28/02 19:48

L'appel à candidatures pour 15 fréquences télé a été ouvert ce soir par l'Arcom, début d'un processus pour déterminer quelles chaînes auront le droit d'émettre en France en 2025

L'appel à candidatures pour quinze fréquences de la télévision numérique terrestre a été ouvert ce soir par le régulateur de l'audiovisuel (Arcom), début d'un processus pour déterminer quelles chaînes auront le droit d'émettre en France en 2025

L'Arcom a indiqué dans un communiqué qu'elle laissait jusqu'au 7 mai à 12H00 pour signaler son intention d'être candidat à une de ces 15 fréquences, soit la moitié des chaînes nationales. Puis chaque candidat aura jusqu'au 15 mai à 12H00 pour déposer "l'intégralité de son dossier de candidature". 

Suivra une phase d'auditions publiques et de sélection des dossiers "à l'été", pour ensuite négocier les conventions, et enfin délivrer les autorisations "d'ici à la fin de l'année 2024".

Les nouvelles chaînes qui obtiendraient une autorisation pourront commencer à émettre au plus tôt le 1er mars 2025, et devront le faire au plus tard le 1er septembre 2025.

La diffusion doit être "à temps complet et en haute définition", pour "au moins 95% de la population métropolitaine", gratuite ou payante.

"L'autorité accorde les autorisations en appréciant l'intérêt de chaque projet pour le public, au regard des impératifs prioritaires que sont la sauvegarde du pluralisme des courants d'expression socio-culturels, la diversification des opérateurs, et la nécessité d'éviter les abus de position dominante ainsi que les pratiques entravant le libre exercice de la concurrence", lit-on dans l'arrêté de l'Arcom.

Quant aux numéros des chaînes, ils sont attribués selon des critères "parmi lesquels figurent l'intérêt du public et les principes d'égalité de traitement des opérateurs et de respect de la libre concurrence".

L'appel à candidatures est ouvert à la veille d'auditions à l'Assemblée nationale de dirigeants et animateurs de C8 et CNews, dont Maxime Saada, PDG du groupe Canal+ auquel appartiennent les deux chaînes, et des têtes d'affiche de CNews comme Pascal Praud, Laurence Ferrari ou Sonia Mabrouk.

Une commission d'enquête, à l'initiative des députés La France Insoumise, se penche en effet sur l'attribution des fréquences.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Justemonavis
29/février/2024 - 11h33

Si l'arcom désire être en phase avec les revendications actuelles alors elle doit enlever des chaînes très à gauche pour en attribuer à la droite sinon cela serait un manque de diversité d'opinion.

Portrait de Angelussauron
29/février/2024 - 04h46

Il y aura plus que 15 chaînes gratuites ? ou c'est 15 nouvelles chaînes en plus de celle qui existent déjà?

Portrait de alucardx85
29/février/2024 - 03h36
Marine70 a écrit :

Je propose la création d’une chaîne woke pro immigration et LGBT +++ pour remplacer Cnews .

Y a déjà France 2‚ 3‚ 4‚ 5‚ info : ‚ TMC‚ arte‚ NRJ12‚ cherie25 et tfx pour ça.

Portrait de Marine70
29/février/2024 - 03h15 - depuis l'application mobile

Je propose la création d’une chaîne woke pro immigration et LGBT +++ pour remplacer Cnews .