30/09 10:31

La Fondation Bardot a annoncé avoir recueilli une centaine de chihuahuas, saisis dans un élevage clandestin dans le département de l'Aube, et destinés à la vente en ligne illégale

La Fondation Bardot a annoncé avoir recueilli une centaine de chihuahuas, saisis dans un élevage clandestin dans le département de l'Aube et destinés à la vente en ligne illégale. Ces animaux, pris en charge mardi matin, devaient être vendus sur les réseaux sociaux et sur des sites de petites annonces, «souvent peu regardants sur leur provenance et leur état de santé», a déploré auprès de l'AFP, un porte-parole de la Fondation.

«Plusieurs contrôles de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) avaient préalablement établi que les chiens n'étaient pas détenus dans des conditions compatibles avec leurs besoins», vivant pour beaucoup dans un sous-sol, selon un communiqué des défenseurs des animaux.

C'est à la suite de nouveaux signalements auprès de la DDPP que les équipes de la Fondation Bardot ont été sollicitées pour récupérer les chiens. «Les couples reproducteurs et les chiots sont en route vers le refuge de l'Arche de B.B.

Ils vont arriver dans la soirée et verront le vétérinaire le lendemain. Ils seront soignés, stérilisés et identifiés», a ajouté le porte-parole de la fondation, qui entend engager une procédure juridique.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bibi42
30/septembre/2023 - 12h26

La vente sur le bon coin d'animaux devrait tout simplement être interdite c'est la porte ouverte à des abus sur beaucoup de trafic d'animaux de blanchiment d'argent etc...