22/11 11:46

Moins de deux Français sur dix affirment dépenser de l'argent pour suivre l'actualité, les jeunes étant plus enclins à payer pour s'informer en ligne que leur aînés, selon le baromètre Kantar Public pour La Croix

Moins de deux Français sur dix affirment dépenser de l'argent pour suivre l'actualité, les jeunes étant par ailleurs plus enclins à payer pour s'informer en ligne que leur aînés, selon le dernier baromètre Kantar Public pour La Croix sur la confiance dans les médias. Présentée mercredi au festival Médias en Seine à Paris, la dernière mouture de ce sondage réalisé depuis 1987 intègre de nouvelles questions sur les efforts financiers consentis par les répondants pour accéder à l'information.

A la question "actuellement, dépensez-vous de l'argent pour être informé de ce qui se passe dans l'actualité ?", 18% des 1.500 personnes interrogées en ligne du 6 au 11 octobre (méthode des quotas) répondent oui et 82% non.

Chez les moins de 35 ans, 27% répondent oui, contre 16% chez les 35 ans et plus. Concernant plus spécifiquement l'information sur internet, près de 7 répondants sur dix (67%) déclarent qu'ils ne seraient pas prêts "à souscrire un abonnement à un média ou un site pour accéder à son contenu payant". 8% disent déjà le faire et 7% assurent être totalement prêts à le faire. Chez les moins de 35 ans, moins de la moitié (45%) refuseraient de prendre un abonnement payant, et 11% le font.

Chez les 35 ans et plus, plus de 7 répondants sur 10 (74%) refuseraient de payer, quand seulement 7% ont déjà souscrit un abonnement. Indépendamment de ces considérations financières, la télé reste le média le plus utilisé pour s'informer, mais se fait rattraper par internet. Soixante-neuf pour cent des sondés disent utiliser le petit écran au moins une fois par jour pour s'informer. Ce chiffre baisse de 2 points par rapport à janvier 2023, alors que la part de gens citant internet grimpe de 10 points, à 62%.

Suivent la presse (papier ou en ligne, 45%, en baisse de 4 points), la radio (37%) et les podcasts (11%). La confiance générale envers les médias s'est dégradée depuis le dernier baromètre, 57% des sondés considérant qu'"il faut se méfier de ce que disent les médias sur les grands sujets d'actualité", soit 3 points de plus qu'en janvier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions