06/02 17:02

Le préfet de police de Paris étudie les différentes possibilités pour que se poursuivent en Ile-de-France les travaux immobiliers lors des Jeux olympiques de Paris, protégés par des périmètres de sécurité de circulation

Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, a souligné à l'AFP étudier les différentes possibilités pour que se poursuivent en Ile-de-France les travaux immobiliers lors des Jeux olympiques de Paris, protégés par des périmètres de sécurité de circulation. «On travaille beaucoup avec les professionnels du bâtiment, la ville de Paris, les acteurs publics sur la possibilité de maintenir les travaux immobiliers dans toute la région Île-de-France», a expliqué le préfet en dévoilant les évolutions apportées aux restrictions de circulation pendant les Jeux olympiques (26 juillet - 11 août) et paralympiques (28 août - 8 septembre) après une première série de concertations.

«On est en train de travailler sur les conditions dans lesquelles on peut continuer à mettre en place des travaux immobiliers qui peuvent avoir un impact sur la circulation et sur l'emprise des voiries. On essaie d'être le plus souple possible, de limiter au maximum les restrictions», a poursuivi Laurent Nuñez. Le préfet n'entend pas pour autant «laisser rentrer des camions qui vont livrer des matériaux en zone rouge pendant qu'il y a des flux de piétons».

Lors des JO, quatre périmètres de sécurité seront mis en place: deux périmètres de protection (un périmètre gris pour les entrées des spectateurs et accrédités et un périmètre de protection antiterroriste) et deux périmètres de circulation (un périmètre rouge d'interdiction de circulation automobile - sauf dérogations - un périmètre bleu interdisant uniquement le transit aux véhicules motorisés). «On rendra possible les livraisons à condition qu'il n'y ait pas d'emprise sur la voie publique. Il faudra que ça aille très vite pour laisser libres les flux de piétons et les travaux immobiliers pourront se poursuivre un peu partout», a-t-il ajouté.

En revanche, les travaux sur la voirie ne seront pas possibles sur les zones bleues et rouges, a relevé M. Nuñez «parce que ça va créer des embarras de circulation». «Et sur tout ce qui est voies réservées et voies de délestage et autres, ce ne sera pas possible non plus». Le bilan des concertations et les périmètres définitifs de circulation seront dévoilés lors d'une conférence de presse fin février.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions