10/04 16:58

Romans sur Isère : L'adolescent de 15 ans tué d'un coup de couteau s'était "interposé" dans une "altercation" (Parquet) - Il a été poignardé dans la rue et dans le dos

16h58: L'adolescent de 15 ans mort ce mardi 9 avril après avoir été poignardé était en train de s'interposer lors d'une altercation lorsqu'il a été victime d'un coup de couteau, a indiqué le parquet de Grenoble ce mercredi. Des témoins et la vidéosurveillance ont également permis aux enquêteurs de "cibler des suspects et notamment l'auteur probable du coup mortel" qui sont "très activement recherchés", a précisé le procureur Laurent de Caigny. "Un individu en lien avec les suspects" a été interpellé, a-t-il indiqué.

10h40: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Un adolescent de 15 ans est mort dans la nuit de mardi à mercredi après avoir été blessé par arme blanche à Romans-sur-Isère dans des circonstances encore inconnues, a déclaré à l’AFP le procureur de Valence. Un peu après 22H00, le mineur, un « apprenti » qui n’était pas connu des services de police ni de la justice, a été « découvert grièvement blessé dans une rue du quartier de La Monnaie », a expliqué Laurent de Caigny.

Il a été transféré à l’hôpital où son décès a été constaté vers 23H35. « Les premières constatations médicales font état d’une plaie par arme blanche », a précisé le procureur. Selon la radio France Bleu Drôme Ardèche, l’adolescent a été touché au dos et avait eu un différend la veille avec son agresseur.

« Les circonstances ne sont pas connues, ni le nombre de personnes impliquées, ni le contexte ou le mobile », a toutefois souligné M. de Caigny. Des auditions de témoins sont en cours et une autopsie aura lieu jeudi pour tenter d’éclaircir le déroulement des faits, a-t-il ajouté. Une enquête pour « homicide volontaire » a été ouverte et confiée à la direction de la criminalité organisée de la police judiciaire de la Drôme.

Selon une source policière, le jeune homme était lui-même du quartier sensible de La Monnaie, où des journalistes de l’AFP n’ont constaté aucune activité particulière mercredi matin. Ce quartier s’est retrouvé sous les feux de l’actualité à la suite du décès de Thomas, un lycéen de 16 ans mortellement blessé en novembre à la fin d’un bal de village à Crépol, dans la Drôme.

L’enquête n’a pas permis d’identifier l’auteur du coup de couteau ayant provoqué la mort du lycéen. Certains des mis en examen pour « homicide volontaire en bande organisée » dans le cadre de cette affaire sont originaires de la cité de la Monnaie. Le drame avait suscité une forte émotion dans la région et mobilisé l’ultradroite sur le thème de la sécurité, des quartiers sensibles et de l’immigration.

08h41: Les faits sont survenus dans la rue dans le quartier de la Monnaie, à la suite d’un différend la veille avec son agresseur. Le jeune garçon aurait été frappé dans le dos alors qu’il se trouvait sur la voie publique.

Un témoin de la scène lui a porté assistance en lien avec les pompiers avant l’arrivée de ces derniers sur place et d’un équipage du Smur, raconte Le Dauphiné Libéré.

Malgré leur intervention, l’adolescent a succombé à ses blessures à l’hôpital moins d’une heure plus tard. La victime née en mai 2008 était inconnue de la justice, précise France Bleu.

07h23: Selon les informations, du site internet le Journal du Dimanche, un adolescent de 16 ans a été mortellement blessé dans une agression à l’arme blanche, cette nuit dans le quartier de la Monnaie à Romans sur Isère. Les secours, alertés, sont intervenus vers 22 heures 15 devant l’immeuble “Hermès” pour prodiguer les premiers soins, avant de le transporter en urgence absolue à l’hôpital où il a succombé à ses blessures, a appris le JDD de sources concordantes.  Le jeune homme né en mai 2008 était inconnu de la justice, sans casier judiciaire.

Le JDD rappelle que "ces derniers mois, la ville a été le théâtre de plusieurs violences marquantes, dont des attaques dirigées contre la maire et les représentants de l’ordre, soulevant des questions alarmantes sur la sécurité publique."

France Bleu précise de son côté que selon les premiers éléments, ce meurtre aurait pour origine un motif futile, suite à un premier différend avec son agresseur la veille au soir.

Une enquête est ouverte pour homicide volontaire, précise le procureur de la République, confiée à la Division de la criminalité organisée du service interdépartemental de police judiciaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
10/avril/2024 - 17h12

Romans noir.

Portrait de Ocarina
10/avril/2024 - 17h14
EDEN12 a écrit :

On peut avoir les prénoms ? quand c'est un blanc, rouquin qui viole on a sa photo mais la rien.. bizarre non ?

Pour une fois que c'est un blanc, sur des dizaines à centaines de fois ou ce sont des gens de couleur et musulmanes".

 

Portrait de EDEN12
10/avril/2024 - 14h32

On peut avoir les prénoms ? quand c'est un blanc, rouquin qui viole on a sa photo mais la rien.. bizarre non ?

Portrait de Etienne44
10/avril/2024 - 13h00 - depuis l'application mobile

Je suis sur que France Télévision va passer cette info sous silence

Portrait de dede35
10/avril/2024 - 11h30

Et ça continue

Portrait de Charlie Fox
10/avril/2024 - 11h02
8Gako8 a écrit :

d'après Patrick Cohen il explique que le jeune de cité a répondu à une provocation "Il sait  moqués de lui en l’appelant chiquita" et qu'il n'y a jamais u de couteau smiley

Ah oui, Patrick Cohen, le mec qui a justifié l'assassinat raciste de Thomas à Crépol ! Le même Cohen grassement payé avec l'argent du contribuable pour répandre ses idées gauchistes ! Rien d'étonnant alors smiley

Portrait de Ocarina
10/avril/2024 - 10h46

Au couteau, c'est signé...

Comme d'habitude.

Portrait de Skall
10/avril/2024 - 10h36
"Il a été poignardé dans la rue et dans le dos " 

C'est certainement dans le dos que ça fait le plus mal !

Portrait de 8Gako8
10/avril/2024 - 10h04
Charlie Fox a écrit :

Un coup de couteau dans le dos, les chances pour la France vont encore nous parler de crime d'honneur...

d'après Patrick Cohen il explique que le jeune de cité a répondu à une provocation "Il sait  moqués de lui en l’appelant chiquita" et qu'il n'y a jamais u de couteau smiley

Portrait de Charlie Fox
10/avril/2024 - 09h33

Un coup de couteau dans le dos, les chances pour la France vont encore nous parler de crime d'honneur...