22/11 10:46

Voyage de la maire de Paris Anne Hidalgo à Tahiti en octobre: Le parquet national financier a reçu un signalement d'un élu parisien

Depuis plusieurs jours, la maire de Paris Anne Hidalgo est au coeur d'un polémique après son voyage en octobre dernier en Polynésie. Selon Le Parisien, un élu de Paris - son identité et son étiquette politique ne sont pas connues - a fait un signalement au parquet national financier (PNF).

Ce signalement intervient après la plainte déposée contre X pour détournement de fonds publics par l’association AC !! Anti-Corruption. "Nous les analysons actuellement, sans qu’une enquête ne soit ouverte à ce stade", indique le PNF auprès de nos confrères.

Il y a quelques jours, la mairie a reconnu qu'Anne Hidalgo ne s’était pas rendue en personne sur le site de Teahupoo, à Tahiti, où doit avoir lieu l’épreuve de surf, mais assuré que cette décision avait été prise « à la demande du président polynésien » Moetai Brotherson, du fait de « tensions locales ».

Le voyage était « régulier sur le plan déontologique », a aussi estimé la commission de déontologie de la Ville de Paris. « Il est noté qu’une partie du programme n’a pas été réalisée par la maire de Paris mais par Pierre Rabadan, en sa qualité d’adjoint (...) en charge notamment des Jeux olympiques et Paralympiques, à compter du 21 octobre après-midi. Ainsi, la Ville de Paris n’a pas financé sur des fonds publics l’activité personnelle et privée de la maire de Paris et n’a pas subi de préjudice », a expliqué la commission.

Dans un communiqué, la mairie de Paris a indiqué prendre acte du dépôt de plainte de l'association anticorruption et indique se tenir « à la disposition de la justice pour fournir tous les éléments nécessaires à la manifestation de la vérité. Ils permettront de démontrer une accusation sans le moindre fondement ».

Le 6 novembre, la mairie avait « déjà largement détaillé les éléments de ce voyage, concernant l’intérêt pour la Ville, le programme et le coût. Contrairement à ce qu’indique l’association, reprenant une information erronée parue dans la presse, la visite du site de compétition n’était qu’une étape parmi d’autres dans ce déplacement », ajoute le communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lotus14
23/novembre/2023 - 08h47

Si elle a agit de telle sorte elle doit être virée comment  lui faire confiance !!!!

Portrait de kuwabara
22/novembre/2023 - 12h08

toujours pas demissioner  ?? virer ?? la france !!! ca continu !!

Portrait de dede35
22/novembre/2023 - 11h23

Certains élus savent bien profiter