18/12/2006 00:14

Le Niger va porter plainte contre Pascal Sevran

 Le Niger a décidé de porter plainte contre l'animateur et écrivain français Pascal Sevran après des déclarations publiées dans un livre et dans la presse liant la sexualité des Noirs à la famine en Afrique, a-t-on appris samedi soir.

"Nous avons effectivement décidé de saisir les tribunaux français" contre Pascal Sevran, a déclaré samedi à l'AFP Mohamed Ben Omar, porte-parole du gouvernement nigérien.

La déclaration visée est contenue dans son livre "Le Privilège des Jonquilles", paru en janvier, et reprise dans une interview au quotidien régional Var-Matin paru le 2 décembre.

Dans cette interview, Pascal Sevran était interrogé sur une affirmation contenue dans cet ouvrage, et ainsi résumée par le journaliste de Var Matin: "La bite des noirs est responsable de la famine en Afrique".

"Et alors? C'est la vérité!, a répondu Pascal Sevran. "L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète!".

Après le tollé soulevé par ces déclarations, M. Sevran a présenté ses "excuses": "Aux hommes et aux femmes que j'ai pu peiner, je veux dire ma tendresse et leur présenter mes excuses", a déclaré l'animateur.

Dans un communiqué lu à la radio samedi, le gouvernement nigérien affirme avoir "décidé de saisir les tribunaux français pour que justice et réparations soient faites".

Le gouvernement nigérien qualifie certains passages du "Privilège des Jonquilles" d'"on ne peut plus racistes", affirmant qu'ils "font un éloge de l'eugénisme dont M. Sevran est l'apôtre patenté".

"Le Privilège des Jonquilles", comporte des "insanités dignes de Goebbels", le chef de la propagande du régime nazi, ajoute le communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de boulette
20/décembre/2006 - 23h51

stop!!!!!!!!!!!!!!!!!
FOUTEZ-LUI LA PAIX!!!!!!!!!!!!!!
des tas de gens pensent comme lui,peut-être pas dans les même termes,mais,s-v-p arrêtez l'hypocrisie.

Portrait de Andalouse
18/décembre/2006 - 19h45

A Pol
Je ne cherche pas à défendre SEVRAN, mais êtes-vous sûr que l'émission est en direct ? Si elle a été diffusée dimanche elle a peut-être été enregistrée il ya 3 semaines.
Quand on sait que les émissions de réveillon sont déjà enregistrées.
D'ailleurs s'il y avait un problème de "timing" ils auraient l'air fin à souhaiter la bonne année à minuit dix.
Ce qui ne change rien au mmanque d'énergie des réactions.

Portrait de Chrysalide
18/décembre/2006 - 13h58

Juste :
Je ne vais pas commencer à donner mon avis sur cette affaire, sinon j'en ai pour deux heures.
Seulement, je suis d'accord avec ce que certains d'entre vous ont déjà dit : Le livre étant sorti il y a presque un an (en janvier) pourquoi la polémique n'a-t-elle lieu que maintenant, 11 mois après ?? 3 hypothèses :
a) Personne n'a lu le livre de P. Sevran.
b) Ceux qui l'ont lu ne l'ont fait qu'à moitié, ou se sont arrêtés au bout de la 3ème page.
c) Ils n'ont pas compris ce qu'ils lisaient.
Bref, je ne reviens pas sur cette polémique qui me paraît normale, mais ce qui m'étonne, c'est plutôt l'énorme écart entre la sortie du livre et l'affaire qui n'éclate que maintenant.

