05/03 07:46

Le gouvernement argentin a suspendu pour une semaine les activités de l'agence de presse publique Télam et clôturé deux de ses bâtiments à Buenos Aires

Le gouvernement argentin a suspendu pour une semaine les activités de l'agence de presse publique Télam et clôturé deux de ses bâtiments à Buenos Aires, après que le président ultralibéral Javier Milei a annoncé sa fermeture vendredi la qualifiant d'"agence de propagande" péroniste (centre-gauche). "Nous avons appris hier soir (dimanche) qu'ils avaient commencé à clôturer (les bâtiments) après l'annonce désastreuse de Javier Milei", a déclaré à la radio Agustin Lecchi, délégué du syndicat de la presse de Buenos Aires.

Le personnel arrivant lundi matin sur son lieu de travail n'est pas autorisé à entrer, a-t-il assuré. Le site internet de l'agence était hors d'usage lundi. Fondée en 1945 et avec plus de 700 salariés, Télam diffuse plus de 500 dépêches d'actualité nationale par jour, quelque 200 photos, ainsi que des contenus vidéo et radio.

Le porte-parole de la présidence Manuel Adorni a expliqué lors d'une conférence de presse que le gouvernement avait envoyé un communiqué interne "à tous le personnel, l'exemptant de fournir des services pendant sept jours avec maintient de salaire, pendant que le plan est mis en oeuvre sur la base de l'annonce du président".

A la mi-journée, un rassemblement est prévu devant l'un des bâtiments de l'agence dans la capitale en signe de rejet de cette annonce de fermeture.

Lors de son discours d'ouverture au Congrès vendredi soir, Javier Milei a justifié la fermeture de l'agence en estimant qu'elle avait été "utilisée durant les dernières décennies comme une agence de propagande kirchneriste", en référence à l'ancienne présidente péroniste Cristina Kirchner.

En février, le gouvernement du président Milei avait fait savoir qu'il comptait "modifier la structure organique et fonctionnelle" de tous les médias publics, dont Télam ainsi que la radio et la télévision nationales.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cineberry
5/mars/2024 - 08h18

L'extrême-droite dans ses œuvres...