27/11/2006 16:16

Carte blanche: A la découverte de Brotherhood

CARTE BLANCHE

 

Vous aimez les Sopranos, mais vous regrettez le temps béni des 2 premières saisons où l’on assistait à l’ascension violente et rapide de Tony Soprano ?

Brotherhood devrait vous intéresser : en effet, cette série diffusée sur la chaîne Showtime reprend de nombreux élements qui firent le succès des Sopranos, à savoir la mafia locale, la violence, la psychologie poussée des personnages ainsi que l’intrusion dans la vie familiale des héros. Reste à savoir s’il ne s’agit pas que d’un simple ersatz sans saveur…

L’action se déroule dans une communauté irlandaise basée à Providence, dans l’état de Rhode Island. On y suit les tribulations de 2 frères, Tommy Caffee (marié, 3 enfants, politicien local en devenir) et Michael Caffee, un mafieux mystérieusement disparu pendant 7 ans et que toute sa famille pensait mort.  Dès le premier épisode, on assiste donc au retour du fils disparu, et à sa réintégration difficile dans sa famille ainsi que dans le milieu du crime organisé.

La série nous montre ces 2 frères au quotidien, dans leur vie familiale et professionnelle. Leurs destins s’entrecroisent occasionnellement, et chacun à leur manière, on les voit avancer et conquérir le pouvoir, à coups de magouilles et autres techniques d’intimidation.

Tommy est partagé entre l’amour qu’il a pour son frère et la haine envers ses activités mafieuses, qui nuisent à sa famille, à sa réputation d’homme intègre, et donc à sa carrière politique. Michael tente quant à lui d’apprécier sa nouvelle vie, mais ses instincts violents hérités du passé le trahissent régulièrement.

Chose intéressante, les personnages secondaires ne sont pour une fois pas seulement là pour faire de la figuration. Declan Giggs, qui a grandi avec Michael, est ainsi tiraillé entre son amitié pour ce dernier et son devoir de flic. Pete McGonagle, le collègue mafieux de Michael, est quant à lui un ancien alcoolique dont la vie creuse le pousse irrémédiablement vers son vice. Quant à la femme de Tommy, elle est dépressive, infidèle et droguée…

Hormis Annabeth Gish, qui avait incarné l’agent Monica Reyes dans X-Files pendant 2 saisons, on ne peut pas dire que le casting regorge de superstars.

Comme à son habitude, Showtime a plus cherché l’authenticité que la notoriété chez ses acteurs. Et à voir les performances des 2 frères, on en redemande ! Jason Clarke, alias Tommy, intrigue le public par l’intensité de ses silences, tandis que Jason Isaacs (Michael) incarne un personnage à la double personnalité, à la fois discret et violent.

Avis aux spectateurs sensibles, cette série n’est pas destinée à tous les publics : les assassinats, s’ils ne sont pas fréquents, sont cruels, froids et incroyablement réalistes.

Certains passages, tels que l’arrachage d’une oreille ou l’ablation de dents au burin, sont même difficiles à regarder. Mais loin de se limiter aux thèmes mafieux et politiques, Brotherhood nous fait également pénétrer dans le quotidien d’une banlieue industrielle sur le déclin, où les fermetures d’usine génèrent une détresse sociale au sein de ses habitants (à commencer par la mère des 2 héros).

Brotherhood dénote également par son rythme : les épisodes durent souvent plus de 50 minutes, avec de longs silences, des regards pesants, et des jeux d'acteurs tout en nuances.

Autant dire que la réalisation et la qualité d’écriture apportent une réelle fraîcheur dans une télé américaine de plus en plus formatée et vide de sens. Comble de bonheur, la série a rencontré son public lors de ses 11 premiers épisodes, si bien qu’une deuxième saison de 10 épisodes a été commandée par Showtime. La fin prochaine des Sopranos n’est donc pas si tragique que cela : on a trouvé leurs successeurs, ils sont irlandais, et ils ne vont pas chez le psy…

Julien Bell

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bud
28/novembre/2006 - 00h30

autre video
voici une autre video tout aussi intéressante :
http://www.youtube.com/watch?v=e8Kb7oTZxt4

en ce qui concerne l'horaire de la serie, il faudrait deja qu'elle soit achetée, et ce n'est pas gagné, tant elle est a part... peut etre que canal + aura la bonne idée d'en acquérir les droits, comme pour l'excellentissime dexter.

brotherhood n'est pas une serie qui accroche directement, et j'avoue qu'il m'a fallu 3 bons episodes pour vraiment rentrer dans l'univers. mais une fois dedans, c'est un pur regal... la ou les sopranos decoivent chaque année avec leurs scenarii de plus en plus eloignés de la mafia, brotherhood surprend par son authenticité et son realisme, parfois extreme. certaines scenes de roulette russe ou de crimes commis de sang froid sont tout de meme assez dures a visionner. mais elles sont suffisemment rares pour qu'on n'accuse pas la serie de "facilité" et de complaisance. non, elle montre la vie d'un caid et d'un politique comme elle doit vraiment etre... authentique.

Portrait de jennyale
27/novembre/2006 - 23h14

Avce plaisir
je m'empresserai de découvrir cette nouvelle série mais bon sang, si ça doit passer aux mêmes horaires que les Sopranos sur france2, ça va encore me gonfler...

Portrait de bud
27/novembre/2006 - 17h55

video
pour l'instant, je ne suis au courant de rien.

voici une petite video "behind the scenes" ou l'on voit les acteurs et les auteurs :
http://www.youtube.com/watch?v=KduZ7ziNJM8

si un moderateur pouvait l'ajouter a l'article, ca serait super ;)

Portrait de haplo
27/novembre/2006 - 17h53

Pas de Star ????????????
Et Jason Isaac alors ? C'est sur qu'il n'a pas la notorièté de Tom Cruise, mais c'est un extraordinaire acteur (Le patriote / Les Harry Potter / etc.)

J'ai vu cette série cet été et elle est absolument fabuleuse

Les plus vus