03/12 20:13

Attaque Paris - Gérald Darmanin sur TF1 : "La France est durablement sous la menace terroriste" - Procureur anti-terroriste : "Le suspect a déclaré aux policiers avoir une ceinture d'explosifs. Il a prêté allégeance à l'Etat Islamique"

20h07: Gérald Darmanin est sur TF1 : "La France est durablement sous la menace terroriste. Il faut en prendre conscience et lutter contre l'islam radical. Une des leçons à tirer du drame qui s'est déroulé hier soir c'est qu'il va falloir rendre obligatoire les soins psychiatriques alors que des médecins lui ont demandé d'arrêter. Visiblement c'était une erreur. Nous en avons parlé cet après-midi avec la Première Ministre. Il va falloir sans doute changer les choses."

.

19h44 : Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard tient une conférence de presse : "L'enquête ouverte après l'attaque d'hier l'a été des chefs "d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", "tentative d'assassinat avec une entreprise terroriste" et d'"association de malfaiteur terroriste. Il a porté au total 3 coups de couteau et 4 coups de marteau. L'individu a déclaré aux policiers être muni d'une ceinture explosive.

Dans une vidéo enregistrée en langue arabe, avant les faits, il a prêté allégeance à l'état islamiste. ll s'est converti à l'islamisme à l'âge de 18 ans et s'était radicalisé très vite en consultant des "vidéos de propagande" alors que sa famille n'avait pas d'engagement religieux. L'auteur se présente comme Abu Talha al-Khorasani, une référence à l'Etat islamique en Afghanistan. Il avait ouvert début octobre un compte sur X (ex-Twitter), dans lequel il faisait apparaitre de nombreuses publications sur le Hamas, Gaza ou la Palestine". "

.

18h57: Plus de «40 attentats ont été déjoués en France» depuis 2017, a déclaré le préfet de police de Paris Laurent Nuñez sur BFMTV ce dimanche soir, pour qui «la menace terroriste est permanente». «Quand il y a un attentat, c’est toujours un échec, a-t-il ajouté. Il faut comprendre pourquoi pour que ça ne se reproduise pas.»

16h06: Le Conseil français du culte musulman a appelé dimanche à la «vigilance» les «musulmans de France», redoutant que l'attaque meurtrière de samedi soir à Paris près de la Tour Eiffel ne soit «instrumentalisé(e) par des officines d'extrême droite». «Il est à craindre que ce drame tragique soit également instrumentalisé par des officines d'extrême droite pour exacerber les tensions et stigmatiser toute une communauté», souligne l'instance représentative des musulmans dans un communiqué, comme cela a été le cas selon elle après le récent décès d'un jeune homme lors d'un bal dans la Drôme.

Samedi soir, à Paris, un Français âgé de 26 ans connu pour islamisme et troubles psychiatriques, s'est attaqué à coups de couteau à un jeune touriste germano-philippin, qui est décédé, puis à deux autres personnes à coups de marteau, qui sont en «bonne santé», selon le gouvernement.

Au moment des faits, l'assaillant aurait crié «Allah Akbar», selon une source policière. «Si ce cri se confirme, l'auteur présumé de l'attaque a associé à la barbarie et à la lâcheté de son crime abject contre des innocents, la profanation de l'un des symboles musulmans sacrés de l'humilité devant Dieu et devant les hommes que représente l'expression ’’Allah Akbar’’», souligne le CFCM.

«D'ores et déjà, de nombreuses mosquées de France ont été victimes de tags, d'inscriptions racistes et de dégradations. Des responsables et fidèles musulmans ont reçu des menaces de mort. Des femmes portant un foulard ont été agressées ou insultées», énumère l'instance.

Dans ce «contexte», elle «réitère son appel aux musulmans de France à l'extrême vigilance» et «exhorte les victimes à déposer systématiquement plainte et à ne rien sous-estimer». «Les mots, les inscriptions, les insultes, les menaces sont souvent et malheureusement des annonciateurs d'actes plus graves», ajoute le CFCM.

