17/04 11:16

Le constructeur de voitures électriques Tesla annonce qu’il va licencier "plus de 10%" de ses effectifs mondiaux, selon un courrier interne envoyé par le patron Elon Musk

Tesla va licencier "plus de 10%" de ses effectifs mondiaux, selon un courrier interne envoyé par le patron Elon Musk aux salariés et obtenu par plusieurs médias, alors que le constructeur de véhicules électriques traverse une mauvaise passe. Dans son courrier, le dirigeant explique que Tesla "a grandi rapidement" ces dernières années, croissance qui a créé des "doublons dans certaines activités", selon lui.

Elon Musk indique que le constructeur "se prépare pour sa prochaine phase de croissance" et cherche, ce faisant, à réaliser des "économies de coûts" et des "gains de productivité". "Nous avons effectué une analyse approfondie et pris la décision de réduire nos effectifs de plus de 10% au niveau mondial", a indiqué l'entrepreneur.

Dans son dernier rapport annuel, Tesla indiquait compter, fin décembre, environ 140 000 salariés, ce qui signifie que le constructeur va se séparer d'au moins 14 000 employés. Sollicité par l'AFP, il n'a pas donné suite dans l'immédiat. "Il n'y a rien que je déteste davantage" que de procéder à des licenciements, "mais il faut en passer par là", a écrit Elon Musk. "Cela va nous amincir, nous rendre plus innovants et mobilisés pour notre prochain cycle de croissance."

Après des années de succès, Tesla connait une période délicate. La firme a cédé au chinois BYD la place de premier constructeur mondial de véhicules électriques au dernier trimestre 2023. De manière générale, Tesla, qui s'est positionné depuis l'origine plutôt dans le haut de gamme, souffre de la concurrence des voitures chinoises aux prix très bas. Son concurrent chinois, BYD, se développe à vitesse grand V, y compris en France.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de coco 35
17/avril/2024 - 11h25

Fallait s'y attendre surtout que les chinois ont bien joués leurs coups