13/06 17:21

Jean-Luc Mélenchon refuse le débat face à Gabriel Attal et Jordan Bardella qui devait être organisé dans les prochains jours par une grande chaîne de télé

17h20: Gabriel Attal s'est dit jeudi "favorable" à un débat avec le patron du RN Jordan Bardella et le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne des législatives, ce dernier écartant l'idée, laissant la main aux "chefs des grands partis" de gauche. Ce débat "doit être entre ceux ou celles qui ont été plus ou moins identifiés comme potentiellement Premier ministre à l'issue de ces élections (...) avec M. Bardella pour l'extrême droite et ses alliés, M. Mélenchon pour l'extrême gauche et ses alliés, et puis moi-même pour ce bloc progressiste", a jugé M. Attal lors d'un déplacement de campagne à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

"Je remercie TF1 et France 2 pour leur invitation aux débats avec Attal et Bardella. Le Nouveau Front Populaire n'a pas encore désigné son candidat Premier ministre. C'est donc aux chefs des grands partis de notre coalition d'aller à ce type de débats", a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur le réseau social X.

Gabriel Attal a dénoncé "un accord de la honte" entre le PS, LFI et les autres partis de gauche pour la formation d'un nouveau "Front populaire". "Je me mets à la place des électeurs qui ont voté pour la liste de Raphaël Glucksmann. Ils doivent se sentir tellement trahis, ils ont entendu pendant toute la campagne (des européennes) que c'est fini avec Jean-Luc Mélenchon et ils n'ont pas attendu plus de 24 heures pour se remettre derrière Jean-Luc Mélenchon", qui n'a pas exclu mercredi de prendre la tête de cette coalition. Lors de ce déplacement, M. Attal a été interpellé sur des enjeux de la vie quotidienne comme les inondations, les heures supplémentaires des professeurs ou la réforme de l'assurance-chômage.

"Les gens ne nous parlent pas des accords entre machin, ils nous parlent de leurs problèmes", a-t-il constaté, en promettant de "se mobiliser à fond pour que les Français choisissent une voie qui est une voie attachée à une forme d'humanisme, d'éthique politique et de progrès".

13h35: Selon Le Parisien, un débat entre le Premier ministre Gabriel Attal, le président du Rassemblement national Jordan Bardella et le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon est à l'étude.

Une source précise que "c'est en cours de calage". Ce débat pourrait être diffusé sur une grande chaîne, ajoute Le Parisien. La date du lundi 24 juin aurait été avancé, soit à moins d'une semaine du premier tour des élections législatives anticipées.

"La question de la participation de Jean-Luc Mélenchon à une telle joute est explosive. S’il se dit qu’il réserve sa réponse, son entourage assure n’être au courant de rien", expliquent nos confrères.

Pour mémoire, le 23 mai dernier, à 20h15, le Premier ministre Gabriel Attal et le patron du RN Jordan Bardella ont débattu pendant 1h30 sur France 2. Un débat qui avait réuni 3,6 millions de téléspectateurs (18% de part de marché).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
14/juin/2024 - 08h23

Toutes ces manœuvres politiques vont au final servir au R N, tout sauf MELANCHON.

Portrait de Constrictor
14/juin/2024 - 02h00

Ce qu'on peut retenir de cette dissolution de Macron, c'est quand-même qu'il a foutu un sacré bordel à droite, de là à croire qu'il l'avait prémédité.

Toute la droite s'écharpe quand la gauche se rassemble.

J'en arrive à croire que cette manipulation politique a été bien orchestrée par Macron.

Portrait de YVESM
13/juin/2024 - 21h49

Le tribun aux pieds plats et à la vue basse ne veut pas se faire étriller.

Sage décision.

Portrait de maudav
13/juin/2024 - 19h01
Wouhpïnaise a écrit :

"Mélenchon a peur de se faire démonter."

Pas si sûr. Melenchon est un très bon débatteur. Il ne se laisse jamais démonter. Souvenez-vous lors de la campagne présidentielle de 2022, alors que la majorité des candidats refusait de débattre avec Zemmour par haine et/ou par peur , car lui aussi est un très bon débatteur, Mélenchon a accepté le face-à-face.

Oui on s'en souvient avec son "à la niche" et ses menaces contre le policier de la BAC...

Portrait de Wouhpïnaise
13/juin/2024 - 18h58
Dragon13127 a écrit :

Mélenchon a peur de se faire démonter. Quand on veut le pouvoir on ne se dégonfle pas. Moi j'ai choisi le drapeau français pour les intérêts de la France et des français. Je bani le drapeau de la Palestine.

"Mélenchon a peur de se faire démonter."

