06/06 13:33

Vladimir Poutine assure que la Russie est prête à collaborer à une enquête française sur la mort du journaliste de l'AFP Arman Soldin, tué le 9 mai 2023 probablement par des tirs russes en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a assuré mercredi que la Russie était prête à collaborer à une enquête française sur la mort du journaliste de l'AFP Arman Soldin, tué le 9 mai 2023 probablement par des tirs russes en Ukraine.

"Nous sommes prêts à organiser ce travail, je ne sais pas comment cela peut se faire dans la pratique, si cette personne est morte en zone de combats, mais nous ferons tout ce qui dépendra de nous", a déclaré M. Poutine lors d'une rencontre avec des agences de presse, dont l'AFP.

Le Kremlin avait précédemment indiqué que la Russie ne pouvait pas enquêter, arguant du fait que la zone où le journaliste a été tué était en territoire sous contrôle ukrainien. Le parquet national antiterroriste en France a ouvert une enquête préliminaire pour crime de guerre afin de déterminer les circonstances du décès d'Arman Soldin et l'origine des tirs. Le directeur de l'Information de l'AFP, Phil Chetwynd, s'était alors dit "encouragé" par l'ouverture de cette enquête.

Arman Soldin, qui était le coordinateur vidéo de l'AFP en Ukraine, est mort à 32 ans lors d'une attaque de roquettes, lors d'un reportage à Tchassiv Iar, près du front dans la région de Donetsk (est), avec des soldats ukrainiens. Il couvrait la bataille la plus active du conflit, pour la ville de Bakhmout, située à une dizaine de kilomètres de Tchassiv Iar.

Elle a été conquise fin mai 2023 par la Russie, après plus de neuf mois de combats. La Russie est toujours à l'offensive dans cette zone, et est désormais aux portes de Tchassiv Iar.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
6/juin/2024 - 18h03 - depuis l'application mobile

On croit rêver, ce barbare de Poutine mérite la potence