Il appelle aussi les «responsables de mosquées» à «renforcer toutes les mesures de vigilance, de prévention et de protection déjà activées», notamment en équipant les bâtiments de «dispositif de vidéosurveillance».

La Grande mosquée de Paris a réclamé samedi une «meilleure protection» des lieux de culte musulmans, après de récents rassemblements d'ultradroite et des tags sur des mosquées.

15h49: Le parquet antiterroriste annonce que trois personnes de l'entourage du terroriste ont été placées en garde à vue. 

15h34: L'Allemagne dénonce un "crime abominable" après la mort d'un touriste germano-philippin dans l'attaque au couteau près de la Tour Eiffel. "Nos pensées vont à la famille et aux amis de la personne tuée, ainsi qu'aux autres blessés de cet acte horrible", a déclaré la ministre de l'Intérieur allemande, Nancy Faeser.

14h08: Le président de la République, actuellement en déplacement à Dubaï dans le cadre de la COP28, a demandé à la Première ministre Élisabeth Borne de tenir une réunion sécuritaire ce dimanche après-midi.

Sont convoqués à ce rendez-vous les ministres de l'Intérieur Gérald Darmanin, de la Justice Eric Dupond-Moretti et de la Santé Aurélien Rousseau, a-t-on appris de même source. Dans la matinée, Emmanuel Macron s'est également entretenu avec sa Première ministre, Gérald Darmanin et le directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), Nicolas Lerner, a précisé l'entourage du président.

14h00: Dans un communiqué, le procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard a annoncé qu’il allait tenir une conférence de presse, au sujet de l’attaque survenue à Paris samedi, ce dimanche à 19h30.

13h03: Les deux personnes blessées au marteau hier soir dans une attaque près de la Tour Eiffel, qui a aussi fait un mort d'un coup de couteau, sont «en bonne santé», a indiqué dimanche le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau. «Les deux personnes blessées dans la deuxième phase d'attaque, avec un marteau de ce terroriste, sont aujourd'hui (dimanche) en bonne santé», a-t-il souligné sur France 3, en indiquant qu'il n'y avait «pas de pronostic vital» engagé les concernant. «Elles ont eu des traumatismes superficiels mais évidemment des traumatismes psychologiques qui vont être immenses, comme les personnes qui accompagnaient la victime qui est malheureusement décédée d'un coup de couteau», a ajouté le ministre de la Santé.*

12H24: Ce que l'on sait à ce stade:

L'islamiste radical atteint de troubles psychiatriques qui a semé l'effroi à proximité de la tour Eiffel à Paris samedi soir doit désormais s'expliquer devant les enquêteurs après avoir tué un jeune touriste germano-philippin et blessé deux autres personnes, dans une attaque au couteau et au marteau.

Les faits se sont déroulés vers 21H00, à proximité du pont de Bir Hakeim enjambant la Seine. Le touriste tué au couteau, 23 ans, est de nationalité allemande et philippine. L'homme s'en est ensuite pris, avec un marteau, à deux autres personnes, une de nationalité française de 60 ans et une autre de nationalité britannique de 66 ans.

L'assaillant, Armand Rajabpour-Miyandoab, un Français né en 1997 et dont les parents sont iraniens, a été interpellé peu après et placé en garde à vue. Il est connu des services de justice pour islamisme radical et troubles psychiatriques et aurait crié "Allah akbar" au moment des faits, selon une source policière.

Il aurait dit aux policiers l'ayant interpellé qu'il "ne pouvait plus supporter que les musulmans meurent, tant en Afghanistan qu'en Palestine". Il aurait aussi déclaré qu'il "en voulait" pour "ce qui se passait à Gaza" et que la France serait "complice de ce que faisait Israël" là-bas, a précisé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin lors d'un point presse sur les lieux de l'agression.

Le parquet antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête. Les enquêteurs vont désormais se pencher sur le suivi médical de l'auteur, un homme au "profil très instable, très influençable", selon une source sécuritaire à l'AFP. "Est-ce qu'il était suivi médicalement comme il aurait dû l'être et comme il l'a été un temps, c'est une question qui se posera?", a dit une source policière à l'AFP.

Cet homme avait déjà été interpellé en 2016 par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour un projet d'action violente à La Défense, à l'ouest de Paris. Il avait été condamné à cinq ans d'emprisonnement et était sorti après quatre ans de détention, selon cette source.

Vivant chez ses parents en Essonne selon Gérald Darmanin, il a publié sur les réseaux sociaux une vidéo de revendication de son attaque, ont confirmé à l'AFP des sources policières et sécuritaires.

- "Au secours" -

Dans la vidéo, l'assaillant évoque "l'actualité, le gouvernement, le meurtre de musulmans innocents", a détaillé la source sécuritaire. A ce stade, les enquêteurs ne savent pas quand elle a été tournée, mais elle a été postée en ligne "concomitamment" au passage à l'acte, selon cette source.

"L'attaque s'est passée peu après 21H00 entre le quai de Grenelle et Bir Hakeim, l'assaillant s'en est pris à un couple de touristes", a précisé le ministre de l'Intérieur. "L'homme est décédé sous les coups de couteau" et l'attaquant "s'en est pris à la femme de ce touriste allemand" mais elle a eu la vie sauve "grâce à un chauffeur de taxi qui a vu la scène".

L'assaillant a alors traversé le pont. Poursuivi par les policiers, il a manifestement agressé deux autres personnes dont la vie n'est pas en danger: une personne serait blessée d'un coup de marteau au niveau de l'oeil et une autre serait particulièrement "choquée", selon le récit de Gérald Darmanin.

Joseph S., 37 ans, manager en grande surface, a assisté à la scène, installé dans un bar en face du pont. Il a entendu des cris et des gens appeller "au secours, au secours" et qui couraient, a-t-il dit à l'AFP. Il décrit un homme "avec un marteau dans la main" qui agresse un autre homme. Toujours selon ce témoin, la police est arrivée en "5-10 minutes".

"J'adresse toutes mes condoléances à la famille et aux proches du ressortissant allemand décédé ce soir lors de l'attaque terroriste survenue à Paris et pense avec émotion aux personnes actuellement blessées et prises en charge", a écrit le président Emmanuel Macron sur X.

"Nous ne céderons rien face au terrorisme", a affirmé de son côté dimanche la Première ministre Elisabeth Borne sur X.

 

L'attaque survient moins de deux mois après celle d'Arras qui a coûté la vie à un enseignant mi-octobre et conduit au relèvement du plan Vigipirate au niveau maximal "urgence attentat".

11h52: La DGSI est désormais co-saisie de l'affaire de l'attaque avec la section anti-terroriste de la brigade criminelle de Paris (SAT).

La garde à vue de l'assaillant présumé se déroule ainsi au Bastion, situé près du tribunal judiciaire aux Batignolles, où se trouvent le siège et les services de la Direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris.

11h50: "Une nouvelle attaque terroriste vient de frapper notre ville", écrit Anne Hidalgo sur Instagram. La maire de Paris "remercie les forces de police d'avoir réagi si rapidement et les Pompiers de Paris comme les services de secours d'avoir immédiatement pris en charge les blessés."

10h53: Sur le réseau social X, François Hollande réagit: "J''adresse toutes mes pensées aux victimes de l’attaque terroriste qui a eu lieu hier soir au cœur de notre capitale. Face au terrorisme islamiste, nous devons rester ensemble, unis."

 

 

09h39: Dans le Parisien, sa mère décrit un enfant timide, réservé, psychologiquement faible, solitaire et facilement manipulable. Elle considère que son fils est tombé dans les filets d’une secte. Sa sœur le dépeint comme un garçon influençable et d’une timidité maladive.

09h35: Selon une source proche de l'enquête à BFMTV, l'assaillant aurait renouvelé en garde à vue le discours qu'il a tenu lors de son interpellation. Il a ainsi évoqué la persécution des musulmans, notamment en Palestine. Ce régime de garde à vue peut durer jusqu'à 96h, quatre jours, puisque le motif d'"assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et celui d'"association de malfaiteurs terroriste criminelle" a été retenu par le Parquet national antiterroriste.

08h15: Auprès de BFMTV, un témoin de l'interpellation rapporte avoir été surpris par le bruit. “J’ai entendu comme un bruit de claquette”, explique le témoin. “Il y a souvent, surtout le samedi soir, du bruit dans cette impasse où des jeunes se retrouvent”, poursuit-il. Il explique avoir entendu les cris “de la personne qui s’est fait shooter”. “C’est ce bruit qui m’a alerté, appuie-t-il. On est en plein hiver, il fait très froid donc mes fenêtres étaient fermées.”

07h38: L'assaillant avait été placé sous contrôle judiciaire et sous Micas, un dispositif administratif assorti de mesures comparables à celles d’un contrôle judiciaire, et visant à prévenir des actes de terrorisme, selon l’AFP.

06h30: Ce que l'on sait de l'attaque mortelle d'hier soir et son déroulé minute par minute - Un assaillant a tué à coup de couteau un homme et en a blessé une autre samedi soir dans le 15e arrondissement de Paris. Il a été interpellé par les policiers.

Selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, l'assaillant aurait crié "Allah akbar" et dit aux policiers qu'il ne supportait pas la situation à Gaza.

L'assaillant, de nationalité française et né en 1997, a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat, confiée à la brigade criminelle de Paris, a indiqué le parquet de Paris. 

L'individu a commencé son équipée mortelle peu après 21 heures entre le quai de Grenelle et Bir-Hakeim. Il attaque d'abord le touriste allemand. Touché par un coup de couteau au dos et à l’épaule, le passant a été retrouvé en arrêt cardiorespiratoire sur le pont de Bir-Hakeim.

L'agresseur prend ensuite la fuite en traversant le pont de Bir-Hakeim en raison de l'intervention d'un chauffeur de taxi qui a vu la scène. Il rejoint le 16e arrondissement.

Là, il est poursuivi par des policiers du 7e arrondissement et qu'il attaque les deux autres personnes. Quand les quatre policiers sortent de leur véhicule pour interpeller le suspect, ce dernier «garde les mains dans son manteau et explique avoir des explosifs sur lui». Il prend à nouveau la fuite avant d'être interpellé. Face aux menaces «violentes» du suspect, l'un des fonctionnaires a, «par deux fois», tiré avec son taser, a expliqué le ministre de l'Intérieur.

L’auteur de l’attaque, Armand R., a finalement été interpellé par les policiers près d’un square, à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique mobilisé deux fois, après avoir menacé les policiers d’être muni d’explosifs sous son manteau. « Ses jours ne sont pas en danger », a précisé Gérald Darmanin. Lors de son interpellation, il aurait menacé les forces de l’ordre avec son marteau, en criant « Allah Akbar ».

Le jeune homme, né en 1997 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et d’origine iranienne, souffre de troubles psychiatriques pour lesquels il doit suivre un traitement psychiatrique et neurologique. Il est également connu de la justice : en 2016, il a été condamné à quatre ans de prison pour un projet d’attentat avorté, et est donc sorti en 2020. Depuis, il vit chez ses parents en Essonne, a précisé Gérald Darmanin.

Dans la nuit le parquet national anti-terroriste se saisir de l'affaire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LEON
4/décembre/2023 - 01h29

" la France est durablement sous la menace terroriste ..." surtout si on ne veut rien faire pour que ça change ... commencer par expulser tout étranger qui ne serait pas en règle , ensuite expulser tout étranger ou bi-national fiché indésirable présentant un danger ... et qu'ils ne prétextent pas des problèmes pour expulser , quand il s'agit de " cintrer " les retraites des français il n'y a pas de problème , même si 70 % des français étaient contre cette réforme .

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 21h00
Koikilencoute a écrit :

Stop à la stigmatisation des déséquilibrés ! L'immense majorité des déséquilibrés sont parfaitement intégrés et ne demandent qu'à vivre en paix.

Oui, bravo !

Le vrai problème, c’est les psy.

Portrait de Le Suisse
3/décembre/2023 - 20h50

La famille de cette personne victime devrait porter plainte contre la France, elle a toutes les chances de gagner.

