19/10 13:31

Quatre mineurs ont été interpellés dans l’enquête sur l’incendie qui a détruit deux immeubles désaffectés à Rouen fin septembre, sans faire de victime

Quatre mineurs ont été interpellés dans l’enquête sur l’incendie qui a détruit deux immeubles désaffectés à Rouen fin septembre, sans faire de victime, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

« Dans le cadre de la procédure consécutive à l’incendie des immeubles verre et acier qui s’est déclaré le samedi 30 septembre 2023 à Rouen, je vous confirme que quatre mineurs ont été interpellés ce jour et placés en garde à vue », a fait savoir la cheffe de cabinet du procureur Mary-Lou Sadiky dans un communiqué.

Ces mineurs ont été placés en garde à vue « pour destruction de biens par incendie en réunion », a-t-on indiqué de source policière, en précisant que les « mineurs sont âgés de 12, 13, 14 et 15 ou 16 ans ». « C’est l’enquête de voisinage qui a permis de remonter jusqu’à eux. Maintenant, il faut laisser l’enquête se faire afin de savoir qui a fait quoi. Les enquêteurs pensent qu’il s’agit d’eux mais les garde-à-vue devront permettre de le confirmer », a-t-on souligné de même source.

« Le site faisait régulièrement l’objet d’intrusions avant l’incendie. Il y a eu plusieurs départs de feu lors de l’incendie », a-t-on précisé de même source. Le parquet a indiqué qu’il communiquerait vendredi matin sur les suites de ces interpellations.

Le feu s’était déclaré initialement dans un immeuble de huit niveaux avant de se propager dans la soirée à un second bâtiment voisin. Les deux immeubles, qui contenaient de l’amiante, s’étaient effondrés. Plusieurs séries d’analyses ont été depuis effectuées pour détecter en particulier la présence d’amiante. Celle-ci a été détectée dans certains prélèvements de surface.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions