22/09/2011 17:49

Espagne: tollé après un projet de contrôler le contenu de la télé publique

Le conseil d'administration de la télévision publique espagnole a adopté mercredi un projet permettant à ses membres d'accéder au travail en cours des journalistes, mais devant le tollé suscité, il a annoncé jeudi qu'il allait annuler la mesure.

"Le conseil d'administration de la CRTVE (Corporation Radio-Télévision espagnole) a approuvé hier (mercredi) que les conseillers puissent disposer de l'outil informatique connu comme INews", ont indiqué dans un communiqué les quatre membres du conseil à l'origine de cette initiative.

Ces quatre membres, sur un conseil qui en compte onze, sont ceux qui ont été nommés sur proposition du Parti Populaire (PP) de droite, donné grand favori pour les élections législatives du 20 novembre.

Le vote de la mesure a été permis par ces quatre voix, celle du conseiller proposé par les nationalistes catalans de CiU, et l'abstention notamment des deux membres qui avaient été proposés par le Parti socialiste, au pouvoir.

L'outil INews est un réseau interne que les journalistes de la télévision publique utilisent pour sélectionner les informations et préparer les journaux télévisés.

Le Conseil d'information de RTVE, composé des rédacteurs en chef et adjoints des services, a dénoncé dans un communiqué "une attaque directe contre la liberté et l'indépendance des professionnels de l'information, car cela permet un contrôle des contenus des journaux télévisés pendant leur élaboration".

La mesure était aussi vivement critiquée jeudi matin par l'ensemble des médias espagnols.

La section journalistes du syndicat UGT a estimé qu'ainsi "pourrait s'exercer une censure préalable ou un contrôle politique des services d'information de la radio-télévision publique".

Les quatre conseillers qui avaient porté ce projet ont eux assuré qu'ils considéraient cette mesure "utile pour leur travail", se défendant d'avoir eu "une quelconque intention d'interférer dans le travail des professionnels".

"Devant l'opposition et le malaise suscités par cette décision parmi les employés (de RTVE) et dans de larges secteurs de l'opinion publique, nous l'avons reconsidérée et c'est pour cela que nous demanderons son annulation au conseil d'urgence convoqué à cet effet", ont-ils annoncé.

Le conseil devrait se réunir à nouveau lundi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de RADIO1
22/septembre/2011 - 19h13

Il ne s'agit pas de contrôler mais de vérifier la nature des journaux et très certainement d'avoir un peu plus de "neutralité" .
les journalistes de service public espagnols ont très certainement une orientation "politique" trop marquée qui doit en agacer plus d'un!!!!!!!!
Dois-je préciser qu'ils sont comme chez nous très très marqués à gauche.
Une présidence peut être nommée au château mais le personnel ne change guere.................

Les plus vus