30/03 11:02

Crise à France Info : Accusée par son ancien co-présentateur, Gaël Giordana, de harcèlement sexuel, la journaliste Camille Grenu annonce qu'elle va déposer plainte en diffamation

La journaliste Camille Grenu, présentatrice sur la chaîne Franceinfo, a annoncé  déposer une plainte en diffamation contre son ancien confrère Gaël Giordana qui a obtenu la condamnation aux prud'hommes de France Télévisions en raison d'un "harcèlement" subi de sa part.

Le groupe audiovisuel public a été condamné fin janvier à verser plus de 80.000 euros à l'ancien co-présentateur de la matinale de 2022 à 2023, notamment pour "harcèlement moral" et "sexuel" ainsi que licenciement "nul".

Les deux parties ont fait appel. M. Giordana a accusé cette semaine dans la presse Camille Grenu d'agressions sexuelles et de discrimination homophobe, ce que cette dernière conteste vivement.

Ces "infractions graves" ne "correspondent ni à la réalité, ni aux valeurs qu'elle défend", a indiqué son avocat, Me Tewfik Bouzenoune, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Ces accusations, pour lesquelles aucune plainte pénale n'a été déposée par M. Giordana, procèdent d'une véritable manipulation orchestrée dans le seul but" d'obtenir "sa réintégration au sein de la matinale", affirme également Mme Grenu.

Elle rappelle avoir "toujours entretenu avec M. Giordana une excellente relation" d'amitié, "un véritable ciment pour le duo" qui "a vraisemblablement influé de manière positive sur les audiences".

La présentatrice indique avoir "décidé d'engager des poursuites pénales pour diffamation publique" envers M. Giordana notamment.

Gaël Giodana qui a parlé, cette semaine, pour la première fois de ce sujet dans les colonnes du Parisien, décrit ce qui s'est passé selon lui et le comportement de Camille Grenu :

"Il y a eu une intrusion dans ma vie personnelle et professionnelle, des contacts physiques non consentis sur le haut du corps, la barbe, les cheveux…(...) Je me suis aussi retrouvé nez à nez avec elle dans les toilettes des hommes et dans les vestiaires pendant que je me changeais." Selon le journaliste, il y a eu également des allusions sur son orientation sexuelle: "Elle me disait que, pour moi, le football se passait surtout dans les vestiaires. Elle m’a aussi demandé entre deux reportages si je sodomisais dans les toilettes un chroniqueur parce que son badge était sur mon bureau."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lolito°
31/mars/2024 - 08h44

je sodomisais dans les toilettes un chroniqueur parce que son badge était sur mon bureau."

                                                                            LsmileyL

Portrait de Beguin
30/mars/2024 - 20h58

Ou sont les assos homo ?

Portrait de Beguin
30/mars/2024 - 20h53
maudav a écrit :

Et là on va voir si les défenseurs du LGBTQA++++ vont défendre le journaliste ! Elle ? Elle est protégée, elle peut dire ce qu'elle veut, déjà c'est une femme donc voilà mais en plus son mari est rédacteur en chef de Télématin, un remake d'intouchable !

La honte pour le mari

Portrait de Beguin
30/mars/2024 - 21h29
maudav a écrit :

Et là on va voir si les défenseurs du LGBTQA++++ vont défendre le journaliste ! Elle ? Elle est protégée, elle peut dire ce qu'elle veut, déjà c'est une femme donc voilà mais en plus son mari est rédacteur en chef de Télématin, un remake d'intouchable !

Harcèlement plus homophobie, sur le lieu du travail, ça se chiffre à combien ?

Portrait de maudav
30/mars/2024 - 15h20

Et là on va voir si les défenseurs du LGBTQA++++ vont défendre le journaliste ! Elle ? Elle est protégée, elle peut dire ce qu'elle veut, déjà c'est une femme donc voilà mais en plus son mari est rédacteur en chef de Télématin, un remake d'intouchable !