16/10 23:24

Attentat à Bruxelles : Deux supporters suédois tués de sang-froid en pleine rue - Le terroriste est en fuite - Une vidéo de revendication diffusée - Sécurité renforcée à la frontière franco-belge - Les images de l'attaque - Vidéo

23h30 : Le point en fin de soirée sur la situation à Bruxelles - Deux personnes de nationalité suédoise ont été tuées lundi 16 octobre au soir à Bruxelles par un homme armé qui a pris la fuite en scooter, un "lâche attentat" selon le Premier ministre belge Alexander De Croo qui a appelé à l'unité dans "le combat contre le terrorisme". Le parquet fédéral, chargé des dossiers de terrorisme, a été saisi de l'enquête, a indiqué un porte-parole à l'AFP.

Les faits sont survenus peu après 19 h (17 h GMT) près de la Place Sainctelette, dans le nord de la capitale belge, avant un match de qualifications de l'Euro-2024 de football opposant la Belgique à la Suède.

Le match a été interrompu à la mi-temps, les joueurs suédois ne souhaitant pas reprendre le jeu après la pause, selon la chaîne francophone RTBF. Selon plusieurs médias, les deux victimes des coups de feu tirés avec une arme automatique seraient des supporteurs suédois.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a fustigé un "abject attentat". Le président français Emmanuel Macron a, de son côté, estimé que l'Europe est "bousculée" en évoquant l'"attaque terroriste islamiste".

Sur le réseau social X (ex-Twitter), le Premier ministre belge a présenté ses condoléances à son homologue suédois Ulf Kristersson après le "lâche attentat sur des citoyens suédois à Bruxelles".

"Je suis actuellement avec les ministres de la Justice et l'Intérieur au centre de crise national. Nous suivons l'évolution de la situation et demandons aux Bruxellois d'être vigilants", a ajouté Alexander De Croo.

Une vidéo de revendication du double meurtre, dans laquelle un homme s'exprime en arabe, circulait lundi soir sur les réseaux sociaux, selon une source proche du dossier. Dans une autre vidéo des faits, diffusée sur le site du journal flamand Het Laatste Nieuws, on voit le tireur portant un blouson orange fluo mettre à l'épaule une arme automatique et s'enfuir en scooter après son geste perpétré à proximité d'un immeuble.

On entend au moins quatre coups de feu, selon ces mêmes images. Dans le contexte de guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, la France est passée vendredi en mode urgence attentat après l'assassinat d'un enseignant à coups de couteau.

Le ministre de l'Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement des contrôles à la frontière avec la Belgique. La Belgique a déjà été la cible de plusieurs attentats revendiqués par le groupe Etat islamique. Le 22 mars 2016, Bruxelles avait été frappée par une double attaque-suicide à l'aéroport de Zaventem et dans le métro en plein quartier européen. Il y avait eu 35 morts, d'après le bilan réévalué lors du procès d'assises qui s'est tenu de décembre 2022 à septembre dernier.

23h11: Le parquet confirme deux morts et un blessé. L'assaillant est toujours en fuite. "Rentrez chez vous et restez chez vous aussi longtemps que la menace n'est pas éradiquée". Regardez

 

22h34: Dans le stade où les supporters du match Belgique-Suède sont confinés, les chants se font entendre aux cris de "Tous ensemble, tous ensemble"

 

 

 

22h27: "Une demande de fermeture de plusieurs stations de métro aux abords du quartier où a éclaté la fusillade a été faite auprès de la Stib (Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles)", annonce la RTBF.

22h19 : Emmanuel Macron évoque une attaque terroriste islamique à Bruxelles qui a fait 2 morts dans une "Europe bousculée"

22h08 : La rencontre entre la Belgique et la Suède ne devrait pas reprendre selon des médias locaux suite aux événements à Bruxelles. Le speaker a demandé aux spectateurs de rester dans le stade et de ne pas sortir en raison de l'attentat qui s'est déroulé.

 

22h05: Le Premier ministre belge assure sur le réseau social X que les deux personnes tuées ce soir à Bruxelles étaient suédoises. Il assure avoir offert ses "sincères condoléances" à son homologue suédois.

22h01: Le point complet sur la situation à Bruxelles après une attaque terroriste alors que le tireur est en fuite - Une fusillade a éclaté ce soir vers 19h15 près de la place Sainctelette, du boulevard d’Ypres et du boulevard du Neuvième de ligne, dans le centre de Bruxelles. On déplore deux morts, qui portaient un maillot de la Suède et sont de nationalité suédoise. Les Diables Rouges affrontaient la Suède ce soir au stade Roi Baudouin.

Sur des images prises par un riverain, on peut apercevoir un homme avec une veste orange fluo et un casque blanc, une arme de guerre à la main. Descendu d’un scooter, il tire à plusieurs reprises en rue.

Dans une vidéo où il se montre face caméra sur Facebook, l’auteur des faits revendique son appartenance à l’État islamique et se vante d’avoir agi pour “venger les musulmans et qu’on vit et meurt pour sa religion”.

L’enquête a été confiée au parquet fédéral, compétent pour les dossiers terroristes. Le niveau d’alerte de l’Ocam est passé à 4, son niveau maximum, ce qui traduit une menace “sérieuse et imminente”.

Le Premier ministre Alexander De Croo, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden et le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne se sont rendus au Centre de crise National pour suivre la situation.

21h50: Gérald Darmanin annonce le renforcement immédiat des contrôles à la frontière belge alors que le terroriste est toujours en feu

21h46: Le parquet fédéral belge, chargé du terrorisme, se saisit de l'enquête sur la mort de deux personnes plus tôt ce soir à Bruxelles. Le parquet fédéral, en charge des dossiers de terrorisme, procède à des vérifications sur une possible motivation terroriste. Plusieurs membres du gouvernement se sont rendus au centre de crise pour suivre la situation et un périmètre de sécurité a été installé près de la Place Sainctelette, la zone où les coups de feu ont été tirés, dans le nord de la capitale belge.

21h57 : Une vidéo de revendication, dans laquelle un homme s'exprime en arabe, circulait lundi soir sur les réseaux sociaux, selon une source proche du dossier. Dans une vidéo diffusée sur Facebook, un homme, en veste fluo orange et qui se présente comme le tireur, assure en arabe appartenir au groupe terroriste Etat islamique et revendique avoir tué "trois Suédois". 

.

 

21h11: Un homme a ouvert le feu ce soir à Bruxelles. Selon le parquet de la capitale belge, il y a deux morts et des blessés. Le tireur est en fuite.  Selon une vidéo diffusée sur le site du journal flamand Het Laatste Nieuws, le tireur en veste fluorescente orange circulait en scooter. Il s'est enfui après avoir fait usage d'un fusil automatique. Une porte-parole du parquet a précisé qu'une enquête avait été ouverte. Le mobile de l'attaque n'est pas encore connu. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amandecroquante
17/octobre/2023 - 07h49

il Faut écouter ce que dit le terroriste sur sa vidéo de revendication pour comprendre pourquoi on va faire de l’amalgame. Il faut nous comprendre les messages sont contradictoires 

Portrait de Dragon13127
16/octobre/2023 - 22h34 - depuis l'application mobile

l'U.E coupable.

Portrait de tony355
16/octobre/2023 - 22h30

moleenbeck c'est en plein dans la ville en plus,ya pas de mur avec bruxelles.

j'imagine gaza en plein tel aviv

Portrait de Decenale
16/octobre/2023 - 22h17

Sans remigration ça ne va faire qu'empirer.

Combien d'innocents devront mourir à cause des délires immigrationistes de cette gauche criminelle ?

Portrait de tony355
16/octobre/2023 - 22h10

on aurait tué des suedois!!   tain,si on tue nos chances pour la france

Portrait de COLIN33
16/octobre/2023 - 22h06 - depuis l'application mobile

heureusement que Darmanin a demandé des contrôles à la frontière, nous sommes sauvés