04/10 16:32

Le délégué général des Restos du coeur annonce que "pour la première fois" de son histoire, l'association devra refuser des bénéficiaires à partir de novembre - VIDEO

Auditionné à l'Assemblée nationale ce mercredi, le délégué général des Restos du coeur Jean-Yves Troy, a indiqué: "A partir de novembre, nous allons refuser du monde pour la première fois de l'histoire des Restos du Cœur".

Avant d'expliquer: "Les Restos du coeur ne sont pas dimensionnés aujourd'hui pour distribuer 170 millions de repas, pour accueillir 1,3 million de personnes, soit 200.000 de plus en un an".

Et d'assurer: "on n'est pas taillé humainement, même si nous avons 70.000 bénévoles réguliers et 30.000 ponctuels".

Avant d'indiquer "Nous allons baisser les dotations et nous réduisons aussi les critères d'accès à l'aide alimentaire au sein des Restos". Jean-Yves Troy déplore ainsi une crise "brutale et massive".

Déjà début septembre, Patrice Douret, le président des Restos du Cœur, avait lancé un appel à l’aide alors que l’association croulait sous les demandes à cause de l’inflation. Ce sont « 150 000 personnes » qui devraient voir leur demande refusée par l’association cet hiver, avait-il affirmé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GLGD
5/octobre/2023 - 14h58
Australopithèque a écrit :

vous avez raison , il faut les laisser  crever

Vous ne connaissez pas de bénévoles des Restos du Cœur visiblement. Ce sont eux qui alimentent les centaines de milliers de clandestins sur notre sol, et ils sont évidemment débordés au point de refuser d'autres bénéficiaires qui ont un tout petit peu plus que ces clandestins mais qui sont normalement dans les clous pour recevoir l'aide. Si on expulsait ceux qui n'ont pas le droit d'être ici, l'association retrouverait en face d'elle des besoins dans la mesure de ses capacités habituelles.

Comme d'habitude, les gens comme vous préfèrent aider la planète entière au détriment du voisin dans le besoin.

Portrait de KERCLAUDE
5/octobre/2023 - 07h33

Revoir les conditions d'attribution, plus on donne plus il faut donner.      

Portrait de Ocarina
4/octobre/2023 - 21h33
Philtlse a écrit :

La France et les donateurs n'ont-ils pas versé des millions ? Est-ce insuffisant ?

Plus on fait dans le social, plus il y a de candidats à en profiter et moins on a de candidats qui veulent travailler.

 

Portrait de francois842021
4/octobre/2023 - 21h00

vous inquiétez pas, merluche au bon coeur va donner avec sa bande de merlans.

Portrait de Philtlse
4/octobre/2023 - 20h25
Mollux a écrit :

Où est le problème?

Vraiment vous ne le voyez pas ?

Portrait de Mollux
4/octobre/2023 - 20h19
dede35 a écrit :

Il faut filtrer sérieusement , et pourant par exemple Emmaus vient d'offire 500 smartphone à des jeunes ................  PERSO FINI.....   N ..... I     les assos pourront aller se rhabiller tant que le ménage ne sera pas fait avec leurs bons sentiments .. bonne poire mais faut pas exagérer ..

Où est le problème?

Portrait de Kreisker29
4/octobre/2023 - 19h10

Avec les millions d'euros reçus de la part de l'état, de LVMH, etc... c'est pas encore assez !!! Ya un problème quelque part ???

Portrait de Decenale
4/octobre/2023 - 18h25

Comme toutes les idées sociales, ça aurait donné des résultats productifs dans une société de droite. Mais dans pays pourrit par le parasitisme de l'immigration, ça nourrit juste un cancer qui nous tuera tous.

Portrait de dede35
4/octobre/2023 - 17h58

Il faut filtrer sérieusement , et pourant par exemple Emmaus vient d'offire 500 smartphone à des jeunes ................  PERSO FINI.....   N ..... I     les assos pourront aller se rhabiller tant que le ménage ne sera pas fait avec leurs bons sentiments .. bonne poire mais faut pas exagérer ..

Portrait de Philtlse
4/octobre/2023 - 17h24

La France et les donateurs n'ont-ils pas versé des millions ? Est-ce insuffisant ?

Portrait de GLGD
4/octobre/2023 - 17h17

Si la France refusait les clandestins, les Restos du Coeur, les services départementaux d'aide à l'enfance, la police, la justice, les hébergements d'urgence et tant d'autres organisations ne seraient plus débordées. Et les pro-migrants devraient se mettre au boulot pour produire de la richesse et se trouver un salaire plutôt que de vivre de nos subventions et créer ainsi plus de dettes aux autres Français.