22/05 11:46

Le nombre de cas de choléra à Mayotte s'élève désormais à 85, selon un nouveau bilan communiqué par Santé publique France qui a appelé à la mobilisation de nouveaux réservistes sanitaires

Le nombre de cas de choléra à Mayotte s'élève désormais à 85, selon un nouveau bilan communiqué par Santé publique France qui a aussi appelé à la mobilisation de nouveaux réservistes sanitaires pour remplacer ceux dont la mission va s'achever. "Au 15 mai 2024, 85 cas de choléra ont été signalés à Mayotte depuis le premier cas le 18 mars 2024, dont 68 sont des cas autochtones et 17 ont été importés des Comores ou des pays du continent africain", indique l'agence sanitaire publique dans un point épidémiologique hebdomadaire.

Un précédent bilan du ministère délégué à la Santé faisait état de 76 cas. L'épidémie a fait un mort - une fillette de trois ans - et sept cas nécessitant des soins de réanimation. La grande majorité des cas (61) ont été détectés dans la commune de Koungou, dans un quartier précaire avec des difficultés d'accès à l'eau potable et des défauts d'assainissement, principaux risques de diffusion de la maladie, rappelle Santé publique France (SPF).

"Cette transmission communautaire du choléra à Koungou et le risque d'importation de nouveaux cas de choléra des Comores exposent Mayotte à un risque de transmission locale sur tout le territoire, en particulier dans d'autres quartiers précaires", souligne cette source.

Un nouveau foyer a ainsi été signalé il y a trois jours sur la commune de M'tzangamouji. La mairie de Koungou a pris un arrêté mercredi afin de "fermer temporairement tous les établissements scolaires des villages de Majicavo Koropa et Majicavo Lamir" jusqu’au 18 mai, précise un document que l’AFP a pu se procurer. Une élève atteinte a été identifiée le 14 mai au sein d’une école élémentaire de Majicavo Koropa.

Les autorités sanitaires ont depuis désinfecté les lieux. Un protocole sanitaire prévoit la désinfection du foyer du malade, l'identification et le traitement des cas contacts et une vaccination "en anneaux", élargie progressivement. Au 13 mai, 4.456 cas contacts avaient été vaccinés sur l'île, selon Santé publique France qui participe notamment à l'envoi de vaccins de métropole.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions