13/05 18:01

L'ancienne Première ministre Elisabeth Borne rejoint Sistemic, un mouvement lancé en 2022 pour augmenter la présence des femmes dans les filières scientifiques et technologiques

L'ancienne Première ministre Elisabeth Borne, diplômée de Polytechnique, a rejoint Sistemic, un mouvement lancé en 2022 pour augmenter la présence des femmes dans les filières scientifiques et technologiques, a annoncé Sistemic lundi dans un communiqué.

"C'est l'occasion pour moi de continuer mon combat pour la place des femmes dans notre société", déclare Elisabeth Borne, qui aura un rôle de porte-parole au sein de cette entreprise financée par les sponsors.

"Nous avons besoin que plus de femmes s'engagent dans des formations d'ingénieurs et plus généralement dans les filières scientifiques et techniques. C'est un enjeu pour l'égalité femmes-hommes mais aussi pour notre compétitivité et notre croissance", ajoute l'ex-Première ministre redevenue députée après son départ de Matignon en janvier.

A travers des forums, une plateforme de recrutement et du mentorat notamment, Sistemic veut favoriser l'engagement des femmes dans les filières scientifiques et technologiques où elles sont sous-représentées, ce qui les prive de débouchés dans les "métiers d'avenir" (informatique, tech, ingénierie, recherche, finance...), explique le mouvement.

Le conseil stratégique que présidera Elisabeth Borne "se réunira périodiquement pour évaluer les avancées des programmes de Sistemic" et rassemblera plusieurs personnalités, dont le mathématicien Cédric Villani.

Le premier forum de Sistemic, en mai 2023 à Paris, avait réuni 1.200 personnes. Les prochains auront lieu le 22 mai au Mucem de Marseille et en octobre à la Station F à Paris.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
13/mai/2024 - 23h01 - depuis l'application mobile

ils utilisent le 49.3 ?

Portrait de YVESM
13/mai/2024 - 20h31

Et ça marche pour les « non-binaires » (ok, pas en informatique) ?

Portrait de MICMAH458
13/mai/2024 - 19h29

Il n'y a pas de doute, avec elle et son charisme, il y aura beaucoup plus de femmes dans les filières scientifiques...  Ce qui est embêtant pour elle, c'est qu'elle ne dispose plus d'un 49.3 pour obliger les autres à obéir à ce qu'elle dit.

Portrait de bergil
13/mai/2024 - 18h17

J'espère qu'elle va démissionner de son siège de député !