30/01 14:02

Australie: Une chaîne de TV s'est excusée pour avoir modifié la photo d'une parlementaire régionale afin d'amplifier la taille de ses seins et de raccourcir sa robe

Une chaîne de TV australienne s'est excusée "sans réserve" mardi pour avoir modifié la photo d'une parlementaire régionale afin d'amplifier la taille de ses seins et de raccourcir sa robe, une altération sexiste du cliché d'origine dénoncée par sa victime. Georgie Purcell, membre de la chambre haute du parlement de l'Etat de Victoria, a posté sur internet côte à côte la photo originale et sa version modifiée par 9News Melbourne, propriété du groupe de média Nine Network Australia.

Dans la version éditée, diffusée lundi soir, sa robe blanche sans manches est devenue un haut à dos nu et une jupe exposant son ventre. Un carré translucide gris clair transposé sur une partie de la photo semble accentuer la poitrine de la députée. "J'ai enduré beaucoup de choses hier.

Mais voir mon corps et ma tenue photoshopés par un média n'était pas au programme", a commenté Mme Purcell sur X (ex-Twitter). "Notez les seins agrandis et la tenue qui dévoile davantage mon corps. Je ne peux pas imaginer que cela arrive à un député homme. Que se passe-t-il ?", a-t-elle poursuivi.

Le directeur de 9News Melbournen Hugh Nailon a affirmé que le service iconographique de la chaîne avait trouvé une photo en ligne de la députée qui devait être utilisée pour illustrer un article sur la chasse aux canards. Mme Purcell est une élue du Parti de la justice animale pour le nord de l'Etat de Victoria. "Comme il est d'usage, l'image a été redimensionnée pour correspondre à nos spécifications", a déclaré M. Nailon.

"Au cours de ce processus, l'automatisation par Photoshop a créé une image qui n'était pas conforme au cliché original", a-t-il ajouté, faisant référence au logiciel de retouche photographique d'Adobe, basé aux États-Unis. "Cela n'a pas respecté les normes éditoriales élevées que nous appliquons et nous nous en excusons sans réserve auprès de Mme Purcell", a déclaré M. Nailon, évoquant une "erreur graphique".

La société Adobe a toutefois contredit cette explication. "Toute modification de cette image aurait nécessité une intervention humaine et une approbation", a déclaré un porte-parole d'Adobe dans un communiqué adressé aux médias australiens.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions