11/10 11:59

Attaque du Hamas - Le ministre de l’Education Gabriel Attal met en garde contre les appels à venir tracter ou manifester devant des écoles: "Laissez nos enfants tranquilles !" - Regardez

"Nous ne laisserons rien passer", a prévenu mercredi le ministre de l'Education Gabriel Attal, lors d'une visite dans une école juive en banlieue parisienne, à propos d'agressions, d'actes ou de paroles antisémites au sein d'établissements scolaires. "La priorité aujourd'hui, pour l'Education nationale, c'est notamment d'assurer la sécurité et la sérénité dans nos écoles", a déclaré Gabriel Attal, aux côtés du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, devant l'école privée juive Ozar Atorah à Sarcelles (Val-d'Oise).

Il a mentionné "des alertes qui nous sont remontées ces dernières heures et ces derniers jours, avec des élèves de confession juive qui ont pu faire l'objet d'agression dans leur établissement" et des "appels qui ont pu être relayés de la part de collectifs à venir tracter ou manifester devant des établissements scolaires".

"De ce point de vue là, nous serons totalement intraitables, nous ne laisserons rien passer", a-t-il martelé. Le ministre de l'Education a évoqué "plusieurs situations totalement insupportables et inacceptables", qui sont "remontées depuis lundi: croix gammée dessinée sur un tableau dans une classe ciblant un élève, une agression (...) dans les Hauts-de-Seine d'un lycéen par des camarades".

Au sujet de cette agression, M. Attal a expliqué avoir demandé mardi que le procureur de la République "soit saisi d'une agression dont a été victime un lycéen en Ile-de-France", dont le t-shirt a été arraché par un camarade. Gabriel Attal a aussi assuré "mobilise(r) de manière extrêmement réactive" les 546 personnels des équipes mobiles de sécurité des rectorats "si des événements, des manifestations venaient à se dérouler".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions