06/05 17:00

L'animateur de Sud Radio André Bercoff, le propriétaire du site France Soir Xavier Azalbert et l'essayiste controversé Idriss Aberkane visés par une plainte pour cyberharcèlement d'un Youtubeur scientifique

L'animateur de Sud Radio André Bercoff, le propriétaire du site France Soir Xavier Azalbert et l'essayiste controversé Idriss Aberkane sont visés par une plainte pour cyberharcèlement massif d'un Youtubeur scientifique, a appris l'AFP de source proche du dossier. Cette plainte a été déposée le 3 mai contre X auprès du parquet de Paris et cite nommément les trois hommes, régulièrement accusés de relayer des thèses complotistes, leur reprochant d'avoir nourri une "surenchère" de "haine".

Contacté par l'AFP, André Bercoff a fustigé des accusations "grotesques". "Je n'ai jamais cyberharcelé, c'est ridicule. J'ai dû rencontrer (M. Durand) deux fois à des débats", a-t-il poursuivi, dénonçant "une police de la pensée". L'AFP n'a pas pu joindre MM. Aberkane et Azalbert dans l'immédiat.

Dans sa plainte, dont l'AFP a eu connaissance, Thomas Durand dénonce "une campagne de harcèlement massive et particulièrement violente", comptabilisant "3.200 tweets menaçants, injurieux, humiliants et présentant parfois un caractère homophobe" du 18 juin 2021 au 27 avril 2023. Il accuse Idriss Aberkane, André Bercoff et Xavier Azalbert, d'y avoir "activement participé" en "initiant" ou en "alimentant la vague de haine" qui déferlait sur lui, par des tweets à son sujet ou des republications de tweets humiliants. De nombreux comptes anonymes s'en prennent ainsi à M. Durand: "Trouduc, brosse à chiotte, con (...)", ou bien "tu sors encore à visage découvert dans la rue ?". Ces multiples messages ont "eu pour effet une dégradation des conditions de vie" du Youtubeur, accuse sa plainte. "La campagne de cyberharcèlement singulièrement massive" dont M. Durand se dit victime "s'inscrit dans un mouvement délictuel nouveau et inquiétant que les affaires Mila et Berdah ont permis de mettre au jour", a commenté son avocat, Me Mathieu Lanteri. Magali Berdah, ex-papesse des influenceurs en France, a obtenu en mars la condamnation à des peines de prison de 28 internautes. Dans le dossier de la jeune Mila, harcelée après avoir publié en 2020 plusieurs vidéos polémiques sur l'islam, six personnes ont été condamnées en appel en mai 2022 à des peines de prison ferme et avec sursis. Pour Me Lanteri, "il est indispensable d'attirer encore l'attention de l'autorité judiciaire sur cette forme nouvelle de harcèlement", l'infraction de cyberharcèlement ayant été créée en 2018. Co-fondateur de la chaîne YouTube "La Tronche en biais", Thomas Durand, 36 ans, se présente comme un créateur de contenus ayant pour objet la promotion de l'esprit critique et de la zététique, proposant des explications rationnelles à des phénomènes dits paranormaux.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
7/mai/2024 - 11h57
Archimede a écrit :

Le poutinolâtre Aberkane n'est qu'une fumisterie.

Durand a montré aux yeux du monde qu'Aberkane a plagié sa thèse et comme toutes les racailles nazislamistes et suprémacistes arabes, Aberkane a voulu se venger et intimider.

 

Pas mieux

Portrait de Beguin
7/mai/2024 - 11h56

Berkoff dérange, il est trop objectif 

Portrait de Did46
6/mai/2024 - 20h52

Il n'est pas surprenant que Bercoff et France soir soient dans le viseur de la "justice" à une époque où la censure est forte et le sera plus encore pour ceux qui osent parler des sujets qui fâchent.

Portrait de stbx00
6/mai/2024 - 18h51

Toute l'affaire démarre avec l'analyse du CV d'Idris Aberkane par Thomas Durand... Il ne l'a pas supporté et est entré dans une véritable cabale contre lui...