17/11/2011 13:06

Le journaliste Pierre Dumayet est mort

Pionnier de la télévision, journaliste et écrivain, Pierre Dumayet est décédé jeudi à l'âge de 88 ans, a-t-on appris auprès de sa famille. Il avait marqué l'histoire du petit écran avec des émissions d'information telles que "Cinq colonnes à la une" ou littéraires comme "Lecture pour tous". Né le 24 février 1923 à Houdan (Yvelines), Pierre Dumayet, titulaire d'une licence de lettres, débute en 1947 comme journaliste à la Radiodiffusion française où il collabore au service littéraire de Jean Lescure. Il entame sa carrière à la télévision en 1949, au journal télévisé.

De 1953 à 1958, il produit l'émission littéraire "Lecture pour tous" qui connaît un vif succès.

Pierre Dumayet produit ou coproduit ensuite "En votre âme et conscience", avec Pierre Desgraupes (1954-68) puis "Cinq colonnes à la une", avec Pierre Lazareff, qui deviendra vite une émission d'information mythique. Auteur de plusieurs romans, Pierre Dumayet a aussi signé l'adaptation, les dialogues ou le scénario de films d'André Cayatte ("Mourir d'aimer", "Il n'y a pas de fumée sans feu") et Christian de Chalonge ("L'argent des autres", "Malevil"). Il était marié et père de deux enfants.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Reryriot
25/novembre/2011 - 14h21

LES jeunes quadragénères ,dont je suis ,se souviennent aussi de lui grâce à l'émission "questions sans visage" : IL devait deviner par des questions, qui était son invité . L'invité se trouvait dans un studio voisin et sa voix était changée par les ingénieurs du son . Programation le samedi en 2 eme partie de soirée : chaine antenne 2 , saisons 79-80 ,80-81

Portrait de Micky88
17/novembre/2011 - 13h58
passlou a écrit :
Heureux temps que celui de "5 colonnes à la une", temps où les journalistes faisaient du journalisme d'investigation et non pas des reportages raccoleurs écrits sur le mode conditionnel. Il aurait fallut demander à Pierre Dumayet ce qu'il pensait de la télé d'aujourd'hui. Nul doute qu'il devait être écoeuré par certains journalistes qui n'ont de journaliste que le nom. C'est encore un "grand" qui s'en va".....

C'est vrai ! C'était le temps des 3 Pierre : Pierre LAZAREFF, Pierre DUMAYET, Pierre DESGRAUPES... et Igor BARRERE.
Les reportages étaient tous montés sur le même canevas issu de la presse écrite :

"une introduction qui présente les faits, les lieux, les acteurs de l’évènement (…), puis une partie centrale composée d’une succession d’interviews, entrecoupées d’images et de commentaires de transition, destinés à exposer les différents aspects du sujet ; enfin une conclusion, le plus souvent formulée en voix off par le journaliste" (source : « Le règne de Cinq colonnes 1959-1965 »)

A l'époque et malgré la présence pesante d'Alain Peyrefitte et de la censure, on ne mélangeait pas information et prise de position. Chacun pouvait se faire une opinion, même si la conclusion était parfois politiquement orientée.
La déontologie journalistique était néanmoins respectée.

Portrait de passlou
17/novembre/2011 - 13h42

Heureux temps que celui de "5 colonnes à la une", temps où les journalistes faisaient du journalisme d'investigation et non pas des reportages raccoleurs écrits sur le mode conditionnel.

Il aurait fallut demander à Pierre Dumayet ce qu'il pensait de la télé d'aujourd'hui. Nul doute qu'il devait être écoeuré par certains journalistes qui n'ont de journaliste que le nom.

C'est encore un "grand" qui s'en va".....

Portrait de dada32
dada32 (non vérifié)
17/novembre/2011 - 13h20

encore un ancien qui part.........

Les plus vus