Rechercher

22/11 16:53

Guerre contre le Hamas: La trêve débutera demain à 9h, heure française, affirme le Hamas - Emmanuel Macron salue "l’annonce d’un accord" et dit oeuvrer "sans relâche pour que tous les otages soient libérés"

16h52: L'armée israélienne a affirmé avoir intercepté avec un avion de chasse un « missile de croisière » qui s'avançait vers le sud du pays, en pleine guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza.

« Un chasseur de l'armée de l'air israélienne a intercepté avec succès un missile de croisière qui était lancé vers Israël », a précisé le communiqué de l'armée, après des informations sur une intrusion dans l'espace aérien près de la ville d'Eilat. « Aucune infiltration en territoire israélien n'a été identifiée », a précisé le communiqué.

La guerre entre le Hamas et Israël, déclenchée par l'attaque du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre, fait craindre une escalade régionale, impliquant en particulier l' »axe de la résistance » contre Israël, qui compte des groupes soutenus par l'Iran dont, outre le Hamas, le Hezbollah libanais et les rebelles Houthis au Yémen.

Dimanche, les Houthis avaient affirmé s'être emparés en mer Rouge d'un navire commercial, le Galaxy Leader, propriété d'un homme d'affaires israélien, en représailles à la guerre menée par Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza.

Le cargo était affrété par un groupe nippon. Le Japon a annoncé qu'il allait directement approcher les Houthis pour obtenir que le navire soit libéré. Dans le territoire palestinien, plus de 14.000 personnes ont été tuées dans les bombardements israéliens, dont plus de 5.800 enfants, selon le gouvernement du Hamas.

15h17: Le pape François a reçu séparément mercredi au Vatican des proches d'otages israéliens détenus par le Hamas à Gaza et de prisonniers palestiniens en Israël, dénonçant leurs souffrances.

« Ce matin, j'ai reçu deux délégations, une d'Israéliens qui ont des membres de leur famille otages à Gaza et une autre de Palestiniens qui ont des membres de leur famille prisonniers en Israël », a déclaré le pape. « Ils souffrent tellement, j'ai entendu combien ils souffrent tous. C'est ce que produisent les guerres », a-t-il poursuivi à l'issue de sa traditionnelle audience générale du mercredi au Saint-Siège.

« Mais là, nous sommes allés au-delà des guerres, ce n'est pas la guerre, c'est du terrorisme », a ajouté le souverain pontife, sans préciser s'il faisait référence à l'attaque sanglante menée le 7 octobre par le mouvement islamiste Hamas sur le sol israélien, aux opérations militaires lancées en représailles par Israël dans la bande de Gaza, ou aux deux. Il a conclu sa déclaration par un appel à prier pour la paix pour les peuples israélien et palestinien.

Le Vatican avait fait savoir la semaine dernière que François souhaitait exprimer « sa solidarité spirituelle avec les souffrances de chacun » à l'occasion de ces rencontres privées, relevant leur « nature purement humanitaire ». Le pape a récemment souligné que « tout être humain, qu'il soit chrétien, juif, musulman, de n'importe quel peuple et religion, tout être humain est sacré, précieux aux yeux de Dieu et a le droit de vivre dans la paix ».

« Le monde écoute »

Rachel Goldberg, dont le fils de 23 ans, Hersh Goldberg-Polin, fait partie des personnes enlevées par le Hamas, a dit espérer dans « la grande influence » du pape dans le monde. « Il est très respecté dans le monde musulman, dans le monde juif, peu importe la confession. Je pense que quand il parle, le monde écoute vraiment », a-t-elle dit au cours d'une conférence de presse avec d'autres familles à l'issue de l'entrevue avec le pape, qui a duré une vingtaine de minutes.

Les familles appellent à permettre l'accès de la Croix-Rouge aux otages et « nous avons le sentiment que le Saint-Père a l'influence nécessaire dans le monde » pour que cela se produise », a souligné Mme Goldberg. La délégation de proches de prisonniers palestiniens doit s'adresser à la presse en début d'après-midi.

De nombreuses capitales ont salué mercredi l'accord conclu sous l'égide du Qatar pour la libération de 50 otages aux mains du Hamas en échange de prisonniers palestiniens et une trêve de quatre jours dans la bande de Gaza. Environ 240 personnes ont été enlevées lors de l'attaque lancée le 7 octobre du petit territoire palestinien contre Israël par le Hamas.

Israël a juré « d'anéantir » le mouvement islamiste palestinien après cette attaque qui a fait 1.200 morts, en grande majorité des civils, selon les autorités israéliennes.

Les frappes israéliennes menés en représailles à Gaza ont fait plus de 14.100 morts, dont plus de 5.800 enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas.

12h17: La trêve débutera demain à 9h, heure française, affirme le Hamas via le membre du bureau politique du Hamas, Musa Abu Marzouk

10h49: "Je salue l'annonce d'un accord pour la libération d’otages et une trêve humanitaire. Nous œuvrons sans relâche pour que tous les otages soient libérés. La trêve humanitaire annoncée doit permettre de faire entrer de l'aide et de porter secours à la population de Gaza", déclare le président Emmanuel Macron sur son compte X. 

.

.

10h12: La principale association israélienne de familles d'otages dans la bande de Gaza s'est dit mercredi "très heureuse qu'une libération partielle soit en cours", a-t-elle déclaré dans un communiqué. "Pour l'instant, nous ne savons pas exactement qui sera libéré et quand", a-t-elle ajouté, après la conclusion d'un accord entre Israël et le Hamas prévoyant la libération de 50 otages retenus dans la bande de Gaza, en échange de prisonniers palestiniens et d'une trêve de quatre jours dans le territoire.

09h34: Le point sur la situation ce matin

Le gouvernement israélien a donné son feu vert mercredi à un accord visant à obtenir la libération de 50 otages aux mains du Hamas en échange de prisonniers palestiniens et d'une trêve de quatre jours dans la bande de Gaza, premier signe tangible de répit après des semaines de guerre.

"Le gouvernement a approuvé les grandes lignes de la première étape d'un accord selon lequel au moins 50 personnes enlevées - des femmes et des enfants - seront libérées pendant quatre jours au cours desquels il y aura une accalmie dans les combats", selon un communiqué en hébreu du gouvernement transmis à l'AFP.

L'accord pour libérer des otages est "la bonne décision" à prendre, avait déclaré mardi soir le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant le début de la réunion de son cabinet qui s'est poursuivie tôt mercredi par ce feu vert.

Environ 240 personnes ont été enlevées lors de l'attaque sanglante lancée le 7 octobre contre Israël par le mouvement islamiste, au pouvoir dans la bande de Gaza. Le Hamas, dont le chef Ismaïl Haniyeh avait fait état d'avancées dans les pourparlers, a salué un accord de "trêve humanitaire", précisant que les "dispositions de cet accord ont été formulées conformément à la vision de la résistance".

Après les déclarations du gouvernement israélien et du Hamas, les autorités du Qatar, émirat du Golfe au centre des pourparlers de trêve, ont confirmé un accord pour une "pause humanitaire" dans la bande de Gaza. "Le début de cette pause sera annoncé dans les prochaines 24 heures et durera quatre jours, avec possibilité de prolongation", a déclaré sur X le ministère qatari des Affaires étrangères, se félicitant du "succès" de sa médiation conjointe avec l'Egypte et les Etats-Unis.

Doha œuvre depuis des semaines avec Washington et Le Caire pour obtenir une libération d'otages retenus à Gaza en échange de celle de prisonniers palestiniens et d'une trêve dans les combats.

08h36: Selon les dernières informations, les libérations des otages seront échelonnées par groupe de 12. Par-delà les zigzags politiques du président de la République, la France a été un acteur important de ces négociations, dans les libérations, mais aussi sur le volet humanitaire. Le porte-hélicoptères de la Marine Nationale – le Dixmude - envoyé au large de Gaza et doté d'une unité pédiatrique, va pouvoir soigner des blessés légers – civils palestiniens - dans les prochaines heures, avec l'aide de médecins civils français.

