04/03/2009 09:47

Les sénateurs PS critiquent la validation de la réforme

Le groupe socialiste du Sénat a regretté mardi dans un communiqué la validation par le conseil constitutionnel du projet de loi sur l'audiovisuel estimant qu'il "vient de cautionner la mise sous tutelle de France Télévision par le pouvoir".

"Le président de notre télévision publique sera désormais directement choisi par le président de la République, avec pour seuls freins, l'avis d'un CSA tout entier à la botte du pouvoir et celui de commissions parlementaires soumises à la loi de la majorité", souligne le groupe.

"Les Sages ont purement et simplement assimilé le service public de la télévision et de la radio à une banale activité industrielle et commerciale" ajoute-t-il. David Assouline, orateur principal du groupe à propos de cette réforme a de son côté déclaré à l'AFP que "le Conseil constitutionnel vient de confirmer qu'il était très difficile pour une instance qui n'a rien de pluraliste (10 nommés par la droite, 1 par la gauche) de défendre elle-même le pluralisme et l'indépendance des médias".

"Dorénavant il faudra une mobilisation citoyenne très large pour défendre la liberté de l'information dans notre pays, face à la boulimie monocratique de N. Sarkozy qui veut contrôler tout et plus encore", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dadouronron
4/mars/2009 - 10h55

Et tu diras quoi quand ce sera la Gauche au pouvoir ?
La télé publique à la botte des socialistes ?
Réfléchis-bien, si ça se trouve ce sera pour dans pas longtemps...
Crois-tu qu'ils changeront le système, c'est bizarre mais je n'en suis pas sûr du tout.

Portrait de Emir44
4/mars/2009 - 10h30

Supprimons le Sénat et ça fera moins d'impôts !
Il ne sert à rien. Le contre-pouvoir est contre-productif !

Portrait de mazou
4/mars/2009 - 10h15

"le Conseil constitutionnel vient de confirmer qu'il était très difficile pour une instance qui n'a rien de pluraliste (10 nommés par la droite, 1 par la gauche) de défendre elle-même le pluralisme et l'indépendance des médias".

:mrgreen: Le VERROUILLAGE par la droite continue, tous azimuts !

France Berlusconienne en vue ... REAGISSONS :

"Dorénavant il faudra une mobilisation citoyenne très large pour défendre la liberté de l'information dans notre pays, face à la boulimie monocratique de N. Sarkozy qui veut contrôler tout et plus encore"
;(

Les plus vus