15/10 14:31

Pologne: 20 chefs de rédaction de grands médias indépendants polonais lancent un Conseil commun "pour protéger la liberté d'expression" dans ce pays où les médias publics sont accusés de diffuser la propagande du pouvoir

Plus de vingt chefs de rédaction de grands médias indépendants polonais ont annoncé la création d'un Conseil commun "pour protéger la liberté d'expression" dans ce pays où les médias publics sont accusés de diffuser la propagande du pouvoir. L'annonce intervient juste avant les élections législatives de dimanche dans un pays profondément divisé entre, d'un côté, les partisans du gouvernement populiste nationaliste, aux penchants autocratiques, méfiant face à l'UE, et, de l'autre, une opposition centriste, pro-européenne.

"Le Conseil polonais des médias aura pour tâche principale de protéger la liberté d'expression, d'élever et diffuser les normes professionnelles et éthiques des journalistes, d'initier et de présenter son avis sur des solutions législatives relatives aux médias, à la liberté et à la protection de la profession de journaliste", selon un communiqué de la nouvelle organisation.

Parmi les membres de la nouvelle organisation figurent des chaînes de télévision du groupe TVN (Discovery), les plus grandes radios commerciales RMF FM, Radio ZET et TOK FM, les hebdomadaires Newsweek, Polityka et Tygodnik Powszechny, les quotidiens Gazeta Wyborcza, Rzeczpospolita et Fakt, ainsi que des portails et sites internet Onet.pl, Wirtualna Polska et OKO.press.

Dans le classement annuel de l'ONG Reporters sans frontières qui observe la liberté des médias dans 180 pays du monde, la Pologne s'est trouvée cette année à la 57e place. Elle était en 18e position en 2015, l'année où le parti Droit et Justice (PiS) est arrivé au pouvoir.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Blackrock
15/octobre/2023 - 16h03

Euh ...vous n'avez pas invité les journalistes français ??? Journalistes...parce que pour les chefs de rédactions c'est trop tard....le mal est fait.