29/02/2012 17:29

Paris-Normandie en redressement judiciaire pour six semaines

Le tribunal de commerce du Havre a placé mercredi en redressement judiciaire la Société normande de presse d'édition et d'impression (SNPEI) qui édite le quotidien Paris-Normandie et les titres qui lui sont associés, a annoncé la direction.

La SNPEI, comme également sa régie publicitaire SNP, ont été placées en période d'observation pour six semaines avec nomination de deux adminsitrateurs judiciaires.

Durant ce laps de temps, la direction va élaborer avec ces administrateurs un plan de continuation qui comportera des volets économique, financier et social, a-t-elle précisé dans un communiqué. La direction se dit "convaincue" qu'un tel plan "s'appuyant sur des mesures de réorganisation rapides va permettre d'adapter les titres du pôle aux nouveaux enjeux de la presse quotidienne régionale et de les relancer".

"Nous n'avons pas eu d'explications sur le contenu de ce plan", a regretté Véronique Christol, secrétaire CGT du Comité d'entreprise, à l'issue de l'audience. Selon les syndicats SNJ et Livre CGT, le comité d'entreprise va être informé vendredi de l'état de la procédure et une nouvelle audience du tribunal de commerce a été fixée au 11 avril prochain. "Notre place n'est pas au tribunal de commerce et nous demandons de sa part un traitement d'exception comme un bien culturel", a déclaré Benoît Marin-Curtoud, délégué SNJ.

La SNPEI qui emploi 365 salariés, en comptant les effectifs de la SNP, édite Paris-Normandie et les titres de la pointe de Caux, Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kikic83
1/mars/2012 - 00h39

Pourtant le journal se vend bien en Normandie....comprend pas...

Les plus vus