19/04 13:21

Guadeloupe: Gérald Darmanin agressé par un homme qui l'a vivement empoigné avant d'être interpellé par la sécurité et placé en garde à vue - Le ministre de l'Intérieur n'a pas été blessé

Gérald Darmanin a été empoigné vivement mais pas blessé jeudi près de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) dans les locaux de la chaîne Guadeloupe 1ère par un jeune homme, aussitôt interpellé et placé en garde à vue, a-t-on appris d’une source proche de l’enquête et de deux témoins de la scène.

Les faits se sont déroulés alors que le ministre de l’Intérieur venait enregistrer une interview dans les locaux de cette télévision, à Baie-Mahault, au terme de son déplacement en Guadeloupe au cours duquel il a annoncé l’instauration d’un couvre-feu à partir de 20H00 pour les mineurs à Pointe-à-Pitre, ville qualifiée de « coupe-gorge » par son maire.

Un homme « d’une vingtaine d’années » selon la source proche de l’enquête, s’est approché du ministre demandant à lui parler, ont relaté à l’AFP deux témoins qui ont souhaité garder l’anonymat. Le ministre lui a alors tendu la main et c’est alors que l’homme l’a empoigné vivement par le bras et les épaules avant d’être maitrisé par les hommes de la sécurité du ministre, a décrit un des deux témoins.

L’homme a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Baie-Mahault, a déclaré à l’AFP la source proche du dossier, ajoutant qu’une enquête avait été ouverte pour « violence sur personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion ».

« Il a voulu s’échapper et ne s’est pas laissé faire » et s’est montré « non coopératif » lors de sa garde à vue. Les tests habituels n’ont pas pu être effectués et le jeune homme a été « hospitalisé aux urgences psychiatriques » du CHU de Pointe-à-Pitre, vendredi soir, selon la même source.

Le ministre n’a pas été blessé. Il a ensuite enregistré comme prévu son interview. « J’en ai discuté avec le ministre qui m’a dit que ce n’était pas trop grave et j’espère que ça finira bien pour le jeune », a dit à l’AFP Ary Chalus, le président de la région Guadeloupe.

Interrogé sur cet épisode, le député socialiste Christian Baptiste a pour sa part répondu: « Je ne sais pas les conditions dans lesquelles cela s’est passé, mais on ne peut pas accepter l’inacceptable, qu’un ministre puisse se faire agresser, et on peut s’interroger sur le service de sécurité ». M. Darmanin, lui, n’a pas souhaité s’exprimer sur cet incident.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
21/avril/2024 - 16h31 - depuis l'application mobile

Quelle idée de s'attaquer à Zorro.,...

Portrait de Ocarina
19/avril/2024 - 20h42

Bizarre qu'en Guadeloupe, Martinique, Réunion ; peuplées majoritairement de gens de couleurs qu'aux dernières présidentielles le RN était majoritaire devant Macron alors qu'en métropole ce parti est traité de raciste.

Portrait de MICMAH458
19/avril/2024 - 20h27
maudav a écrit :

Monsieur ducon-moretti désapprouve votre commentaire...

Tout à fait, ou encore il dira, avec sa mauvaise foi maintenant bien connue, que cela s'est produit en Guadeloupe, et que ces faits ne pourraient avoir lieu en Métropole, vu que le pays est parfaitement tenu et la sécurité assurée pour tous, grâce à leur compétence.

Portrait de maudav
19/avril/2024 - 16h31
kuwabara a écrit :

il y a de l insecurité on dirait mr darmanin hein ???

Monsieur ducon-moretti désapprouve votre commentaire...

Portrait de garlaban
19/avril/2024 - 15h26

Le type sera durement réprimandé. Il va faire au moins un quart d'heure de garde à vue. Mais il recevra une pension pour ce dur traumatisme.

Portrait de kuwabara
19/avril/2024 - 14h49

il y a de l insecurité on dirait mr darmanin hein ???

Portrait de Dragon13127
19/avril/2024 - 13h56 - depuis l'application mobile

il s'est trompé de personne.

Portrait de Lotus14
19/avril/2024 - 13h45

Lui , il a été vite protégé mais les Français ne le sont pas du tout 

Portrait de Etienne44
19/avril/2024 - 13h34 - depuis l'application mobile

Il va pouvoir se mettre dans la peau des français qui n'ont pas 5 gardes du corps et une voiture à vitres teintées avec 10 motards à l'avant et à l'arrière. Un petit sentiment d'insécurité qu'ils disaient ! Chacun sa part du gâteau ! Pas de jaloux !