Pour ce qui est des blessés lourds palestiniens, une cinquantaine d'enfants de Gaza va être évacuée dans les prochains jours vers les hôpitaux français. Leurs dossiers sont, en ce moment-même, en train d'être "criblés", c’est-à-dire examinés par les services de renseignement français pour être certain qu'aucun terroriste du Hamas, ou membres de leurs familles, ne puisse profiter de la générosité de la France.

08h03 : Selon les informations d'Europe 1, trois Français figurent sur la liste des otages qui doivent être libérés

 

07h24: "Les États-Unis s'attendent à ce que pendant les jours de trêve, le Hamas fournisse les noms et les détails des autres enfants et femmes et les libère en échange de jours de trêve supplémentaires. Le Hamas a affirmé qu'il n'avait actuellement aucun moyen de localiser toutes les femmes et tous les enfants, mais il a clairement fait savoir aux Qataris qu'il avait l'intention de le faire pendant la trêve", a déclaré un haut responsable de l'administration américaine.

06h47: La Russie "salue" l'accord sur une trêve humanitaire à Gaza, annoncé par Israël et le Hamas en guerre depuis début octobre, a indiqué mercredi la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. "Moscou salue l'accord entre Israël et le Hamas sur une pause humanitaire de quatre jours", a déclaré Maria Zakarova, citée par les agences de presse russes, en soulignant que "c'est exactement à quoi la Russie a appelé dès le début de l'escalade du conflit".

06h18: Le gouvernement israélien approuve  l'accord prévoyant la libération de 50 otages aux mains du Hamas en échange de la libération de prisonniers palestiniens et d'une trêve dans la bande de Gaza, selon un communiqué officiel. "Le gouvernement a approuvé les grandes lignes de la première étape d'un accord selon lequel au moins 50 personnes enlevées - des femmes et des enfants - seront libérées pendant quatre jours au cours desquels il y aura une accalmie dans les combats", selon un communiqué officiel transmis à l'AFP.

 

05h52: Le président américain Joe Biden s'est dit mardi "extraordinairement satisfait" de la libération prochaine d'otages enlevés en Israël par des militants du Hamas le 7 octobre, au titre d'un accord auquel Israël a donné son feu vert mercredi. "Je suis extraordinairement satisfait (du fait) que plusieurs de ces âmes courageuses (...) seront réunies avec leurs familles une fois que cet accord sera pleinement mis en œuvre", a déclaré Joe Biden dans un communiqué diffusé par la Maison Blanche.

05h18: Le Qatar a confirmé mercredi l’accord pour une "pause humanitaire" à Gaza, avec un échange d’otages israéliens et de prisonniers palestiniens, annoncé plus tôt par Israël et le Hamas en guerre depuis début octobre. "Le début de cette pause sera annoncé dans les prochaines 24 heures et durera quatre jours, avec possibilité de prolongation", a déclaré le ministère qatari des Affaires étrangères sur la plateforme X, anciennement Twitter.

04h51: L'accord annoncé entre le Hamas et Israël prévoyant des échanges d'otages détenus par le mouvement islamiste dans la bande de Gaza contre des prisonniers palestiniens, inclut trois ressortissantes américaines, dont une enfant de trois ans, a indiqué mardi un haut responsable de la Maison Blanche. Ce haut-responsable a indiqué s'attendre à une pause de plusieurs jours dans les combats. Les États-Unis s’attendent à ce que "plus de 50" otages soient libérés par le Hamas, a aussi dit le haut responsable de la Maison Blanche. Cette source a ajouté que Washington espérait désormais une pause dans les hostilités à la frontière nord d’Israël avec le Liban, où des affrontements ont lieu quotidiennement entre l’armée israélienne et le Hezbollah libanais, qui dit intervenir en soutien au mouvement palestinien.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ago47
22/novembre/2023 - 20h31
Decenale a écrit :

Sur le plan diplomatique la France ne pèse plus rien. Il reste peu de pays avec lesquels Macron ne nous a pas aliéné. C'est certainement pas Israel qui va s'inquiéter de cet imbécile qui vient de se faire virer de toute l’Afrique par des demeurés.

En 6 ans la terre entière a rejoint l'opinion de Trump: "Macron c'est l'homme qui change tout ce qu'il touche en merde"

Pas mieux.

Portrait de Decenale
22/novembre/2023 - 18h33
MICMAH458 a écrit :

Mais je suis parfaitement d'accord sur le fait que macron ne peut rien faire.  Mon post qui se veut ironique, a pour but de dénoncer le fait que macron se targue d'intervenir auprès d'Israël pour faire libérer les otages, qu'il fait croire qu'il a une quelconque influence dans ce dossier, alors qu'en réalité ses chances de pouvoir peser sur l'une ou l'autre décision sont nulles.  En fait, Israël se fout pas mal des voeux pieux et desiderata de notre président, pendant que lui se persuade qu'il a une destinée européenne, pour ne pas dire mondiale, alors qu'il a déjà bien du mal avec la France.

Sur le plan diplomatique la France ne pèse plus rien. Il reste peu de pays avec lesquels Macron ne nous a pas aliéné. C'est certainement pas Israel qui va s'inquiéter de cet imbécile qui vient de se faire virer de toute l’Afrique par des demeurés.

En 6 ans la terre entière a rejoint l'opinion de Trump: "Macron c'est l'homme qui change tout ce qu'il touche en merde"

Portrait de MICMAH458
22/novembre/2023 - 15h40
De Pompignan a écrit :

Je ne vois pas ce que Macron peut faire. Israël ne répond qu'aux US depuis toujours.

Mais je suis parfaitement d'accord sur le fait que macron ne peut rien faire.  Mon post qui se veut ironique, a pour but de dénoncer le fait que macron se targue d'intervenir auprès d'Israël pour faire libérer les otages, qu'il fait croire qu'il a une quelconque influence dans ce dossier, alors qu'en réalité ses chances de pouvoir peser sur l'une ou l'autre décision sont nulles.  En fait, Israël se fout pas mal des voeux pieux et desiderata de notre président, pendant que lui se persuade qu'il a une destinée européenne, pour ne pas dire mondiale, alors qu'il a déjà bien du mal avec la France.

Portrait de MICMAH458
22/novembre/2023 - 13h57

macron, qui travaille jour et nuit sur le dossier des otages depuis plus d'un mois, et qui n'est arrivé à rien, à aucune avancée malgré ses grands talents de négociateur, va probablement essayer de récupérer à son compte une partie de la bonne issue (partielle) de ce problème, en disant que ses coups de fil ont fini par avoir le résultat escompté et que l'efficacité du travail du président aura une nouvelle fois été démontrée.

Portrait de kuwabara
22/novembre/2023 - 12h36

l hopital , la santé , la securité , la police , l insecurité , le pouvoir d achat , l energie qui augmente a  cause des taxe de letat , les impoot toujours aussi haut ?? etc etc ??c est pour quand macron..

Portrait de Decenale
22/novembre/2023 - 12h24

Et le Macron qui essaye encore de se mettre au milieu de la photo. Il est pathétique.

Portrait de COLIN33
22/novembre/2023 - 12h12 - depuis l'application mobile

Il veut récolter, comme toujours le bénéfice de ces négociations, rien ne l'etoufe , il devrait se rendre sur place pour accueillir les otages........

Portrait de Enigma
22/novembre/2023 - 12h05

Je sens le truc venir : Il va s'auto-congratuler et prendre cela de son propre fait ! Trop fort ce prézident !

Portrait de Carrouget
22/novembre/2023 - 06h41

Pourquoi vous n'indiquez pas que c'est contre 150 prisonniers palestiniens???