19/02 19:02

La tour Eiffel restera fermée mardi pour le deuxième jour consécutif : La CGT et FO dénoncent une mauvaise gestion financière du site et réclament d'importants travaux de rénovation

 La tour Eiffel restera fermée mardi pour le deuxième jour consécutif. La CGT et FO dénoncent une mauvaise gestion financière du site et réclament d'importants travaux de rénovation. Après une première journée de grève ce lundi, les représentants des salariés expliquent avoir été "reçus par la direction de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (Sete), mais que la ville ne veut pas bouger".

Une assemblée générale des salariés doit confirmer cette décision de poursuite du mouvement, ce mardi matin.

Les deux syndicats demandent à la mairie de Paris, actionnaire majoritaire de la Sete, d'être "raisonnable au niveau de ses exigences financières afin d'assurer la pérennité du monument et de l'entreprise qui le gère".

Une grève avait déjà été initiée fin décembre, le jour des 100 ans de la mort de Gustave Eiffel, pour dénoncer un modèle économique "trop ambitieux et intenable" avec une "sous-évaluation des budgets travaux", couplée à une "sur-évaluation des recettes".

Selon la CGT et FO, ce modèle "est devenu invivable suite à la période Covid qui a amputé le monument de 120 millions de recettes issues de la billetterie".

Les syndicats interpellent la direction sur l'état du monument malgré les travaux de restauration en cours : "de nombreux points de corrosion sont visibles, symptômes d'une dégradation inquiétante du monument", et ce alors que "la dernière campagne de peinture, gage principal de la conservation du monument, a vu ses coûts de réalisation s'envoler" avec "100 millions d'euros investis pour une campagne de peinture partielle avec seulement 3 % du monument décapé".

Ils réclament la création d'un "fonds de dotation spécial en prévision des dépenses colossales qui seront nécessaires dans les décennies à venir".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions