15/04 10:31

Le président du MoDem, François Bayrou, se dit en désaccord avec l'idée d'Emmanuel Macron de mettre en place une «contribution» sur le marché du livre d'occasion

Le président du MoDem, François Bayrou, s'est dit «en désaccord» dimanche avec l'idée d'Emmanuel Macron de mettre en place une «contribution» sur le marché du livre d'occasion. «Il est rare que je sois en désaccord avec le président de la République, mais là, je suis en désaccord», a affirmé François Bayrou sur Radio J.

Emmanuel Macron avait plaidé vendredi pour la mise en place d'une «contribution qui puisse permettre de protéger le prix unique» du livre, sans plus de précisions, à l'occasion d'une visite au Festival du livre de Paris.

François Bayrou s'est aussi dit fermement opposé à l'idée du ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, de transférer vers la TVA une partie des cotisations sociales.

«C'est absurde», a tranché François Bayrou, y voyant une «solution de facilité» alors que la TVA est un «impôt sur les pauvres». François Bayrou a aussi pris ses distances avec la réforme de l'assurance-chômage mise sur la table par le Premier ministre, Gabriel Attal.

«Il y a un certain nombre de mes amis qui disent qu'il n'est pas vrai que ce soit des choix majoritairement répandus de ne pas travailler pour profiter des avantages. Ce n'est pas ça, le chômage en France», a-t-il expliqué.

«Le chômage en France, c'est des gens qui voudraient travailler mais qui ne trouvent pas l'emploi ou ce qu'ils imagineraient à la dimension de ce qu'ils sont capables de faire et avec la récompense qui doit aller avec», a-t-il poursuivi.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
15/avril/2024 - 13h24

Quelle horrible idée...

On veut taxer les gens qui participent à l'économie circulaire...

Portrait de jayclichy
15/avril/2024 - 10h40

Ils nous font chier avec l'écologie et le recyclage quand cela les arrange, mais maintenant ils veulent taxer les intellectuels (donc pas le gouvernement) qui veulent s'instruire. Ce gouvernement est le pire que nous ayons connu depuis des décennies.