30/11 15:21

L'enseigne Habitat, spécialisée dans l’ameublement et l’équipement de la maison, demande son placement en redressement judiciaire en raison de «difficultés financières profondes»

L'enseigne Habitat, spécialisée dans l’ameublement et l’équipement de la maison, a annoncé avoir demandé son placement en redressement judiciaire en raison de «difficultés financières profondes», dans un communiqué.

La direction du groupe, qui «prépare un plan de redressement par voie de continuation de manière à atteindre durablement la rentabilité», a décidé de «recourir à la protection du tribunal de commerce de Bobigny» afin de «stabiliser la situation financière de l’enseigne».

Habitat, fondée en 1964, est une chaîne de 25 magasins spécialisés dans la vente de meubles et d’accessoires de décoration. Elle indique employer actuellement 450 salariés et a généré un chiffre d’affaires « consolidé » de 80 millions d’euros en 2022.

Les juges consulaires ont décidé, ce mardi, d’une poursuite d’activités pour les entités villeneuvoises et virazeillaises du confiturier

Habitat affirme avoir « été confrontée à des difficultés financières profondes, largement attribuables à une gestion antérieure défaillante et exacerbée par des facteurs plus récents : une baisse significative de la fréquentation des magasins, un choc inflationniste et la flambée des prix de l’énergie, des matières premières et du transport, avec un impact direct sur le pouvoir d’achat des ménages, des mouvements sociaux internes ayant perturbé l’activité ».

La demande de placement en redressement judiciaire a « pour objectif de stabiliser la situation financière de l’enseigne qui n’a jamais été profitable en France et assurer la viabilité à long terme d’Habitat ». « Durant cette période, l’activité se poursuit dans les magasins et au siège social. La direction prépare un plan de redressement par voie de continuation de manière à atteindre durablement la rentabilité et à honorer ses engagements », poursuit le communiqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions