26/01/2009 12:22

Sky News refuse de diffuser un appel de fonds pour Gaza

La chaîne privée britannique Sky News a annoncé lundi qu'elle refusait de diffuser un appel de fonds pour les victimes du conflit à Gaza, tout comme la BBC qui a de nouveau défendu sa décision à l'origine d'un tollé au Royaume-Uni.

Comme la radio-télévision publique, Sky News a dit craindre que la diffusion sur ses antennes de l'appel du Comité d'urgence pour les catastrophes, qui regroupe plusieurs ONG dont la Croix rouge britannique ou Oxfam, ne nuise à son image d'impartialité.

"Le conflit à Gaza constitue l'un des sujets les plus difficiles et les plus disputés qu'un média ait à couvrir", a expliqué le patron de la chaîne privée. "Notre engagement en tant que journaliste est de couvrir tous les aspects de ce sujet avec une objectivité intransigeante".

Le rédacteur-en-chef "étranger" de Sky News, Adrian Wells, a pour sa part souligné qu'"en tant que chaîne internationale, nous devons nous concentrer sur notre rôle principal, qui est de couvrir un sujet et pas d'en devenir acteur".

Cette polémique intervient alors que la BBC a été critiquée par les organisations pro-palestiniennes britanniques pour sa couverture du conflit à Gaza, qu'elles jugent trop favorable à Israël. Les trois chaînes terrestres britanniques, ITV, Channel 4 et Five, ont quand à elles accepté de diffuser l'appel du Comité d'urgence pour les catastrophes.

Dimanche, le chef de l'Eglise anglicane Rowan Williams et une cinquantaine de députés avaient appelé la BBC à revenir sur sa décision, qui a provoqué les protestations de plus de 10.000 auditeurs et téléspectateurs.

Lundi matin, le directeur général de la BBC Mark Thompson a une nouvelle fois justifié cette décision au nom de la nécessaire "impartialité" de la chaîne dans ce conflit.

"Nous voulons couvrir l'aspect humanitaire de cette histoire (...) dans nos programmes d'information où nous pouvons le remettre dans son contexte, ce qui nous permet de le faire d'une façon soigneusement équilibrée et objective", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de coolmika
29/janvier/2009 - 18h16

Collabos, Afrikaners, Lepen, Antisémite... ben tu vois, ton jargon revient quand tu te détends... Te donnes pas de mal pour ta crédibilité, tous ceux qui savent lire ont compris... le bonjour à Tariq !

Portrait de Eclipse1979
28/janvier/2009 - 18h33

ça doit être bon ce que tu fumes pour nager dans cet océan de béatitude mensongère. Les faits, tu connais? Non? merde...ça balance des conneries, ça ne sait plus quoi dire quand la réalité se charge de le ramener dans notre monde ( palestinens gros terroristes, israêliens trés gentils, manifestants collabos). Je comprends ton désarroi: ça doit être dur de voir un ancien responsable de l'American Jewish congress démonter ta propagande que tu te charges de répercuter comme un gentil perroquet. Mal au coeur pour toi, tiens. En tout cas, e qui est marrant tes post-its deviennent moins argumentés d'un coup: ils sont où les frères Abou Aska?

Tu t'en remettras... les militants afrikaners de l'Apartheid sont passés par là. Même Le Pen s'en est remis de voir la dure réalité contredire ses divagations.

allez va!! t'auras toujours cette bonne vieille d'accusation d'antisémitisme à balancer ...le plus marrant, c'est que même pas peur...

Portrait de Eclipse1979
28/janvier/2009 - 18h30

ça doit être bon ce que tu fumes pour nager dans cet océan de béatitude mensongère. Les faits, tu connais? Non? merde...ça balance des conneries, ça ne sait plus quoi dire quand la réalité se charge de le ramener dans notre monde ( palestinens gros terroristes, israêliens trés gentils, manifestants collabos). Je comprends ton désarroi: ça doit être dur de voir un ancien responsable de l'American Jewish congress démonter ta propagande que tu te charges de répercuter comme un gentil perroquet. Mal au coeur pour toi, tiens. En tout cas, e qui est marrant tes post-its deviennent moins argumentés d'un coup: ils sont plus les frères Abou Aska?

Tu t'en remettras... les militants afrikaners de l'Apartheid sont passés par là. Même Le Pen s'en est remis de voir la dure réalité contredire ses divagations.

t'as toujours cette bonne vieille d'accusation d'antisémitisme à balance...le plus marrant, c'est que même pas peur?

;)

Portrait de coolmika
28/janvier/2009 - 16h04

Non, non, t'inquiètes, on a très bien saisi ton personnage : calmes toi, rassures toi, tout va bien, tu es du "bon coté de la force", dans "l'axe du bien", t'es un vrai gentil quoi ! : avec les site de "contreinformation" : contreinfo, ouman, les ogres, islamdefrance.com etc... , tu es bien informé !! heureusement avec tous ces médias qui te mentent et ces comploteurs partout !! tu es un fan de dieudonné, tu hais sarkozy et tu défiles derrière besancenot, buffet, melenchon et toute la clique... tu crois dur comme fer qu'on te ment, que la france est contrôlée par un lobby qui boit le sang des petits enfants chretiens... Il les as vu, il les a rencontré !! ils sont la !!!
Messieurs, emmenez-le, il est à vous...

Portrait de Eclipse1979
28/janvier/2009 - 01h38

T'inquiétes pas pour moi. J'ai encore les pieds sur terre et je ne vois pas le monde selon des fantasmes d'extrême-droite. Comme tu t'englues dans tes mensonges, tu es dans un déni complet de réalité qui te fait voir la soldatesque de Tsahal comme ayant quelque chose de tennessee. Tu t'es engagé d'ailleurs pour éplucher les patates et soulager les futurs criminels de gueurre dans leur corvée quotidienne. Paraît qu'ils recrutent tout plein de français aveuglés par la haine pour passer la serpillére et nettoyer les gogues.
Sur CNN, prends bien ton risperdal avant de lire ça:
http://contreinfo.info/prnart.php3?id_article=2476
et aussi ça en date de 2002 où le directeur de CNN, Ted Turner, accuse Israël de terrorisme d'état:
http://www.ism-france.org/archives/article.php?id=1476&fil=%&lesujet=%&lauteur=%&lelieu=%&debut=2002&fin=2002&debutMois=06&finMois=06&leMois=Juin

Tu commences pas à te sentir seul dans ta hutte avec les nostalgiques de l'Apartheid?

Portrait de coolmika
27/janvier/2009 - 19h17

Ah oui ? CNN impute la responsabilité du conflit aux israéliens ??? ca me fait bien rire... comment un pays qui tire des roquettes sans préavis sur des populations civils et declenche les hostilités unilateralement peut-il être mis hors de cause par les USA... la je crois que tu viens de quitter la stratosphere

Portrait de iamspacy
27/janvier/2009 - 14h55

Desolé, mais j'ai vu des videos d'enfants brulé ou plutot liquéfié par ces bombes au phosphore.
Si on les a interdit c'est pour une raison.

Portrait de Eclipse1979
27/janvier/2009 - 14h38

Queles faits monsieur Likoud puisque la version sur le bombardement de l'UNWRA que tu nous a sorti comme un digne perroquet de Tsahal est contredite le lendemain par le porte-parole de l'armée israëlienne qui parle benoitement d'une erreur de tir... Ils sont où les faits détaillés, précis et renseignés? Je pourrais continuer de suite en réfutant tes mensonges point par point que cela ne servirait à rien puisque tu t'es engoncé dans tes certitudes crypto-fascitoïdes. Tu es le seul à prêcher dans ta tour d'ivoire que ton pays de coeur ne commet pas de crimes de guerre et ne se comporte pas abjectement à l'égard des Palestiniens. ça fait quoi de sentir isolé et de recevoir le soutien de l'extrême-droite scandinave? De voir que la majeur partie des citoyens britanniques méprisent le comportement criminel du gouvernement israëlien? De voir les syndicats norvégiens boycotter les organisations syndicales israëliennes, De voir toutes ces manifestations en Amérique Latine qui dénoncent le massacre de Gaza? Même aux Etats-Unis, CNN a confirmé que la responsabilité du conflit était imputable aux israeliens. Erdogan vient de l'affirmer au Jerusalem Post. Et Henry Siegmann, l'ancien directeur de l'American Jewish Congress, vient de pondre un article au London Review Books pour étriller la politique israëlienne vis-à-vis des Palestiniens et du Hamas. Tu te sens pas un peu seul à défendre l'indéfendable quand les évidences et les faits sautent aux yeux?

Portrait de bulma08
27/janvier/2009 - 12h28

Il vaut mieux être une victime au Darfour qu'être une victime à Gaza

Portrait de coolmika
27/janvier/2009 - 12h08

Mais purée !! mais c'est quoi cette mauvaise foi !!! mais c'est horrible !!! oui, les israéliens utilisent le phosphore blanc pour masquer les mouvements de troupe en zone urbaine pas pour bruler des chti n'enfants innocents !!

Pour info, il n'y a eu aucune confirmation en provenance d'un quelconque hopital de gaza d'une mort suite à un bombardement de phosphore blanc !!

Portrait de iamspacy
27/janvier/2009 - 10h19


Selon toi, israel n'a pas utilisé de bombes au phosphore?

Portrait de coolmika
27/janvier/2009 - 09h32

Malheureusement, ce que je décris la sont justement des faits : précis, détaillés et renseignés contrairement à tes litanies gaucho-progresso-pseudo humanitariste qui ne vise qu'a accuser Israel de tous les maux de la planète.

Portrait de Eclipse1979
27/janvier/2009 - 02h41

Abject ce long post-it de coolmika. Tout en mensonges et contre-vérités. Rassassant les clichés éculés du vieux racisme orientaliste. Y répondre équivaut à ce compromettre dans un débat avec un militant farouche de l'Apartheid. Dans un océan de contre-vérités, que retenir que ce coolmilka, tellement intoxiqué par sa propagande et son ethnocentrisme puant, n'a pas remarqué qu'il nous rabâche la première version des autorités israëlienne avant de se rétracter le lendemain par la voix de son conseiller juridique David Traub qui explique benoitement qu'il s'agit d'une erreur de tir. Il:mrgreen:
Un consil: quelque soit la longueur de tes post-its et la sincerité que tu mets à asséner tes mensonges, quelque soit les tomberaux d'insultes et d'accusation d'antisémitisme que tu balanceras à la tête des goyim, les faits sont là, têtus: crimes de guerre, blocus, faillite moral..

Portrait de coolmika
26/janvier/2009 - 23h32

Malheureusement, toi tu n'es pas que inculte, ton cerveau est nettoyé par les images d'Al Jazeera. Mon pauvre, il est temps que tu apprennes à lire afin de te faire ta propre opinion et d'aller faire un tour en israel pour comprendre la mentalité des israéliens. Tu saurais alors que jamais Israel n'a ciblé et ne ciblera jamais volontairement des civils. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du camp adverse... pour ce qui est des entrepots d'armes ds les hopitaux, je te propose ce petit article rédigé par un journaliste palestinien !! :
les dirigeants du Hamas se terrent dans un bunker situé sous l’Hôpital Shifa à Gaza city. Plus précisément encore, sous le département de médecine pour enfants.
Ismaël Hanya, le chef de la branche politique, Ahmed Jabaari, la brute béotienne, chef des brigades Ezzedine al-Qassam, et Mahmoud al-Zahar (chirurgien !), le no.2 de l’organisation islamiste à Gaza, jugent probablement que l’aile des enfants de l’hôpital est la plus sûre protection pour leurs misérables existences.
Paradoxalement, ces adeptes du terrorisme à outrance font confiance en l’humanité de l’armée israélienne, sachant pertinemment que les Hébreux ne bombarderont jamais un hôpital.
Second calcul, intégré désormais totalement dans la doctrine de combat des fondamentalistes à Gaza : si les Israéliens, malgré tout, frappent Shifa, les images des corps d’enfants palestiniens disloqués, qui s’étaleraient sur toutes les TV de la planète, constitueraient la meilleure propagande pour les Hamas.
Car ces images sont devenues, particulièrement depuis l’enclenchement de l’offensive terrestre, l’arme de prédilection du califat islamique des Frères Musulmans à Gaza. Le Califat de Gaza étant le seul territoire géré par la puissante confrérie sunnite, ayant son centre spirituel et tactique à l’Université Al-Azhar au Caire.
L’"arme humanitaire" s’appuie sur une cohorte de proto-journalistes à Gaza, tous sympathisants du mouvement intégriste, tous musulmans, qu’ils collaborent à Al-Jazeera, à la BBC ou à FR24. Tout ce que ces "confrères", le plus souvent formés à l’Ecole Va-vite (à quelques notables exceptions près), rapportent, filment, montrent et commentent, ce sont les souffrances des civils blessés ou morts, du fait, exclusivement, de l’agression barbare des Israéliens.
Ils répondent ainsi à un ordre, une injonction, une directive. Par idéologie religieuse, nationaliste ou politique, parce que c’est auxiliairement le vœu de la chaîne qui les emploie, ou, plus bêtement encore, parce que cela ne la dérange pas, ils acceptent de dévoyer notre profession pour la transformer en arme de guerre.
Et toutes les images de souffrance sont bonnes pour émouvoir le chaland occidental et déplacer les croyants dans les rues. Même qu’il y a trois jours, un médecin palestinien, ami fidèle de la Ména, écœuré, nous a signalé que le petit garçon que les télévisions montraient en boucle, alors qu’il était transporté, dans les bras de son père, dans un lit ensanglanté de Shifa, souffrait d’un furoncle au cou, qui n’avait, évidemment, rien à voir avec le conflit.
Le médecin en question, l’un des seuls qui ne soit pas sympathisant islamique à n’avoir pas été licencié lors du coup d’Etat vert de juin 2007, a terminé sa conversation téléphonique avec Sami El Soudi par la phrase suivante : "Maintenant, on a un Mohammed Al-Dura chaque heure".
Ce qui ne signifie certainement pas qu’il n’y a pas de victimes collatérales durant ce conflit, ce n’est sûrement pas ce que nous entendons dire.
Ce sur quoi nous voulons éveillez le sens de l’observation de nos lecteurs, c’est qu’il n’y a assurément pas QUE des victimes civiles lors de la Guerre de Gaza. Partant de cette constatation simple, deux autres s’imposent inévitablement : il n’y a pas de journalistes dans la Bande, mais uniquement des auxiliaires de communication du Hamas ; cela n’empêche nullement les TV occidentales de diffuser leur message, sans avertissement, en le faisant passer pour de l’information.
Le sens de l’observation dont a fait preuve notre camarade Etienne Duranier dans son article Les media ont choisi leur camp, diffusé il y a trois jours, est édifiant. Il est parvenu à étonner tous les rédacteurs de l’agence : depuis le troisième jour de Plomb fondu, aucune image en provenance de Gaza n’a montré de milicien islamiste. Ni soigné dans un hôpital, ni blessé ou mort sur le pavé, ni en faction, en défense d’une position tactique.
Selon les chiffres très conservateurs proposés par l’armée israélienne, les soldats hébreux auraient neutralisé plus de 150 miliciens durant ces dernières 24 heures. En application d’une règle proportionnelle, habituellement pertinente dans des conflits de ce genre, on dénombre entre deux et trois blessés pour chaque mort. Où sont donc passés ces morts et ces blessés ? Pas sur les écrans des publics-cibles, cela est une certitude.
Le fait que les médecins de Gaza ne présentent ni ne discutent jamais les cas des miliciens qu’ils traitent constitue également la preuve établissant qu’autant qu’exercer la médecine, ils participent en plein à la guerre contre Israël.
Il n’y a qu’un seul succès qu’Hanya et Jabaari ont remporté lors de cette confrontation militaire. Il ne se situe pas sur le champ de bataille, où leurs hommes font plutôt mauvaise figure, mais au niveau de la transformation des media audiovisuels en armes de guerre. Avec, il faut le mettre en évidence, la collaboration avenante des diffuseurs d’images.
Ceux auxquels nous avons demandé, DVD en main, de nous montrer l’image d’un seul milicien dans le matériel qu’ils ont infligé aux téléspectateurs en Europe et en Amérique n’ont pas renié les faits. Ils se sont juste montrés aussi surpris que nous l’avions été de la découverte de Duranier.
Puis, se ressaisissant, ils nous ont tous fait remarquer que, parce qu’Israël interdisait l’accès de la Bande aux journalistes en poste chez lui, ils n’avaient que les images fournies par ceux de Gaza à présenter à leur public.

Nous, bien entendu, de poser la question : est-ce que l’impossibilité de filmer un conflit dans des conditions d’objectivité implique l’obligation de montrer des images non représentatives d’icelui, tout en sachant qu’elles participent de l’effort de guerre de l’un des belligérants ?
Cette conduite aboutissant à un postulat ridicule et inconcevable pour une chaîne de télévision occidentale : parler plusieurs heures par jour, en prime time, d’une guerre entre l’armée A et l’armée B, tandis que, pour les téléspectateurs, les combattants de B, vivants, morts ou blessés, n’existent pas visuellement.On prend A et B, on retranche B, restent les images d’hommes en armes de A, pendant Noël et Nouvel An, sur fond d’images de souffrances civiles, et sur les commentaires qui ne parlent que de cela. Comment voulez-vous, dans ces conditions, que le monde audiovisualisé ne déteste pas A ?
Il y a, à nouveau, stigmatisation coordonnée et contraire à toute déontologie d’Israël dans les media occidentaux. Il faudra se pencher sérieusement sur ce problème lorsque les armes se seront tues.
Cette situation de l’image encouragera les membres du Conseil de Sécurité à accepter, durant la réunion de cet après-midi à Manhattan, une résolution contraignante, contraire aux intérêts d’Israël et du monde libre, qui, si l’allié américain ne met pas son veto, aura sauvé la peau et le régime d’Hanya, Jabaari et Al-Zahar.

Ce serait le premier conflit perdu sur le terrain et gagné, tout de même, uniquement grâce à l’arme de la télévision.

Evidemment, c’est gravissime. Mais ce n’est toutefois pas ce qu’il y a de plus grave. Voyant l’usage qu’ils pouvaient faire du sang de leur propre peuple, les dirigeants de l’Organisation de la Résistance Islamique on franchi un pas de plus en direction de l’horreur absolue.
On avait vu le dictateur Saddam Hussein disposer des civils aux alentours de ses installations militaires afin de dissuader les Américains et leurs amis de les prendre pour cibles.
Hanya et Jabaari vont beaucoup plus loin dans l’usage cynique qu’ils font des civils : ayant constaté l’effet des images d’enfants et de femmes ensanglantées sur l’opinion publique, la rue arabe et les diplomates, ils n’utilisent plus les civils palestiniens – dont ils ont la charge de la sécurité en leur qualité de gouvernants de Gaza – afin de dissuader les Israéliens de frapper, mais, au contraire, afin d’attirer sur eux le feu de Tsahal.

Le cas s’est vérifié hier lors du drame de l’école de filles de Fakhura, gérée par l’UNRWA, dans le camp de réfugiés de Djabalya. Nous disposons des évidences indiscutables montrant que le Hamas avait placé deux miliciens lanceurs de mortiers, les frères Imad et Hassan Abou Askar (membres du clan Abou Askar, l’un des plus importants de Gaza ville), sur le toit de la salle où s’étaient réfugiées environ 400 personnes, qui ne se sentaient plus en sécurité chez elles.
De cette position, les Abou Askar canardèrent une position des forces israéliennes, l’obligeant à répliquer ou à perdre des soldats.
On peut, à propos de cette insupportable provocation, questionner également l’attitude des responsables de l’UNRWA à Gaza, son directeur John Ging et son porte-parole, traditionnellement fielleux à l’encontre d’Israël, autant que muet sur les tirs de roquettes contre le Néguev occidental, Christopher Gunness.
L’UNRWA, l’organisme onusien d’aide aux réfugiés palestiniens, a ouvert 23 de ses écoles à Gaza-city à l’hébergement d’environ 15 000 personnes, dont les habitats se situent en zones dangereuses.
Mais l’UNRWA dispose également de 9 000 employés dans la place, et la probabilité pour qu’ils ne se soient pas aperçus de l’activité des miliciens dans l’école de Fakhura n’est tout simplement pas crédible.
On connaissait la fonction humanitaire de l’UNRWA, mais on ignorait qu’elle avait pour vocation de servir de base d’attaques contre les forces israéliennes, participant ainsi à l’effort de guerre du Hamas.

Nous ne prétendons pas que Gunness et Ging avaient la possibilité d’obliger les miliciens armés d’aller mener leur guerre ailleurs ; ce que nous affirmons, en revanche, c’est qu’ils avaient l’obligation de prévenir Tsahal, avec laquelle ils sont en contact, de la situation. Non pour aider Tsahal, mais pour prévenir le décès inexcusable d’une trentaine de civils.

L’attitude de l’UNRWA est d’autant plus inacceptable que le gouvernement d’Israël était intervenu à plusieurs reprises, directement auprès du Secrétaire général Ban-Ki moon, afin de dénoncer ce genre de collusion. Les démarches israéliennes étaient demeurées sans réponses opérationnelles en provenance de Manhattan.

Le problème tient en ce que, devant l’avance terrestre israélienne, le périmètre à partir duquel les terroristes peuvent lancer des roquettes sur les agglomérations israéliennes s’est réduit telle une peau de chagrin.
Il ne leur reste plus que le centre de Gaza, où ils sont facilement repérables par les dizaines de drones et d’hélicoptères qui sillonnent l’éther en sans discontinuer.
Or le Hamas, ainsi acculé, est entré dans une phase hystérique comprenant ces sacrifices humains ainsi que des attaques-suicide contre le contingent d’intervention israélien.
Hier, l’un de ces kamikazes, bardé d’une ceinture explosive, a tenté de se jeter sur des soldats israéliens. Stoppé net dans sa course, il est mort seul. Un autre, vêtu d’un uniforme de Tsahal, a fait irruption dans une position de l’armée : il a été abattu avant de pouvoir faire usage de sa Kalachnikov.
Il y a les miliciens lanceurs de mortiers, et les terroristes, lanceurs de Qassam et de Grad. Mais ils ne disposent plus d’accès aux vergers et aux terrains vagues pour exercer leur sale besogne, alors tous se collent littéralement à d’autres écoles, quand ils ne tirent pas à partir des étages occupés des HLM de Gaza, ou depuis leur toiture plate.
J’ai eu l’occasion, hier, de visionner les films tournés par les drones et lors des attaques par les hélicoptères. Ces images ne laissent aucune place au doute : la doctrine de combat des planqués sous l’hôpital Shifa consiste à sacrifier les lanceurs de projectiles et à attirer sur les civils dont ils s’entourent le feu des missiles de Tsahal.
Ne craignons pas de l’écrire, l’horreur de la fin de l’ère des Frères Musulmans à Gaza dépasse l’intelligible. Les dirigeants du Hamas, dans une dernière tentative pour sauver leur "empire" et surtout leur peau, sacrifient intentionnellement les femmes et les enfants de Gaza au dieu Pellicule. La camera d’Al-Jazeera située à l’entrée de l’hôpital Shifa est l’autel de ce culte insensé.

Portrait de TheMonkey
26/janvier/2009 - 18h22

:arrow: Merci de rester correct et de vous respecter. Les règlements de compte se font par MP. Merci

Portrait de fabuk
26/janvier/2009 - 17h44

est vous sur du logo de sky news? n'est pas un ancien sur un fond qui lui appartient au nouveau logo?

Portrait de Volques
26/janvier/2009 - 17h32

Il faut rester neutre dans ce genre de conflit:roll:

Portrait de viva_italia
26/janvier/2009 - 15h09

oui c'est ca et les écoles des Nations Unis sont aussi des entrepots d'armes du hamas
et les enfants de moins de cinq ans tués sont aussi des futurs terroristes
et les 40 personnes qu'israel a exterminés en les rassemblant dans un endroit et après l'a bombardé sont aussi des criminels
et les milices d'extreme droite qui distribuent des tracts appelant à l'extermination des palestiniens
et les bombres au phosphore blanc sont peut etr les bombre du hamas
et tu sais que la france est le premier vendeur d'armes pour israel !!!
tu est vraiment pitoyable et inculte

Portrait de iamspacy
26/janvier/2009 - 15h08

Mais on s'en fou des juifs, musulmans, finance.... On parle d'aide humanitaire là. Il faut pas être aveugle à ce point. Quand tu donnes une pièce à un sdf, tu lui demande sa religion? non, tu l'aides pour qu'il se nourit et puisse se laver comme n'importe quel humain dans cette planète.

Portrait de iamspacy
26/janvier/2009 - 15h04

Vous confondez tout là, l'argent des dons n'ira pas directement à gaza, on ne va pas distribuer des billets au gens!!!!! mais ça va passer par des ong comme la croix rouge qui achetera toutes les denrées de première nécéssité afin d'aider les sinistrès.

Portrait de juber
26/janvier/2009 - 15h04

Allez, va au bout de ton délire : "aux mains d'un autre groupe de population" ??? Qui ça ? les Martiens ??? Ah oui, c'est vrai : LES JUIFS !!! Ils sont moins de 20 millions sur Terre contre 1 milliard 200 millions de musulmans et "on" propage l'idée qu'ils détiennent "la haute Fiance". De deux choses l'une : ou c'est faux et c'est grave que tu continues à entretenir ton délire judéophobe, ou c'est vrai et dans ce cas, il faut dire Bravo !!! Comme quoi David est toujours meilleur que Goliath !!!

Portrait de juber
26/janvier/2009 - 14h59

Faux, archi faux !!! Il y a eu, à 13:53 un démenti de la chaine, avouant s'être laissée berner par un "faux tract" rédigé dans les imprimeries du Hamas, afin de discréditer Israel.

Portrait de viva_italia
26/janvier/2009 - 14h48

le fait de lancer un appel au dons n'affecte en aucun cas la neutralité d'une chaine
dans les télés françaises (et italiennes chez moi) je vois souvent des appels aux dons pour le secours catholique, sans que cela impliqe une mise en cause de la laïcité du service public !!

Portrait de iamspacy
26/janvier/2009 - 14h23

Pourquoi la BBC ou autres chaine prendraient parti au conflit si elles diffusent l'annonce.
A ce que je sache, le conflit est fini, donc on est dans la phase humanitaire la. ça aurait été pendant les bombardement, là oui, mais maintenant c'est fini, et y a des humains en detresse qui n'ont rien à manger, à se chauffer, un toit....

Portrait de SuperBeauMec
26/janvier/2009 - 14h19

C'est vrai et faux ,Israel est un pays démocratique certes! (quoique avec les nouvelles lois législatives ou elles écartent les parties politiques arabes soit très limite et peu démocratique) ,mais malheureusement elle respecte pas les décisions et les lois internationales .
:|

Portrait de lolocanari
26/janvier/2009 - 14h13

la bbc a raison de se montrer neutre
ils sont la pr informer pa pr prendre parti pr lun ou lotre ds un conflit

Portrait de viva_italia
26/janvier/2009 - 14h06

très juste comme isonnement,
en fait ceux qui parlent du darfour veulent seulement détourner l'attention médiatique
et comparer israel au soudan c'est aussi avouer qu'israel n'est pas une démocratie tout comme le soudan

Portrait de viva_italia
26/janvier/2009 - 14h04

Eloy, attention, israel va bombarder Londres aussi pour exterminer ces irréductibles terroristes financiers !!!!

Portrait de iamspacy
26/janvier/2009 - 14h03

J'ai vu plein de personnes comparer le conflit à gaza à celui du darfour.
Si on pars sur ce principe, israel est la meme "démocratie" que le soudan!!!! Ou c'est un pays démocrate qui respècte les lois internationales ou c'est une dictature sanguinaire, faut choisir.
Concernant ce sujet, sky est une chaine privée, elle fait ce qu'elle veut, par contre la BBC est publique, là y a plus sujet à contreverse.

Portrait de viva_italia
26/janvier/2009 - 14h03

je vis en angleterre et je me rappelle que la BBC a lancé un appel aux dons pour le tsunami, pour le soudan et pour le Kenya et récemment pour la Soumalie
pour mudroch, relis bien mes propos, je n'ai pas mentionné le mot israélien sioniste, donc arrete ta parano !!!!
moi j'ai le courage de dénoncer aussi bien les attentats kamikazes du hamas que les crimes de guerre de l'armée israélienne contre les bébés palestiniens

tu devrai ete plus courageux (se) et donc plus objective

Les plus vus