Pas si sûr. Melenchon est un très bon débatteur. Il ne se laisse jamais démonter. Souvenez-vous lors de la campagne présidentielle de 2022, alors que la majorité des candidats refusait de débattre avec Zemmour par haine et/ou par peur , car lui aussi est un très bon débatteur, Mélenchon a accepté le face-à-face.

Portrait de maudav
13/juin/2024 - 18h23
lestephanois42 a écrit :

C'est marrant 

La guerre est fini dans la bande de Gaza 

on vois plus de tweets de tout la clique de LFI smiley

Par contre les drapeaux palestiniens sont bien présents devant le siège d'EELV en ce moment.

Plus bien entendu ceux de la CGT et de Sud !

Portrait de lestephanois42
13/juin/2024 - 18h14

C'est marrant 

La guerre est fini dans la bande de Gaza 

on vois plus de tweets de tout la clique de LFI smiley

Portrait de maudav
13/juin/2024 - 18h08
Ncl a écrit :

Edito du Journal Les échos (édition du 24 Mai):

Européennes 2024: Attal - Bardella, un débat qui a mis en grande difficulté la favori des sondages. A 17 jours des élections européennes, le débat ce jeudi soir sur France 2 entre Jordan Bardella et Gabriel Attal a tournée nettement à l'avantage du Premier ministre, qui s'est montré particulièrement offensif avec un discours économique étayé. Tour d'horizon des temps forts de ce duel....

C'est sûr que vu du comptoir d'un Bar - PMU, je confirme Attal s'est fourvoyé lol....mais pour avoir vu le débat, et confirmation dans les journaux de type Les Echos ou La Tribune, l'interprétation est tout autre que le ressenti de la salle d'attente des assedics ^^ 

 

 

Les ASSEDIC n'existent plus, c'est "France travail" faut penser à vous mettre à jour, par contre, vu le décret que attal va faire passer demain, je vous déconseille de tomber au chômage, vous aurez neuf mois de carence avant de toucher quoique ce soit, quelle belle idée de génie encore !

Portrait de Blondissime
13/juin/2024 - 17h58

Front Populaire ! C'est faire offense à Léon Blum !

Portrait de SeaMe
13/juin/2024 - 17h53

Si tous les chefs de parti de la NUPES allaient à ce débat, ça ne serait pas du tout équilibré. 

Mais bon ça correspond bien à l'électorat de LFI d'attaquer à plusieurs (et armés).

Portrait de namaste2271
13/juin/2024 - 17h51

Tiens bizarre Glucksman , on ne l'entends pas ? il est deja parti á Bruxelles?

Portrait de Ocarina
13/juin/2024 - 18h08
Ncl a écrit :

Edito du Journal Les échos (édition du 24 Mai):

Européennes 2024: Attal - Bardella, un débat qui a mis en grande difficulté la favori des sondages. A 17 jours des élections européennes, le débat ce jeudi soir sur France 2 entre Jordan Bardella et Gabriel Attal a tournée nettement à l'avantage du Premier ministre, qui s'est montré particulièrement offensif avec un discours économique étayé. Tour d'horizon des temps forts de ce duel....

C'est sûr que vu du comptoir d'un Bar - PMU, je confirme Attal s'est fourvoyé lol....mais pour avoir vu le débat, et confirmation dans les journaux de type Les Echos ou La Tribune, l'interprétation est tout autre que le ressenti de la salle d'attente des assedics ^^ 

 

 

T'as raison, la presse doit être d'une neutralité absolue et détenir la vérité....

Alors pourquoi les Français n'ont même pas été capables de donner 15 misérables pourcents à la Macronie suite à ce débat formidable pour toi?

La Macronie, les Français n'en veulent plus ; leurs belles paroles n'ont plus aucune incidence sur l'électorat, pas plus que la diabolisation du RN, RQ,...

Certains reprochent au RN d'être girouette car ayant revu leurs positions par rapport à x années en arrière ; mais zappent le fait que Macron qui voulait une loi immigration, qui une fois tissée par le sénat puis adoptée à l'assemblée, l'a tout de suite détricotée via le conseil constitutionnel, et là le revirement n'a pas pris des années!!!

Les assedics, je ne connais pas ; j'ai eu 42 années de travail effectif soit 168 trimestres cotisés qui m'ont donné le droit à une retraite bien méritée contrairement à tous les suceurs de société actuellement ; quant au bar pmu, je ne suis pas sur d'y passer une fois par an, il me faut l'occasion d'un ami pour y aller ; alors tes préjugés....

 

Portrait de Dragon13127
13/juin/2024 - 17h36 - depuis l'application mobile

Mélenchon a peur de se faire démonter. Quand on veut le pouvoir on ne se dégonfle pas. Moi j'ai choisi le drapeau français pour les intérêts de la France et des français. Je bani le drapeau de la Palestine.

Portrait de KERCLAUDE
13/juin/2024 - 17h11

Que vient faire MELANCHON dans ce débat, il n'y a pas de tête de liste dans l'ex NUPES?

Portrait de Ncl
13/juin/2024 - 16h53

Edito du Journal Les échos (édition du 24 Mai):

Européennes 2024: Attal - Bardella, un débat qui a mis en grande difficulté la favori des sondages. A 17 jours des élections européennes, le débat ce jeudi soir sur France 2 entre Jordan Bardella et Gabriel Attal a tournée nettement à l'avantage du Premier ministre, qui s'est montré particulièrement offensif avec un discours économique étayé. Tour d'horizon des temps forts de ce duel....

C'est sûr que vu du comptoir d'un Bar - PMU, je confirme Attal s'est fourvoyé lol....mais pour avoir vu le débat, et confirmation dans les journaux de type Les Echos ou La Tribune, l'interprétation est tout autre que le ressenti de la salle d'attente des assedics ^^ 

 

 
Portrait de MICMAH458
13/juin/2024 - 16h51

On n'entend déjà plus parler de valérie hayer, leur "championne", leur "leader" qui devait mener la liste macroniste à la victoire.  N'aurait-elle pas été bonne ?  Auraient-ils fait un mauvais choix ? Ce qui me rassure, c'est que attal est juste un mini-macron, et qu'il sera bien vite insupportable, inaudible, et donc détesté comme son maître vénéré à qui il doit tout.

Portrait de Ocarina
13/juin/2024 - 16h35
Frederico a écrit :

Ah, l'éloquence ! Macron en a à revendre, avec ses 900 milliards de dettes, l'immigration incontrôlée et la délinquance en hausse. Un débat, juste pour flatter l'ego d'Attal ? Bardella, lui, propose des idées claires et une vision pour la France, loin des mots creux et des promesses non tenues

@Ncl a écrit :

"Attal va démonter Bardella comme lors du dernier débat"

Tu n'as pas du voir le même débat que la majorité des Français ou alors tu as des œillères, d'ailleurs suite à ce débat Bardella avait encore progressé dans les sondages, puis confirmé dans les urnes.

Ps: j'aurais du citer Ncl

 

Portrait de Frederico
13/juin/2024 - 16h18
Ncl a écrit :

Un débat pour quoi faire ?? Attal va démonter Bardella comme lors du dernier débat.

Un débat ne se justifie que pour un partage d'idées, hors Bardella n'a ni idées, ni programme.

Sa seule chance pour se faire élire c'est qu'il se taise....smiley

 

Ah, l'éloquence ! Macron en a à revendre, avec ses 900 milliards de dettes, l'immigration incontrôlée et la délinquance en hausse. Un débat, juste pour flatter l'ego d'Attal ? Bardella, lui, propose des idées claires et une vision pour la France, loin des mots creux et des promesses non tenues

Portrait de maudav
13/juin/2024 - 16h02
Ncl a écrit :

Un débat pour quoi faire ?? Attal va démonter Bardella comme lors du dernier débat.

Un débat ne se justifie que pour un partage d'idées, hors Bardella n'a ni idées, ni programme.

Sa seule chance pour se faire élire c'est qu'il se taise....smiley

 

Vous revenez d'un voyage sur une autre planète ?

De où attal a "démonté" Bardella ?

Ensuite niveau idées, quand on connait celles de mélenchon et qu'on voit celles appliquées par macron-attal, effectivement ils devraient se taire.

Portrait de Ncl
13/juin/2024 - 15h39

Un débat pour quoi faire ?? Attal va démonter Bardella comme lors du dernier débat.

Un débat ne se justifie que pour un partage d'idées, hors Bardella n'a ni idées, ni programme.

Sa seule chance pour se faire élire c'est qu'il se taise....smiley

 

Portrait de bergil
13/juin/2024 - 15h05

Le PS est tombé bien bas pour tolérer la présence du tsar rouge ! Quant à Glucksmann il s'en fout il a sa place à Bruxelles !

Portrait de BrunoNo
13/juin/2024 - 15h01

Pourquoi Mélenchon ?

Raphaël Glucksmann a fait plus  de voix à gauche que l'antisémite millionnaire.

Portrait de COLIN33
13/juin/2024 - 13h54 - depuis l'application mobile

ça serait mieux sans Mélenchon,

Portrait de Le Suisse
13/juin/2024 - 13h51

A part cela, l'union de la gauche c'est pas LFI smiley