02/04 18:28

Après les graves accusations de "harcèlement, homophobie et xénophobie" contre Manu Lévy, la radio NRJ accuse Libération de "carricatures et mensonges" dans un texte transmis à jeanmarcmorandini.com

C'est une nouvelle affaire qui touche la radio NRJ depuis les révélations, de Libération. Plusieurs anciens salariés de NRJ portent de graves accusations contre la star de la matinale. Manu Lévy accusée de "harcèlement, homophobie et xénophobie", accusant la direction de ne pas avoir réagi. Une agression sexuelle est également décrite dans l’enquête, faite sous couvert de blague potache par Nicolas Papon, ami et collaborateur de Manu Lévy, sous les yeux et avec la complicité de ce dernier.

Manu Lévy est donc très gravement accusé par plusieurs personnes de la station qui ont saisi le conseil des prud'hommes. Plusieurs des plaignants sont connus du grand public, car ils sont régulièrement intervenus sur l'antenne.

Parmi eux, on retrouve Valentin Chevalier, qui a collaboré avec Manu Lévy durant huit saisons, Isabelle Giami, co-animatrice ayant travaillé cinq ans avec lui, Pauline Bordja, co-animatrice de 2017 à 2019 et Aude Fraineau, voix du standard pendant deux années. "Libération" a également recueilli les témoignages d'une vingtaine d'ex-salariés de la matinale, ayant travaillé sur NRJ de 2012 à 2023.

Le plus étonnant dans ce dossier, c'est que la direction de NRJ était forcément informée de ces faits, puisque des plaintes ont été déposées et les tribunaux saisis, mais jamais la direction de la radio n'a communiqué ou fait état de ces informations qui semblent concerner un grand nombre de salariés. 

Gaël Sanquer, le directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, est même mis en cause nommément dans cette enquête en étant accusé d'avoir défendu systématiquement Manu Lévy.

"Il est au courant, il a vu tant de gens pleurer dans son bureau. Et à aucun moment, il n'est pas du côté des salariés", a déploré un des plaignants.

Par ailleurs, certains racontent les surnoms crus et les attaques sur le physique venant du matinalier star de NRJ, ainsi que ses propos homophobes, misogynes et xénophobes. "Il parlait souvent de mes gros seins ou me disait que j'étais ménopausée", confie Isabelle Giam.

Les anciens membres de l’équipe de la matinale racontent leurs angoisses et traumatismes qui restent, même des années après. « Il a tué nos rêves et nos ambitions. Nous sommes tant à avoir arrêté la radio alors qu’on voulait faire ça toute notre vie. »

"Je suis exigeant, précis rigoureux mais je n'ai jamais méprisé personne. Je peux faire des 'vannes' en studio, mais jamais dans le but de me moquer" répond de son côté Manu Lévy.

.

Mise à jour 18h24: NRJ12 vient de transmettre à jeanmarcmorandini.com sa réaction 

« Nous regrettons vivement que Libération ait fait état d’un rapport d’enquête sans informer ses lecteurs que celui-ci a été invalidé par les représentants des salariés eux-mêmes, en janvier 2024.

Ce rapport d’enquête a été considéré, par les représentants des salariés, comme n’étant « tout simplement pas en phase avec la réalité des faits […] constatés ».

Nous avions pourtant porté ce fait déterminant à la connaissance de Libération.

Nous comprenons donc qu’il fallait écarter tout ce qui ne correspondait pas au tableau noir, caricatural et mensonger qui devait être dressé."

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titoon
3/avril/2024 - 10h13
seb2746 a écrit :

Ou comment dire aux victimes qu'elles ne sont RIEN à vos yeux.

Les procès gagnés par les victimes (hommes ET femmes) ne sont rien non plus pour vous, vous crachez encore sur elles.

Y'a pas pire que les groupies pour défendre une personne dangereuse, on le voit encore une fois dans ce cas.

Verbiage vide de sens, il ne manque que le terme patriarcaca et on est dans copié collé de propagande gauchiste.

Concernant l'affaire: je me contrefiche de cet animateur que je ne connais que de nom, à la lecture de l'article il apparait que la crédibilité l'article originel en lui même est contesté au sein même de la rédaction de libération.

On est juste des influvoleuses/animatrices ratées qui essayent de gratter un peut lumière.

Portrait de INESLILYROSE
3/avril/2024 - 07h57
Lotus14 a écrit :

Incroyable  honte à Energie 

Honte à NRJ ?Non honte à ceux qui crachent dans la soupe ! Le mec qui reste pendant des années et qui ratent sa reconversion. Faites un tour sur le compte d'Instagram de Valou Chevalier, vous jugerez par vous même 

 

Portrait de INESLILYROSE
3/avril/2024 - 07h56
Jiben79 a écrit :

Ca me fera toujours rire ces ingrats qui chient sur celui qui les a grassement payé. Etonnamment à part Aude, les autres sont restés plusieurs annees avec lui, pire certains sont passés de stagiaires à co-animateurs. C'est drôle non ? Ils sont tellement doues qu'on ne les voient plus en radio sauf Isa, qui vu son cv, aurait dû trouver mieux qu'une régionale non ? Quand on a peu de talent, on essaie de détruire les autres. Surtout que Manu a toujours été réputé exigeant. 

Pour être une fidèle auditrice de Manu, ça ne me surprend pas plus que ça que ces ingrats la ramènent ! Ils ont tous ratés leur reconversion, Isabelle sur MRadio avec Cerruti, Valou qui voulait être influenceur et sa compagne avec des podcasts sur NRJ et Aude à part prôner le fric facile, il a bien fait de reconstituer son équipe mais ça ne plait pas !!!!

Portrait de seb2746
3/avril/2024 - 04h46
sandra666 a écrit :

Ces princesses pudiques, a la bouche siliconée, aux nichons énormes, et aux ongles de 15 cm ont inventé une nouvelle et magnifique profession, après celle de "influenceuse" : harcelée professionnelle.

Ou comment gagner une fortune, quand on a aucun talent, et en ne rien foutre.

Elles ne trompent que les abrutis.

Ou comment dire aux victimes qu'elles ne sont RIEN à vos yeux.

Les procès gagnés par les victimes (hommes ET femmes) ne sont rien non plus pour vous, vous crachez encore sur elles.

Y'a pas pire que les groupies pour défendre une personne dangereuse, on le voit encore une fois dans ce cas.

Portrait de sandra666
2/avril/2024 - 21h50

Ces princesses pudiques, a la bouche siliconée, aux nichons énormes, et aux ongles de 15 cm ont inventé une nouvelle et magnifique profession, après celle de "influenceuse" : harcelée professionnelle.

Ou comment gagner une fortune, quand on a aucun talent, et en ne rien foutre.

Elles ne trompent que les abrutis.

Portrait de YVESM
2/avril/2024 - 21h30

Je propose de le remplacer à l’antenne par Gérard Miller.

Portrait de Jiben79
2/avril/2024 - 18h27

Ca me fera toujours rire ces ingrats qui chient sur celui qui les a grassement payé. Etonnamment à part Aude, les autres sont restés plusieurs annees avec lui, pire certains sont passés de stagiaires à co-animateurs. C'est drôle non ? Ils sont tellement doues qu'on ne les voient plus en radio sauf Isa, qui vu son cv, aurait dû trouver mieux qu'une régionale non ? Quand on a peu de talent, on essaie de détruire les autres. Surtout que Manu a toujours été réputé exigeant. 

Portrait de Lotus14
2/avril/2024 - 18h14

Incroyable  honte à Energie