20/11 17:17

Crépol - Une participante à la soirée de la fête du village raconte: "Ils sont venus pour tuer avec des couteaux de 25 cms! Il y avait du sang partout dans la salle, on aurait dit un abattoir" - VIDEO

Sur BFM TV, une participante du bal dans la salle des fêtes de Crépol dans la Drôme, durant lequel une rixe a fait un mort, un adolescent de 16 ans, et deux blessés graves , affirme que la bande de jeunes est venue "pour tuer".

"La salle ressemblait à un abattoir", a confié cette dernière. Et d'expliquer: "Ce n'est pas une rixe, ils sont venus pour tuer. Ils avaient l’intention de tuer. Heureusement que nous avions des vigiles qui ont pu arrêter.". "S’il n'y avait pas eu de vigiles, peut-être qu’on ne serait plus là pour le raconter.", a-t-elle ajouté.

Cette participante indique que l'incident s'est produit à la fin de la soirée, pendant que des jeunes sortaient calmement. "D’autres rentraient, vraiment en force comme si on les poussait pour rentrer (...) C'est là qu’on a vu que c’était des jeunes qui étaient en train d’attaquer."

Et de préciser , choquée, auprès de nos confrères, que "les couteaux étaient au moins de 20 à 25 cm de long. On en a récolté deux, qui ont été donnés à la gendarmerie".

Avant de décrire une véritable scène d'horreur: "La salle ressemblait à un abattoir. Tous ceux qui rentraient blessés, on les couchait par terre, comme à la guerre, et on les soignait."

Thomas, un jeune adolescent de 16 ans, a été tué lors de cette rixe. Il était, selon tous les témoignages, un jeune sans histoire qui jouait au rugby au RCRP. "Que dire face à la barbarie et la tragédie qui nous touche" a écrit le club de Romans-Bourg-de-Péage sur sa page Facebook. 

Dix-sept victimes au total, âgées entre 16 ans et 65 ans, pour la majorité des hommes. L’adolescent est décédé des suites d’« un coup de couteau » alors qu’il était en route pour l’hôpital de Lyon, ont indiqué le procureur de la République et les pompiers à l’AFP. Deux jeunes hommes ont été hospitalisés en « urgence absolue », selon les secours arrivés sur les lieux.

L’un d’eux, âgé de 28 ans, a reçu « des coups de couteau au niveau du thorax ».

Le second est âgé de 23 ans. Une troisième personne d’abord déclarée en urgence absolue a vu son état s’améliorer. Huit blessés ont également été pris en charge par les secours.

Selon les premiers éléments, la rixe a éclaté vers 2h10 alors qu'une fête rassemblant près de 400 personnes était organisée dans une salle communale, à l'initiative du comité des fêtes du village qui ne compte que 500 habitants. Quand la fête se termine, une bande d'une dizaine de jeunes, extérieurs au village,  se présente vers 1h30 du matin.

Les violences auraient commencé quand le groupe aurait refusé de se soumettre au contrôle du vigile présent à l'entrée. Ce dernier a été blessé à l'arme blanche. Des participants à la soirée seraient alors sortis, occasionnant une rixe générale.  S'en suit une violente agression devant la salle des fêtes.

Les habitants parlent d'un groupe venu du quartier de la Monnaie à Romans-sur-Isère.

Les auteurs de la rixe ont pris la fuite avant l'arrivée des forces de gendarmerie. Aucune interpellation n'avait été faite dimanche après-midi. La maire de Crépol, Martine Lagut, a évoqué "une bande venue pour tuer des gens", affirmant que "ce sont des enfants de 16-17 ans des villages alentours" qui étaient présents à la fête. 

Le procureur de la République Laurent de Caigny a souligné ce dimanche que "les premiers éléments recueillis peuvent laisser penser que l'expédition à Crépol a été programmée".

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire et tentative d'homicide en bande organisée.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
21/novembre/2023 - 08h36

La défense : "c'est parce qu'ils ont été refusés à l'entrée que les choses ont dégénéré".

Mais d'où tu vas en soirée avec des couteaux de cuisine ?!?

Portrait de celec
21/novembre/2023 - 08h19

Le pire c'est de voir que massacre après massacre, nos chers responsables ne réagissent toujours pas ! 

Portrait de Tempura
21/novembre/2023 - 06h32

On peut encore remercier la gauche d'avoir fait de la france un abattoir halal où les petits français sont les moutons. 

Portrait de Decenale
20/novembre/2023 - 23h13

Regardez bien comment les médias veulent faire passer ça pour une rixe.

Une rixe c'est quand 2 camps se battent, pas quand il y en a un qui vient égorger l'autre.

Si les 17 victimes avaient été des Nahel, le président lui même se serait jeté devant les caméras en moins de 5 minutes pour appeler ça un pogrom, une ratonnade, un massacre raciste.

Mais c'étaient que des blancs, donc on fait passer ça pour une rixe, genre une bagarre de footeux.

Quand des blancs se font massacrer, ceux qui nous dirigent s'en foutent, ceux qui nous informent s'en foutent, ceux qui sont censés nous protéger s'en foutent. Nos vie ne valent plus rien, elles sont sacrifiables à l'immigration. Armez vous.

Portrait de GLGD
20/novembre/2023 - 23h10

Les abrutis d'islamo-gauchistes comme pompinianian et seb2746001 doivent bien comprendre qu'en face de leurs petits anges importés, ils découvriront que leur dhimmitude ne les protègera en rien. C'est le syndrôme Bernard Tapie, Bruno Guillon, Guillaume Pley et tant d'autres, servant des discours niais qu'on connaît depuis plus de 40 ans et qui découvrent le mur de la réalité avec une surprise aussi grande que violente quand ils se font cambrioler et séquestrer. Les petits anges à l'huile d'olive sont racistes anti-blancs et belliqueux. La guerre civile a déjà commencé.

Portrait de djelloul
20/novembre/2023 - 20h33

J AI comme l impression que ce n est pas un differend, que c est simplement qq "jeunes" qui veulent marquer leurs territoires...Ils veulent montrer,que meme dans le plus petit village la tranquillite ne sera plus de mise.......C est mon avis et j espere juste avoir tord

Portrait de Justemonavis
20/novembre/2023 - 20h20

 Peine de mort obligatoire pour ces déchets, quelque soit leurs religion ou leur couleur ou leur parcours.

Portrait de Etienne44
20/novembre/2023 - 19h52 - depuis l'application mobile

Est ce que l'affaire serait plus médiatisée si des français avaient fait la même chose dans un bar à chicha ?!

Portrait de namaste2271
20/novembre/2023 - 19h26

cE N'EST PAS UNE RIXE MAIS UNE ATTAQUE!

Portrait de Marine70
20/novembre/2023 - 19h23 - depuis l'application mobile

une attaque terroriste anti blancs par nos petits anges .

Portrait de Jarpy
20/novembre/2023 - 19h20

J'aime beaucoup le choix des mots de cette habitante des campagnes, nous n'avons plus le choix des mots.

Portrait de YVESM
20/novembre/2023 - 19h09

No Futur.

Non.

Now futur.

Portrait de Rachelle65
20/novembre/2023 - 19h00

Une envolée de petits angessmiley

Portrait de Acker
20/novembre/2023 - 18h44

Des suédois sans doute.... Encore un cas isolé...

Portrait de Alexshe
20/novembre/2023 - 18h12

les fameuses "bande de jeunes" ...  Pas besoin d'en dire + sur leur profil

Portrait de bergil
20/novembre/2023 - 17h58
Archimede a écrit :

Au Bataclan aussi c'était probablement une "rixe" 

Exact , pourquoi qualifier de " rixe " la venue d'une horde de sauvages armés