Portrait de Gbaka
18/décembre/2006 - 13h45

Rosnert Ludovic ALISSOUTIN n'a rien compris!!!
Trop de mots dans un désert d'idées, s'il faut résumer cet interminable verbiage mensonger que "Lutin85" nous a tiré de du website du très décérébré "Rosnert Ludovic ALISSOUTIN"...
En voilà un qui, n'ayant qu'une vue touristique de l'Afrik, se permet aussi de reproduire ce genre de commentaires et argumentations chères à tous ces Pions que la France impose en Afrik pour continuer à se servir.
"Rosnert Ludovic ALISSOUTIN" nous dit qu'il faut "Travailler-travailler". Je me demande s'il est capable de voir le travail abattu volontairement en Afrik par tous les Africains, lorsqu'on sait que lui-même est caché et croupit dans une Barre de HLM dans le "9-3", de surcroît du haut de ses attrivuts de "Docteur en droit (Major de la promotion en Maîtrise, Mention BIEN au BAC)", mais en plus de ses "Nationalités Sénégalaise & Française"...
En fait, Rosnert Ludovic ALISSOUTIN est ce genre de Docteur-Chômeur qui, par ce que miroitent un petit poste de Conseiller au sein d'un Gouvernement Dictatorial comme celui mené de mains de maître par un autre Franco-Sénégalais-Libéral (j'ai nommé Abdoulaye WADE) au Sénégal.
Et donc, l'astuce est simple: on créer un Website; on monte un un décor fictif avec un web-developper et on s'auto-proclame "Président de IACD-SENEGAL ".
Voilà donc qu'on se lance dans l'auto-flagellation à l'image du Pitre et Très Répugnant Franco-Camerounais Gaston KELMAN...
Ce type de discours que Rosnert Ludovic ALISSOUTIN tient est généralement celui que les Dictateurs Africains à la Solde de l'Occident aiment à entendre, façon de justifier à leurs Mentors qu'ils sont des travailleurs et que ce sont leurs administrés qui sont responsables de tous les malheurs de l'Afrik.

De toutes les façons, les faits sont indéniables et têtus: ce qui arrive à ce jour à l'Afrik est à 90% conséquent au mal vivre que l'Europe a imposé en Afrik.
Comment comprendre que 50 ans de magnanimité de l'Occident ne produisent que du sous-developpement et de la misère en Afrik?

Ce que Rosnert Ludovic ALISSOUTIN n'a pas compris, c'est que la Jalousie est plutôt palpable dans le sens où, c'est l'Européen qui ne veut pas voir l'Africain joyeux. et donc, quitte à user de tout, il fera de son mieux pour se mettre dans une posture de comtemplateur de la misère en Afrik car, reconnaissons-le, rien d'autre ne fascine l'Européen comme la Misère en Afrik.
C'est tout Européen qui veut se montrer "Sauveur" de l'Afrik. Vous ne verrez jamais un "deux Riches" s'asseoir pour réfléchir comment est-ce qu'un "Pauvre" doit devenir "Riche".
L'Africain qui vit régulièrement en Afrik comprend de plus en plus que la Pseudo-Magnanimité de l'Européen est plutôt un tour de passe-passe d'un "POMPIER-PYROMANE".
Ceux qui le jour nous font croire qu'ils aiment l'Afrik, sont ceux-là qui la nuit mettent le feu...
SARKOZY et CHIRAC sont les maîtres en la matière.

Que Rosnert Ludovic ALISSOUTIN continue à nourrir son website dont le serveur est un vieux Pentium-2 dans un banal HLM du "9-3"...

Il n'aura pas un autre Diplôme que sa Carte d'Identité Française et il continuera à élarger des Allocations...

Pauvre Malheureux Sénégalais... Parle de tes Frères qui meurent de Noyade au large des côtes Sénégalaise de casamence depuis ce week-end, par ce qu'ils veulent te rejoindre dans les Barres de HLM dans le "9-3"...

Gbaka de Gbaka... L'Enfant du Peuple...

Portrait de Sésam33
18/décembre/2006 - 13h16

Wouah!!
Eh bé celui qui a écrit ça ne mache pas ses mots, mais il a l'air de savoir de quoi il parle,
Chapeau Monsieur de dire ça tout haut
Respect...

Portrait de kleber
18/décembre/2006 - 13h11

lutin85 le texte ci-dessus
Un peu long à lire sur un écran, mais édifiant.

Portrait de lutin85
18/décembre/2006 - 11h53

Y a pire que SEVRAN
LES SOMNIFERES DE L’AFRIQUE
Quel que soit l’angle d’analyse convoqué, l’Afrique, berceau de l’humanité, reste le dernier des continents dans tous les domaines imaginables. Et comme si la misère ne suffisait pas, l’Afrique Noire a pulvérisé tous les records de violation des droits de l’homme. On y égorge son frère pour un morceau de pouvoir, on s’y amuse avec le pouvoir du peuple en associant l’armée républicaine au truquage des élections, on repousse ou ajourne les élections républicaines quand on est pas sûr de gagner, le tout avec la complicité d’une justice injuste et âprement corrompue.
Malgré cette situation chaotique, des rêveurs et des hypocrites, africains ou non, s’amusent à défendre l’Afrique en la présentant comme une terre de chaleur humaine, une éternelle victime du vampirisme occidental. On fait croire au nègre, pour l’endormir, que l’Afrique est une terre d’hospitalité, de convivialité et de communauté, contrairement à l’Occident qui serait une terre d’égoïsme et d’individualisme. Ce cliché est absolument faux. La jalousie est si bien ancrée en Afrique, que les hommes sont obligés de se cacher pour réussir. Tout se passe comme dans un panier à crabe : l’élément qui veut émerger est tiré vers le bas. Dans toutes les villes d’Afrique Noire, sans exception, il n’y a pas une seule rue ou l’on ne retrouve un cabinet de sorcier ou de féticheur où les hommes et les femmes se rendent en masse, munis de projets maléfiques pour anéantir un rival, une coépouse, en voisin, etc. L’Africain qui revient de l’occident où il a amassé beaucoup d’argent, ne cherche pas à investir dans l’optique d’un développement collectif ; il s’empresse d’acheter une voiture, une villa et de prendre plusieurs femmes. Lorsqu’il décide d’investir, il se laisse happé par des secteurs ostentatoires, presque improductifs et égoïstes comme le bâtiment. L’Africain excelle dans le sectarisme, l’ethnicisme, le tribalisme. Des nombreuses tueries africaines ont pour point de départ des rivalités ethniques. Dans certaines ethnies, les hommes et les femmes sont marqués sur la joue et la tempe, comme du bétail, pour être distingués de leurs autres frères africains.
On fait croire également que l’Afrique est une terre de palabre, de consensus et de démocratie. Ce mensonge grossier ne résiste pas à une simple observation de la réalité politique. Le sport quotidien des dirigeants africains consiste à emprisonner et à massacrer des opposants, à incendier le service public en gérant le pouvoir républicain comme un bien familial transmissible de père en fils, à narguer la pauvreté des contribuables en volant leur argent à vue d’œil pour le dilapider dans des cérémonies ostentatoires et voyages de prestige, à acheter la police, la gendarmerie, l’armée et la justice à vil prix. Certains s’accrochent au trône présidentiels jusqu’à y mourir après 40 ans de dictature et d’exaction sur les opposants.
Des penseurs africains plus émotifs que rationnels tombent dans le piège de la somnolence en estimant que si l’Afrique est en retard sur le monde aujourd’hui, c’est parce qu’elle a été dépouillée de ses bras valides à travers la traite négrière. Aujourd’hui pourtant, des bras valides partent de leur propre initiative pour rejoindre l’Europe à bord de pirogues de pêche artisanale. Combien de temps faudra-t-il donc à l’Afrique pour se remettre d’un événement multiséculaire que des dizaines de générations n’ont même pas connu ? Le développement n’est pas une question de nombre de bras valides, c’est une question d’organisation, d’exploitation optimale des ressources mobilisables. L’esclavage a commencé en Afrique ; elle a d’abord été pratiquée par les africains contre eux-mêmes à l’issue de guerres stupides. Il continue toujours dans certains pays comme la Mauritanie. Les africains étaient tellement accoutumés à l’esclavage qu’ils n’avaient aucune difficulté à vendre leurs propres frères aux négriers. Il est triste de noter que le seul pays d’Afrique Noire qui se rapproche du développement, c’est celui qui a été dirigé et géré le plus longtemps possible par des blancs. L’Apartheid a certes fait beaucoup de mal, mais il est certain que si l’Afrique du Sud n’avait pas subi ce mal, il serait aujourd’hui comme les autres pays d’Afrique Noire : à genoux et tendant une main mendiante et honteuse à l’Europe. Est-ce la traite négrière d’hier qui empêche les africains d’aujourd’hui d’exploiter les immenses ressources minières dont ils disposent ? Est-ce la traite négrière d’hier qui pousse les africains d’aujourd’hui à s’entretuer au lieu de travailler ? La traite négrière est-elle responsable des génocides et tueries sauvages au Congo, au Rwanda, au Darfour ? Pourquoi ne condamne-t-on pas ces pays à rester sous-développés du fait du nombre de vies perdues ? Ces tueries sont pourtant plus dévastatrices car elles fauchent hommes, femmes, enfants, nouveaux-nés et détruisent des biens publics. La traite négrière a trouvé l’Afrique déjà moribonde et désorganisée. Comment expliquer que des peuples organisés ne puissent pas résister à des sociétés privées à la recherche d’esclaves ? Alors que les européens affrontaient l’océan à bord d’immenses navires à la recherche de nègres, les africains, au même moment se contentaient de pirogues rudimentaires ; et c’est dans ces mêmes pirogues que, 500 ans plus tard, ils tentent de rejoindre clandestinement l’Espagne…
D’autres rêveurs défendent que les pêcheurs des pays africains côtiers sont fondés à aller en Espagne en pirogue parce que les grands chalutiers ont dépouillé leurs eaux du poisson qui les faisait vivre. Ce discours n’est pas seulement somnifère ; il est abruti et criminel. En effet, est-ce parce que les africains ont le droit d’aller en Espagne qu’ils doivent s’offrir à la mort dans des pirogues artisanales ? On ne le dira jamais assez, l’Africain n’a aucun respect ni pour la vie ni pour la mort. Même dans l’hypothèse où les nègres ont le droit de se ruer vers l’Europe comme des captifs, un seul mort dans cette affaire est un mort de trop. Il faut vraiment beaucoup de patience pour convaincre l’Africain de protéger sa propre vie (voir notre article, course vers la mort, sur http://www.ralissoutin.com).
La colonisation sert également de prétexte à certains paresseux pour expliquer le retard de l’Afrique. Pourtant jusqu’à nos jours, l’africain ne sait rien produire de significatif et se contente de consommer les produits de la haute technologie occidentale. Aujourd’hui, les grandes figures qui font la fierté de l’Afrique sont, pour la plupart, des purs produits de la colonisation ; ils se sont instruits grâce aux écoles implantées un peu partout dans les brousses les plus reculées. Ceux qui tentent de défendre la négritude utilisent des instruments d’analyse scientifiques acquis chez le blanc. Le colon a certes amplement profité de sa présence en Afrique, mais il a fait beaucoup de bien : il a développé l’écrit là où des peuples arriérés se contentaient du bouche à oreille suivant des langues vernaculaires ; il a implanté des hôpitaux là où on se contentait de plantes, racines et mixtures magiques pour se soigner. Ce n’est pas défendre la colonisation, mais rétablir la vérité des faits quelque terrible que cela puisse être. Il n’y a aucune honte à reconnaître ses faiblesses et la force des autres lorsqu’on est disposé à progresser.
Une autre trouvaille des africains c’est le « commerce équitable ». Au lieu de produire plus et mieux, les africains préfèrent pleurnicher dans des sommets internationaux pour obtenir des faveurs et écouler leurs produits. Il est vrai que le commerce national comme international doit être encadré par des règles pour maintenir un minimum de loyauté. Cela dit, il faut pas rêver : il n’y a pas de sentiments dans le marché. Les consommateurs achètent librement les produits qui leur paraissent de meilleure qualité ; ils ne cherchent pas à faire plaisir à un producteur ou un vendeur. C’est ainsi qu’en Afrique même, dans le secteur de l’habillement par exemple, les populations préfèrent acheter les produits européens même s’il sont plus chers au détriment des produits artisanaux locaux de qualité douteuse. De la même manière, il y’a des européens qui préfèrent certains produits alimentaires de provenance africaine. Il n’y a pas de secret : les plus compétitifs s’imposent au détriment des moins compétitifs. Cela est vrai à l’interne comme à l’externe. Toute mesure de discrimination positive prise dans ce domaine n’est que provisoire et ne résistera pas au libre choix des consommateurs. Un producteur, qu’il soit européen ou africain n’acceptera jamais délibérément de renoncer à une partie de ses bénéfices par pitié pour d’autres producteurs. Il est utopique et même inintelligent de penser qu’un Etat européen souverain et soucieux de protéger ses citoyens laborieux va accepter de réduire la subvention qu’il accorde à ses producteurs, donc de les déprotéger, pour les beaux yeux des Etats africains qui dilapident régulièrement leurs ressources par le vol, la corruption et un train de vie insolent de l’Etat.
Cette attitude n’est d’ailleurs pas surprenante : l’Afrique est connue pour sa main tendue pour recevoir des vivres, obtenir l’effacement de sa dette, etc. Il est à prévoir que cette promptitude à mendier prospère car dans de nombreuses villes africaines, de petits enfants sont initiés à mendigoter dans la rue et personne de s’en inquiète. Ils vont donc grandir avec l’accoutumance de la mendicité.
Pour certains utopistes donc, l’Afrique n’est coupable de rien. Si elle ne vend pas ses produits agricoles, c’est à cause de la concurrence du blanc ; si ses enfants meurent massivement du SIDA, c’est parce que des homosexuels blancs ont introduit cette maladie en Afrique ; si elle produit l’arachide ou le coton au détriment de spéculations plus compétitives, c’est parce le colon blanc avait imposé des cultures de rente ; si ses populations s’entretuent sans raison intelligible, c’est parce que c’est le blanc qui vend des armes aux africains ; si des dirigeants impopulaires accèdent à la présidence, c’est parce qu’ils sont soutenus par les blancs ; si l’Afrique est pauvre, c’est parce qu’elle a été appauvrie par les négriers et les colons : la misère noire aurait donc une origine blanche…
En vérité, l’Afrique n’a aucune excuse. Elle est la cause de son retard. La propension à faire porter le chapeau à des personnes mortes depuis des siècles ou à des systèmes évincés depuis la nuit des temps la fait ressembler au conducteur d’un véhicule qui veut avancer en ne regardant que derrière lui. Le chanteur Alpha Blondy constate que « Les imbéciles ont décidé de rentrer dans l’histoire à reculons ». Il « insiste, persiste et signe : les ennemis de l’Afrique, ce sont les africains ». Défendre l’Afrique, ce n’est pas la présenter comme une éternelle victime ; c’est lui dire la vérité et l’exhorter à se relever pour avancer en comptant sur ses propres forces. Un peuple fort et digne se reconnaît par sa capacité à s’adapter à l’Histoire, à transcender ses épreuves en les utilisant comme le tremplin d’un sursaut, le motif d’un challenge. Il n’y a pas d’autre solution : travailler, travailler sans répit pour ne même pas avoir le temps de tendre la main ou d’implorer la pitié de ceux qui ont travaillé plus et mieux que nous.

Mais quel est l'abominable raciste qui a écrit ça ?
C'est ... un Sénégalais : Rosnert Ludovic ALISSOUTIN (http://www.ralissoutin.com/txt_x.php?id_article=257)
Le Niger va le poursuivre ?

Portrait de rikouest
18/décembre/2006 - 11h07

pub
le niger ferait mieux de gérer ses problèmes internes plutot que de chercher à se faire de la publicité sur une affaire qui sent plus mauvais qu'autre chose.

Portrait de silex
18/décembre/2006 - 11h07

ridicule
le niger un pays qui a besoin des dons de la collectivité perd son temps à s'occuper des propos d'un petit animateur de télé. c'est vraiment faire un pied ne nez à toutes les personnes bénévoles se préoccupent, eux, de la situation des enfants dans ce pays.

Portrait de k1200lt
18/décembre/2006 - 10h36

Le Niger ?
Le Niger devrait s'occuper d'abord des scameurs, voleurs et autres envoyeurs de mails à la noix qui pullulent sur le web et se chargent de son image. Le Niger devrait chercher les raisons de sa ruine sur son continent pas dans notre télé...

Portrait de Annieballe
18/décembre/2006 - 10h35

Petit rectificatif sur Sevran! (suite)
Désolé lien inexact voici le bon:
http://www.piankhy.com/modules/news/article.php?storyid=65&com_id=30&com_rootid=30&com_mode=flat&com_order=0#comment30

Portrait de Annieballe
18/décembre/2006 - 10h28

Petit rectificatif sur Sevran!
Je vous recommande le lien suivant:
http://www.piankhy.com/modules/news/article.php?storyid=65&com_id=30&com_rootid=30&com_mode=flat&com_order=0#comment30

Portrait de silex
18/décembre/2006 - 09h45

heure de gloire
et voilà sevran mondialement connu. son livre va se vendre comme des ptits pains, il va se traduire dans plusieurs langues.
remerciements à france soir, au parisien, au blog morandini, au président du sénégal, au niger, aux guignols et diverses émissions de débats de télé et radio, au cran et à tous ceux qui ne balaient plus devant leur porte depuis longtemps.

Portrait de Graindesel
18/décembre/2006 - 00h25

Liberté d'expression ...
Il faudrait expliquer à ces messieurs Nigériens qu'en France en principe on est libre d'exprimer ses idées ,comparer Sevran à Goebels est hautement diffamatoire et mériterait que l'on porte plainte contre les plaignants !!!

Portrait de kleber
18/décembre/2006 - 00h12

Quelle susceptibilité !
On connaissait les habitants de ce continent comme étant fiers et susceptibles. mais je ne pensais pas que ce soit à ce point.
Qu'ils utilisent leur énergie à règler leurs nombreux problèmes serait plus utiles.

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 23h17

Gbaka je ne te comprends pas
Je fais parfois, l'andouille voir le C_N. Mais il est possible que je le ne sois pas.
Je peux tenter toutes les approches constructives ou sélectives ou décloisonnées et je ne comprends pas tes propos. SI je résume, nous francais, on stoppe toutes les aides à l'Afrique? Si cela est ton souhait, cela peut faire mal. Il suffit de lire le découpage de notre budget sur le site du ministre des finances. Nous financons directement 27 états africains, nos forces armées maintiennent l'ordre dans 6. Nous devons tout stopper? Je ne comprends pas

Portrait de miclo
17/décembre/2006 - 22h04

darkeyes
darkeyes:
C'est hypocrite, il y a énormément de gens qui pensent comme lui..

c'est pas une raison!!!

mais cette histoire commence vraiment par me souler, si a chaque fois qu'il disait une connerie fallait reagir, on n'en finirais pas :(((

Portrait de Darkeyes
17/décembre/2006 - 21h57

Un plainte inutile?
Je sais pas ce qu'attend vraiment le Nigeria, cela ressemble plus à une plainte à titre d'exemple, pour montrer qu'ils sont outrés et qu'ils veulent des explications mais il faut arrêter, on donne trop d'importance à ce livre! C'est hypocrite, il y a énormément de gens qui pensent comme lui...

Portrait de Ringhio
17/décembre/2006 - 21h14

Oh là là Gbaka....
....arrête ton prêchi prêcha pour une histoire franco-française entre un animateur de télé et un public pas si con que tu le prétend !

Ll'Afrique est assez grande pour se défendre toute seule sans ton réquisitoire anti-français que je considère comme du racisme "à l'envers" pur et dur.

Portrait de Gbaka
17/décembre/2006 - 21h00

France, OUT d'Afrik: et la Vie y sera plus BELLE
En tout état de cause, il se précise de plus en plus que Pascal SEVRAN devra comparaitre pour essayer, si possible, de justifier son Analphabétisme en matière de connaissance de l'Afrik.
À mon avis, l'occurrence de ce type de procès s'impose car, c'est l'opportunité où jamais, il faudra procéder au Traitement Thérapeutique de la "Myopie-Mentale" qui gangrène plusieurs catégories de Français et d'Européens dont la connaissance très sommaire de la vie en Afrik pousse à débiter du n'importe quoi, au prétexte du "On a le droit de dire ce qu'on veut, n'en déplaise à qui que ce soit"...
Il est quand même inacceptable qu'en 2006, l'on puisse encore cautionner des paroles insultantes pour

Quand je lis un TARÉ comme "Andalouse" qui prétend, je cite:
"l'Afrique ne peut pas se passer de nous : ce que je vais dire va choquer mais tant pis les Français ne rêvent que d'une chose c'est que l'Afrique devienne enfin autonome pour qu'elle arrête de nous envoyer tous ses pauvres dans la gueule et ne vous en déplaise certains Africains, qui vivent chez nous, vivent aux crochets de l'aide sociale et sont donc des boulets. De là à penser que les Africains ne peuvent se passer de ........ notre argent il y a un pas que .... l'on franchirait volontiers."
il faut dire qu'il y a encore beaucoup de travail à faire au niveau de l'éducation des Français. Ce post "d'Andalouse" est révélateur même de l'ignorance criarde dont fait montre 90% des Français en ce qui concerne l'Afrik.
Il est temps pour vous, Français, de comprendre que c'est l'argent du "CON-Tribuable-Français" qui finance les Rébellions qui endeuillent l'Afrik, et non que votre souhait est de soi-disant "Sauver" l'Afrik de la Misère…
Signez des pétitions et Demandez au Groupe BOLLORÉ; à BOUYGUES; à TOTAL-FINA-ELF; à AREVA; … de cesser d'encourager les dictatures en Afrik ou de cesser le pillage exagéré du sous-sol Africain, et vous verrez la fin de "l'Immigration-Subie"...
SARKOZY combat l'insécurité (parait-il générée par les immigrés) en France; pendant que CHIRAC installe l'insécurité et pérennise des Dictateurs en Afrik: pourquoi êtes-vous surpris qu'on vous envahisse, tant il est clair que l'être humain ne peut idéalement vivre que là où il y a la PAIX???
Demandez à vos politiques franchouillards de collaborer loyalement avec l'Afrik et vous verrez qu'il fait et qu'il a toujours fait bon de vivre en Afrik, là où le soleil ne finit jamais et là où les hommes sont accueillants; sans toutefois que des notions du genre "sans-papiers" ne fassent du tapage...

Portrait de avalon
17/décembre/2006 - 20h50

afriquadieu
grace a un journal qui a voulu vendre du papier et a cause dun sevran qui ne sait pas s'exprimer, voula que cela devient une affaire interplanetaire siderale..... vraiment pathetique tout ca...

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 20h31

GAFETTE!!!!!!!
Ce n'est pas raciste de dire qu'il faut réguler la natalité en Afrique!!!!!!!!!!!!
Reliser les grands auteurs ou les lignes de l'ONU, c'est une des pistes qui peuvent être suivie et qui sont étudiées de très près par les plus hautes autorités internationnales.
Je ne dis pas que cela est bien mais cela n'est pas raciste ou eugéniste.
Alors? On a mal. Alors faite un peu de philosophie et non pas de haine contre ceux qui ne pense pas comme vous. Répondez par des solutions concrètes à la famine en Afrique. Et pas par autre chose qu'une meilleur répartition des richesses ou encore un impot. Cela n'arrivera pas. Il y a sans doutes des solutions. Alors discutons.

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 20h25

Je viens de relire le
communiqué du gouvernement, c'est le tribunal internationnal qu'il faut saisir!
Encore Humour

Portrait de Sésam33
17/décembre/2006 - 20h15

Anthaîs
Vous avez raison , je suis inculte, incapable d'avoir une opinion, tout ce que vous voudrez, je suis tout simplement fier d'être Français et regrette que vous ne le soyez pas . La difference entre nous, c'est que je vous juge pas car je ne vous connais .Vous ne m'en donnez pas l'envie

Portrait de thierry50
17/décembre/2006 - 20h11

cher niger
même si nous ne sommes pas d'accord avec ces propos cela ne vous regarde pas, c'est une histoire franco française

Portrait de souad58
17/décembre/2006 - 20h06

souad
je suis heurtée par les propos de monsieur sevran, mais il y a beaucoup de polémiques autour de ça. il faut savoir s'arrêter à un moment donné

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 19h57

A Chateau & Gafette,
Humour bien sur!!!!

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 19h57

A Chateau & Gafette, MESSIEURS
les censeurs, BONSOIR!

Portrait de Sésam33
17/décembre/2006 - 18h51

Anthaîs
Je vais poster autrement , je savais pertinenment que vous etes Française, mais pourquoi parler comme une etrangère nous montrant du doigt des plus accusateurs seriez vous la procureur(euse) de l'Afrique

Portrait de woki001
17/décembre/2006 - 18h32

A Anthaïs du P de M
Je ne te connais pas. Nous n'avons pas du tout les mêmes opinions. Je m'en fiche, c'est la démocratie. Et c'est encore mieux comme cela nous pouvons discuter.
Mais reconnai tout de même qu'un gouvernement africain qui se permet de déclarer qu'il va porter plainte contre un ressortissent d'un autre pays, cela est tout de même irréel?
Je ne connais pas de Français qui ont porté plainte contre Bush ou Blair pour crime ou guerre idiote.
Il est difficile de comprendre la manoeuvre d'un pays qui à tout pour réussir dans un pays qui souffre de manque d'eau mais de réelles richesse à commencer par son histoire, son peuple, sa faune ou encore la beauté de son paysage.
Allez, je sais que tu va repenser à tout cela.
Personne ne porte plainte contre M Sevran en France, ce n'est pas un gouvernement qui va le faire. C'est un autre monde!

Les plus vus