28/05 19:11

Après avoir appris qu'il ne serait pas reconduit, le PDG de TV5 Monde, Yves Bigot présente sa démission : "Cela laissera le temps de s'organiser et à mon successeur d'être nommé"

Le PDG de TV5 Monde, Yves Bigot, ne sera pas reconduit et a présenté sa démission, qui sera effective fin juin - cinq mois avant la fin de son mandat -, a-t-il indiqué mardi à l'AFP, confirmant une information de Télérama. Lundi, "j'ai écrit comme il se doit à la présidente du conseil d'administration" de TV5 Monde - et présidente de France Télévisions - Delphine Ernotte Cunci, "pour annoncer ma démission en date du 30 juin prochain", a expliqué le dirigeant de la chaîne internationale francophone. Cela "laissera le temps de s'organiser et à mon successeur d'être nommé", a-t-il ajouté, alors que les ministères de la Culture et des Affaires étrangères ont lancé mercredi dernier un appel à candidatures inédit pour son poste, ouvert jusqu'au 9 juin.

Ce départ anticipé vise également à faciliter la recherche d'un nouveau poste pour ce dirigeant de 69 ans, la ministre de la Culture Rachida Dati lui ayant annoncé qu'il ne serait pas reconduit. En attendant, Yves Bigot s'est déjà attelé au plan stratégique 2025-2028 de TV5 Monde, qui envisage l'entrée de sept pays africains (Bénin, Gabon, Sénégal, Côte d'Ivoire, Cameroun, République démocratique du Congo et Congo-Brazzaville) au capital de la chaîne, partagé entre des entreprises audiovisuelles publiques françaises, belge, suisse, canadienne, québécoise et monégasque.

Une mesure critiquée en interne, selon plusieurs médias, ainsi que par Reporters sans frontières, qui a dénoncé en avril "le passif très lourd en matière d'atteintes à la liberté de la presse" de plusieurs des Etats africains concernés, "dont les chaînes publiques nationales (...) restent des instruments de propagande au service des régimes en place".

"J'ai le soutien du gouvernement et on travaille très bien à sa demande avec la SDJ (société des journalistes) pour répondre aux interrogations légitimes que poserait cette adhésion si elle se réalise", se défend Yves Bigot.

"Mandaté par les gouvernements" bailleurs de fonds de TV5 Monde en décembre, il a rencontré les dirigeants des pays africains concernés, hormis le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye.

Ancien journaliste, M. Bigot avait succédé à Marie-Christine Saragosse à la tête TV5 Monde en 2012, après avoir été directeur des programmes de la radio privée RTL.

En novembre 2022, il avait été prolongé pour deux ans, à l'issue d'un deuxième mandat de cinq ans. Depuis sa création en 1984, la chaîne a toujours été présidée et dirigée par des Français, la France contrôlant via différentes entreprises publiques plus de 60% de son capital.

Elle est ainsi détenue à 46,42% par France Télévisions. France Médias Monde en possède 11,97%, la belge RTBF et la suisse SSR en détiennent chacune 10,53%, Radio-Canada 6,32%, TVMonaco 5,26%, Télé Québec 4,21%, Arte France 3,12% et l'INA 1,65%.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
28/mai/2024 - 21h04 - depuis l'application mobile

Bonne décision

Portrait de maudav
28/mai/2024 - 20h53

Un homme de grande culture, humble et gentil mais bon, des gens comme ça dans les médias publics ça fait tâche, autant s'en débarrasser, c'est nous qui payons pour qu'ils puissent "exprimer" leur idéologie nauséabonde...