Portrait de COLIN33
3/décembre/2023 - 20h31 - depuis l'application mobile

Assez de ce gouvernement, ou alors qu'il prenne des décisions radicales pour régler ces problèmes

Portrait de Ocarina
3/décembre/2023 - 20h24
YVESM a écrit :

En tout cas, pour un « fou », il avait bien prémédité son coup.

C'est tellement plus facile de les faire passer pour fous que de décrire le réel problème.

A Crepol, ils sont venus uniquement dans le but de draguer....mais avec des lames de 25cm !

Il est temps qu'ils arrêtent de prendre les Français pour des golios.

 

Portrait de Koikilencoute
3/décembre/2023 - 20h23
8Gako8 a écrit :

ne me dite pas que les 3 personnes de son entourage ont aussi des problèmes psychiatrique smiley

Stop à la stigmatisation des déséquilibrés ! L'immense majorité des déséquilibrés sont parfaitement intégrés et ne demandent qu'à vivre en paix.

Portrait de Koikilencoute
3/décembre/2023 - 19h23

"Armand"... avant c'était "Kevin" ou "Matteo"... puisqu'on vous dit qu'il sont français !

Portrait de Decenale
3/décembre/2023 - 17h26

On attend que Patrick Cohen nous explique que les victimes du terroriste l'ont provoqué en lui montrant leur dos, qu'une vieille débile du CNRS compare ça à Hamlet et que BFMTV fasse semblant d'ignorer le prénom du tueur pendant une semaine tout en déplorant une récupération d'extrême droite.

Portrait de riri08
3/décembre/2023 - 17h18

Encore du bla bla bla

Ce gouvernement n'est plus CREDIBLE

Portrait de Tempura
3/décembre/2023 - 16h33

Iman avait des projets d'attentat notoires depuis des années, était en contact avec le terroriste de magnanville, celui qui a décapité le père Hamel et celui de Samuel Paty, mais comme on est à islamogocholand on le laissait déambuler en liberté en attendant qu'il se décide à massacrer des gens. 

Merci la gauche

Portrait de 8Gako8
3/décembre/2023 - 16h29

ne me dite pas que les 3 personnes de son entourage ont aussi des problèmes psychiatrique smiley

Portrait de COLIN33
3/décembre/2023 - 15h36 - depuis l'application mobile

Il peut en demander des réunions (stériles), il ferait mieux de s'occuper des fichés S et autres malfrats,, au lieu de courir le monde pour exhiber son orgueil et sa prétention, ces attentats sont le résultat de ses bla bla, nous sommes ridicules aux yeux du monde

Portrait de COLIN33
3/décembre/2023 - 15h36 - depuis l'application mobile

Il peut en demander des réunions (stériles), il ferait mieux de s'occuper des fichés S et autres malfrats,, au lieu de courir le monde pour exhiber son orgueil et sa prétention, ces attentats sont le résultat de ses bla bla, nous sommes ridicules aux yeux du monde

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 15h08
Eugene a écrit :

Quand ça touche des touristes étrangers à Paris, et donc potentiellement l’économie, Macron est beaucoup plus prompt à réagir.

Oui.

Et puis, cette « malheureuse loi des série » (pour toi Patrick C. , si tu lis ce blog) de médiatisations, risque être de l’ordre de :

 « cela va finir par se voir. »

Portrait de Electro
3/décembre/2023 - 14h38

Ca y est, ça se réveille ?

Ils commencent à avoir les pépettes pour leurs jeux olympiques.

Il est bien temps, les vers sont dans le fruit depuis belle lurette !

Portrait de Eugene
3/décembre/2023 - 14h20 - depuis l'application mobile

Quand ça touche des touristes étrangers à Paris, et donc potentiellement l’économie, Macron est beaucoup plus prompt à réagir.

Portrait de Eugene
3/décembre/2023 - 14h20 - depuis l'application mobile

Quand ça touche des touristes étrangers à Paris, et donc potentiellement l’économie, Macron est beaucoup plus prompt à réagir.

Portrait de Eugene
3/décembre/2023 - 14h18 - depuis l'application mobile

Quand ça touche des tourisme et donc l’économie Macron est beaucoup plus prompt à réagir.

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 14h16
8Gako8 a écrit :

entre etre prudente et mentir sur le prénom et sa situation il y a une différence non smiley

Ou alors… C’est qu’ils ont été… Mal informés…

Portrait de steph007
3/décembre/2023 - 14h12

Mais combien sont-ils en liberté, les semblables de cette ordure ? A combien d'attentats devons nous nous attendre dans les semaines, les mois, les années prochaines ? Encore combien de morts ?

Portrait de 8Gako8
3/décembre/2023 - 14h00
YVESM a écrit :

BFM : chaîne d’information continue qui avait couvert de très près les actions des frères Kouachi, même que leurs otages s’en étaient plein, avant qu’un accord soit trouvé et une plainte retirée, pour « mise en danger d’autrui ».

BFM a raison d’être prudente.

 

entre etre prudente et mentir sur le prénom et sa situation il y a une différence non smiley

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 13h59
Royalcanin1 a écrit :

Selon BFM, il s'appelle Armand et il est psychiatrique.

Dans la réalité il s'appelle Iman et a toujours entretenu des contacts avec les criminels de Magnanville ou St Etienne du Rouvray.

Dormez, braves gens, BFM et la gauche vous protègent.

BFM : chaîne d’information continue qui avait couvert de très près les actions des frères Kouachi, même que leurs otages s’en étaient plein, avant qu’un accord soit trouvé et une plainte retirée, pour « mise en danger d’autrui ».

BFM a raison d’être prudente.

 

Portrait de namaste2271
3/décembre/2023 - 13h28

Quand est ce que CE gouvernement DE MACRON, DUPONT MORETTI...va devenir ferme au lieu de se contenter de condoléances. ce gouvernement ne remplit pas sa mission d'assurer la sécurité des personnes sur son territoire

ce monstre etait fichier S et avait déja fait de la prison pour tentative d'attentat..

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 13h13
autunbibractepassy a écrit :

Il ne va rien dire mais fera remarquer que c'est parce que l'extrêmedroate l'a insulté la dernière fois.

Le problème :

il ne faudrait pas qu’il y ait un nouveau cas d’attaque médiatisé par couteau, en France, par ce que là Patrick va devoir se répéter, ou pire « innover ».

Vivement que 2023 se finisse, et qu’il y ait le best of de son émission…

Portrait de Romynette12
3/décembre/2023 - 13h10

Un abruti fiché S avec en plus des troubles psy en pleine nature, une vraie bombe à retardement ! 

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 12h34
Royalcanin1 a écrit :

Les LFI vont sans doute dire aux horribles racistes de l'estrèmedrouaaaate que nous sommes qu'il sortait de chez Casto.

En tout cas, pour un « fou », il avait bien prémédité son coup.

Portrait de Dkdence
3/décembre/2023 - 12h33

J'ai pas encore lu l'article mais juste sur base du titre je vais tester :

Il a crié Allah Akhbar avant de faire son méfait ?

Si c'est ça , c'est encore 1 parmi encore beaucoup qui vont arriver car, ouvrez les yeux... Encore grand temps que les français y pensent aux urnes, voyez quand même que le savoir vivre ensemble ne fonctionne pas avec certains.. Nettoyez avant qu'il soit trop tard

Portrait de Gustave68
3/décembre/2023 - 12h26

Un "français de papier", comme dirait la "scandaleuse" extrême-droite. La France peut-elle encore se permettre d'appliquer le "droit du sol" ?

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 12h17

Ah j’allais oublié qu’il avait un marteau.

C’était pour se défendre, sans doute d’autres porteurs de couteau.

On est jamais trop prudent, la nuit, en France, en 2023…

Portrait de YVESM
3/décembre/2023 - 12h13

Moralité :

que tu habites dans un petit village, ou bien à la capitale, tu n’es pas l’abris d’un porteur de couteau, à qui ta tête ne lui reviendra pas.

CQFD.