05/10/2011 16:11

Thaïlande: le hacker du compte Twitter du Premier ministre s'est rendu

Un étudiant thaïlandais de 22 ans risque deux ans de prison pour avoir piraté le compte Twitter du Premier ministre et y avoir posté des messages critiquant sa politique, a indiqué mercredi le gouvernement.

Akawit Thongdeeworakul s'est rendu après avoir été contacté par les enquêteurs qui cherchaient le hacker ayant pris le contrôle dimanche, pendant une vingtaine de minutes, du compte de Yingluck Shinawatra.

"Il m'a dit que son acte était innocent, il ne réalisait pas que cela provoquerait une telle histoire", a déclaré le ministre de l'Information, de la Communication et des Technologies Anudith Nakornthap, lors d'une conférence de presse en présence du jeune homme.

"Il a fait preuve de remords et dit qu'il utiliserait son expertise en informatique pour aider le ministère à lutter contre les sites de lèse-majesté. Il a avoué avoir fait ça tout seul".

L'étudiant, qui est resté silencieux, pourrait être inculpé en vertu de la loi sur les crimes informatiques et risque deux ans de prison, a ajouté le ministre, en évoquant le besoin d'un "exemple".

La Thaïlande est régulièrement accusée par les défenseurs des droits de l'Homme de limiter la liberté d'expression en utilisant cette loi informatique ainsi que celle réprimant le lèse-majesté, qui punit de 15 ans de prison toute offense faite au roi ou à la monarchie.

Yingluck, soeur de l'ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, avait annoncé lundi la suspension de son compte Twitter.

Les huit messages postés par le hacker la jugeaient incompétente, et dénonçaient sa gestion des inondations qui ravagent le royaume depuis plus de deux mois.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus