19/02 07:46

Le Maire de Limoges, Émile Roger Lombertie, est visé par des plaintes pour harcèlement moral déposées contre lui par deux anciens employés de la métropole

Le Maire de Limoges, Émile Roger Lombertie, est visé par des plaintes pour harcèlement moral déposées contre lui par deux anciens employés de la métropole, a appris France Bleu Limousin ce samedi, confirmant une information du journal Le Monde. Ces plaintes ont été déposée auprès du parquet de Limoges, le 13 février dernier, par l'avocate des deux anciens agents : un cadre et une ancienne directrice de la métropole.

Les deux plaignants font aussi jouer l'article 40 du code de procédure pénale qui stipule que "tout fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs", indique ce même article 40.

Pour l'avocate des plaignants, Me Christelle Mazza que France Bleu Limousin a pu joindre, "leur action vise des situations dont ils ont été les témoins ou que des personnes ont vécu et leur ont signalé."

Parmi ces situations, l'avocate parle "d'agressions sexuelles, le harcèlement sexuel et les propos sexistes." L'une de ces situations "fait état d'un certain nombre de faits dont celui que le maire aurait plaqué une agente sur le ventre puis se serait allongé sur son dos.

Et c'est parce qu'elle a mis un coup de coude dans le ventre du maire qu'il s'est déporté", indique l'avocate à France Bleu Limousin. L'un des agents a été changé de service tandis que le deuxième a quitté la collectivité. La mairie "pas avisée d'un tel dépôt de

Ailleurs sur le web

Vos réactions