13/04 16:02

Le taux d'absentéisme au sein des entreprises françaises est en baisse en 2023 par rapport à 2022, en raison d'une baisse des arrêts dus au Covid, mais la durée moyenne des arrêts est en augmentation

Le taux d'absentéisme au sein des entreprises françaises est en baisse en 2023 par rapport à 2022, en raison d'une baisse des arrêts dus au Covid, mais la durée moyenne des arrêts est en augmentation de plus de deux jours, indiquent deux études .

Ce taux mesure le nombre de jours d'absence rapporté au nombre total de jours travaillés: il s'élevait à 5,64% en 2022 et est retombé à 5,06% l'an dernier. Seuls 22% des arrêts de travail étaient liés à une contamination au Covid-19 en 2023, contre 43% en 2022. Les maladies ordinaires, la fatigue, et les mauvaises conditions de travail ont retrouvé leur première place au classement des causes d'absentéisme.

La baisse des arrêts est moins prononcée pour les 25-34 ans que pour les autres catégories d'âge, mais plus forte pour les CDD que les CDI. Par secteur, l'industrie a enregistré une baisse plus marquée que dans les services, le transport ou la logistique.

La durée moyenne des arrêts a elle augmenté de plus de 2 jours, du fait notamment de la diminution des arrêts courts, qui étaient en grande partie liés au variant Omicron du Covid-19, explique-t-on.

La proportion de salariés absents au moins une fois au cours de l'année a considérablement baissé (38% contre 45% l'année précédente).

Une analyse plus poussée des absences met en exergue un taux d'absentéisme record lié aux arrêts longs de plus de 90 jours: ces derniers représentent un peu plus de la moitié du total des absences.

Environ un salarié sur six a été arrêté pour un accident du travail ou une maladie professionnelle. Avec un taux de 0,82% du total (les 5,06% qu'a atteint le taux d'absentéisme en 2023), ces raisons d'absence atteignent leur pourcentage le plus élevé depuis quatre ans.

L'étude pointe que 63% des télétravailleurs (et 74% des cadres) déclarent que la possibilité de travailler à distance leur a permis d'éviter un arrêt de travail et 41% ont déjà travaillé à plusieurs reprises de chez eux en étant malades.

Ces résultats reposent sur une étude statistique des absences menée sur un périmètre de plus d'un million de salariés en CDI ou en CDD de 2020 à 2023 du cabinet de conseil Diot-Siaci, et sur une enquête de l'institut Ifop menée auprès d'un échantillon représentatif de 3.000 salariés pour ce qui est de la raison des arrêts maladie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions