18/01 14:31

Le journaliste et auteur Jean-Michel Barrault, spécialiste de la voile et fondateur de la Solitaire du Figaro, est décédé à l'âge de 96 ans

Le journaliste et auteur Jean-Michel Barrault, spécialiste de la voile et fondateur de la Solitaire du Figaro, est décédé mardi à l'âge de 96 ans, a-t-on appris jeudi auprès de sa famille. Né à Nantes en 1932, il avait pris goût à la mer en naviguant sur des bateaux de pêche au Croisic dès son enfance.

Diplômé de Sciences-Po Paris, où il a rencontré son épouse Dany, avec qui il a été marié 73 ans avant le décès de cette dernière au tout début de l'année, Jean-Michel Barrault a écrit pour l'Aurore, le Figaro et le Télégramme de Brest. Mais il a aussi collaboré à des publications spécialisées comme "Le Yacht", "Neptune-nautisme" ou "Voiles et Voiliers", dont il a été rédacteur en chef pendant quelques années.

Il a également rédigé une quarantaine d'ouvrages, essentiellement sur des navigateurs ou la voile en général. En 1970, avec son confrère Jean-Louis Guillemard, ils avaient fait naître la Course de l'Aurore, devenue à partir de 1980 la Solitaire du Figaro, une course par étapes et au large en solitaire.

"Face à l'inflation des budgets de sponsoring, il a voulu créer une course très sélective qui serait une première marche pour construire une écurie française de course en solitaire", a expliqué à l'AFP son fils, Jean-Gabriel Barrault. Contrairement à beaucoup de courses qui opposaient des bateaux de types différents, avec des compensations chronométriques peu lisibles, "il a voulu une course monotype où le premier arrivé était le vainqueur", a-t-il ajouté.

De grands noms de la voile, comme Philippe Poupon, Jean Le Cam, Christophe Auguin, Laurent Bourgnon, ou plus récemment Armel Le Cléac'h, ont fait leurs premières armes lors de cette course.

S'il vivait à Paris, où il s'est éteint, Jean-Michel Barrault avait un appartement à Saint-Malo et c'est d'ailleurs lui qui, en 1978, avait soufflé aux créateurs de la Route du Rhum de faire partir la transatlantique en solitaire de la Cité Corsaire, a confié son fils.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morlock3
18/janvier/2024 - 16h32

R.I.P