soit à l'origine de sa venue au monde ?


Le problème est qu'il y a une telle pression sociale qui s'immisce inconsciemment dans les esprits que si à + de 30 balais, t'es seule sans gosses, t'es limite considérée comme anormale.

Portrait de Jp34
13/avril/2012 - 15h22

Quelle tristesse à t elle penser à son enfant plus tard

Portrait de Doudou78
13/avril/2012 - 15h20
estrella17 a écrit :
Je n'ai pas vu cette émission, je ne sais donc pas dans quelle situation se trouve cette femme. Cependant je vous trouve très dur(e). J'ai bientôt 32 ans et pas encore d'enfant. Pas par choix personnel mais parce-que je n'ai malheureusement toujours pas trouvé l'homme avec qui j'aurai envie d'en avoir un. Le temps passe vite et j'ai de plus en plus conscience que la fameuse horloge biologique tourne. Je ne désespère pas trouver celui que je cherche et avec qui je pourrai fonder une famille. Ceci dit dans le cas contraire je n'exclue pas de faire un enfant toute seule. Sans doute pas par un donneur, un enfant ayant effectivement besoin d'avoir un père. Mais avoir un enfant est un désir (je dirai même un besoin) naturel et même si ça peut paraître égoïste à ceux qui ont la chance d'avoir rencontré la bonne personne, je sais qu'un jour ou l'autre je l'assouvirai aussi, qu'il y ait un père ou non. Et même si c'est un argument critiquable, rien n'est jamais sûr dans ce monde et à l'heure précise où une femme tombe enceinte, elle ne peut pas être sûre que son enfant grandira auprès de son père, ni même que celui-ci sera toujours présent pour son enfant. Mieux vaut un enfant qui sait que sa mère l'a tellement désiré qu'elle a fait tout ce qu'elle a pu pour l'avoir et qui sait que le donneur ignore qu'il a un descendant, qu'un enfant qui sait qu'il a un père quelque part qui ne souhaite pas s'en occuper

tt à fait d'accord avec vous.. Je trouve normal qu'on puisse se tourner vers cette solution quand on a pas le papa de rêve sous la main!

Portrait de jujuras
13/avril/2012 - 15h18
estrella17 a écrit :
Je n'ai pas vu cette émission, je ne sais donc pas dans quelle situation se trouve cette femme. Cependant je vous trouve très dur(e). J'ai bientôt 32 ans et pas encore d'enfant. Pas par choix personnel mais parce-que je n'ai malheureusement toujours pas trouvé l'homme avec qui j'aurai envie d'en avoir un. Le temps passe vite et j'ai de plus en plus conscience que la fameuse horloge biologique tourne. Je ne désespère pas trouver celui que je cherche et avec qui je pourrai fonder une famille. Ceci dit dans le cas contraire je n'exclue pas de faire un enfant toute seule. Sans doute pas par un donneur, un enfant ayant effectivement besoin d'avoir un père. Mais avoir un enfant est un désir (je dirai même un besoin) naturel et même si ça peut paraître égoïste à ceux qui ont la chance d'avoir rencontré la bonne personne, je sais qu'un jour ou l'autre je l'assouvirai aussi, qu'il y ait un père ou non. Et même si c'est un argument critiquable, rien n'est jamais sûr dans ce monde et à l'heure précise où une femme tombe enceinte, elle ne peut pas être sûre que son enfant grandira auprès de son père, ni même que celui-ci sera toujours présent pour son enfant. Mieux vaut un enfant qui sait que sa mère l'a tellement désiré qu'elle a fait tout ce qu'elle a pu pour l'avoir et qui sait que le donneur ignore qu'il a un descendant, qu'un enfant qui sait qu'il a un père quelque part qui ne souhaite pas s'en occuper

Très joli commentaire. Vous le trouverez votre homme, courage!

Portrait de estrella17
13/avril/2012 - 15h08
Kazindrah a écrit :
Encore un malheureux enfant qui n'aura pas la chance de connaître son véritable père, avec toutes les conséquences psychologiques négatives que cela pourra avoir sur lui plus tard. Comment peut-on " fabriquer " un enfant de cette façon mécanique antinaturelle, sans que l'amour soit à l'origine de sa venue au monde ?

Je n'ai pas vu cette émission, je ne sais donc pas dans quelle situation se trouve cette femme.
Cependant je vous trouve très dur(e).
J'ai bientôt 32 ans et pas encore d'enfant. Pas par choix personnel mais parce-que je n'ai malheureusement toujours pas trouvé l'homme avec qui j'aurai envie d'en avoir un.
Le temps passe vite et j'ai de plus en plus conscience que la fameuse horloge biologique tourne. Je ne désespère pas trouver celui que je cherche et avec qui je pourrai fonder une famille. Ceci dit dans le cas contraire je n'exclue pas de faire un enfant toute seule. Sans doute pas par un donneur, un enfant ayant effectivement besoin d'avoir un père.
Mais avoir un enfant est un désir (je dirai même un besoin) naturel et même si ça peut paraître égoïste à ceux qui ont la chance d'avoir rencontré la bonne personne, je sais qu'un jour ou l'autre je l'assouvirai aussi, qu'il y ait un père ou non.
Et même si c'est un argument critiquable, rien n'est jamais sûr dans ce monde et à l'heure précise où une femme tombe enceinte, elle ne peut pas être sûre que son enfant grandira auprès de son père, ni même que celui-ci sera toujours présent pour son enfant.
Mieux vaut un enfant qui sait que sa mère l'a tellement désiré qu'elle a fait tout ce qu'elle a pu pour l'avoir et qui sait que le donneur ignore qu'il a un descendant, qu'un enfant qui sait qu'il a un père quelque part qui ne souhaite pas s'en occuper