15/04 16:31

Le contrôle technique devient obligatoire à partir d'aujourd'hui pour tous les véhicules de catégorie L, c'est-à-dire les scooters, motos et voiturettes - Regardez

Le contrôle technique devient obligatoire à partir d'aujourd'hui pour tous les véhicules de catégorie L, c'est-à-dire les scooters, motos et voiturettes. Si le véhicule a été immatriculé avant le 1er janvier 2017, le premier contrôle sera à réaliser au plus tard le 31 décembre 2024.

Pour échelonner les contrôles, les véhicules dont la date anniversaire de la mise en circulation tombe avant le 15 avril doivent l'effectuer d'ici le 14 août 2024. Freins, guidon, feux, fuites, pneus: le contrôle porte sur 78 points, soit un peu moins que pour les voitures.

La mise en place de ce contrôle obligatoire est contestée par de nombreux motards qui se sont rassemblés samedi et dimanche dans toute la France à l'appel de la Fédération française des motards en colère. Il y a eu 38.450 manifestants au total pendant le week-end, dont 7.000 à Paris samedi, selon le ministère de l'Intérieur.

Les organisateurs en dénombraient quant à eux 10.000 dans la capitale. Le prix du contrôle est fixé librement par les centres pour chaque catégorie de véhicule, mais il devrait dépasser les cinquante euros. Près de 2,5 millions de personnes sont appelées à effectuer leur premier contrôle technique réglementaire dès 2024, selon l'organisation représentant les professionnels du secteur, Mobilians.

87 motifs de défaillances majeurs nécessitent une contre-visite, obligeant de revenir dans les deux mois suivants avec le véhicule réparé. Parmi ces problèmes majeurs: un disque de frein usé, un pot d'échappement non règlementaire, une absence de béquille ou une plaque d'immatriculation mal fixée.

En cas de "défaillance critique" (pneu ou disque de frein excessivement usé, notamment), le véhicule ne sera plus autorisé à circuler à partir de minuit le jour du contrôle. Le contrôle est valable trois ans. En cas de revente du véhicule, un procès-verbal de contrôle technique de moins de six mois doit également être fourni. Si des défaillances majeures sont constatées, la vente doit être effectuée dans les deux mois.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
15/avril/2024 - 20h35

On entend les motards déclarer , " on est des gens responsables , on entretient nos engins etc ... " mais ils n'oublient qu'une chose ils ne sont pas les seuls 2 roues ! Combien il y a de scooters ,  vélomoteurs , voiturettes qui sont dans un état déplorables ou trafiqués et qui sont de vrais dangers pour eux et pour les autres ?

Portrait de LeJamaisContent
15/avril/2024 - 20h06

Bon je sais que beaucoup ne va pas aimer ce que je vais dire mais moi, je suis pour. Pourquoi on a tous le CT à faire (voitures, camions, autocars...) et pour les motos, non non pas la peine, eux ils savent qu'ils mettent en péril leur vie s'ils roulent sur une moto en mauvaise état. Euuuh oui mais il est évident qu'il y a beaucoup de motos qui roulent en France qui sont en mauvais état. Et juste comme ça, à la revente en occasion, est-ce normal de vendre un engin sans CT ? Le vendeur fait bien briller sa moto avant de la vendre, il dit à l'acheteur qu'elle est en parfait état et le vendeur n'y connaissant rien peut se retrouver avec un engin qui a plein de soucis. Tous les motards ne s'y connaissent pas en mécanique, j'en suis sûr.