04/03 11:28

"Morandini Live" a diffusé les images choc d'une violente agression à Marseille ce week-end qui s'est déroulée devant la caméra d'un journaliste de Boulevard Voltaire - Regardez

Ce matin, "Morandini Live" sur CNews a diffusé les images choc d'une violente agression à Marseille ce week-end. Elles ont été tournées par Jordan Florentin, journaliste à Boulevard Voltaire.

La scène se passe place Labadié, à mi chemin entre les quartiers nord et les quartiers sud de Marseille, pas loin de la gare. "Cette place est connue pour accueillir des migrants. Elle est aussi connue pour la prostitution. Depuis un an, il y a un nouveau phénomène : celui du crack", explique le journaliste dans "Morandini Live".

Et d'ajouter : "Au moment où on est arrivé, on gare notre voiture, on descend et un homme de type africain avec une capuche partait en courant. Sur la place, on tombe sur un homme au sol qui a été massacré. Il s'est pris des coups de poing, des coups de pied au visage pour un simple regard de travers".

Des riverains ont aidé la victime. "Ils nous ont expliqués que, dix minutes avant, il y avait eu une autre agression juste à côté. C'est toute la journée", a poursuivi Jordan Florentin.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amandecroquante
4/mars/2024 - 17h25

J’aimerai dire à cette dame, à la victime, aux badauds… aller voter, et bien

Portrait de Koikilencoute
4/mars/2024 - 16h00
kuwabara a écrit :

c est la france d aujour dhui de darmanin , insécurité ,et autres

Et même de toute l'Europe smiley

Remigration. Ça urge.

Portrait de Greenday2013
4/mars/2024 - 13h15

Si l'on pratique des prélèvements sur le corps de ce monsieur, j'imagine que l'on va trouver de l'ADN scandinave ?

Portrait de kuwabara
4/mars/2024 - 12h44

c est la france d aujour dhui de darmanin , insécurité ,et autres

Portrait de San Antonio

Immigration zéro, expulsion à la moindre action violente

Portrait de Beguin
4/mars/2024 - 12h19

Construire des prisons dans des territoires isolés lointains et les y envoyer