18/09 12:02

Disparition du petit Emile: L'interdiction d'accès au hameau du Haut-Vernet a été prolongée jusqu'au 30 septembre prochain par le maire

Il aurait dû prendre fin vendredi dernier. L'arrêté d’interdiction au hameau du Haut-Vernet a été prolongé jusqu’à la fin du mois de septembre, comme l'a indiqué le maire François Balique, à BFM DICI. Concrètement, jusqu'au 30 septembre, seuls les habitants possédant une résidence principale ou secondaire pourront se rendre dans le village. Une décision prise en raison "des soucis rencontrés par des administrés qui ont été importunés par des journalistes.

Emile, 2 ans et demi, qui était gardé par ses grands-parents dans leur maison du Vernet, a disparu depuis le samedi 8 juillet dernier. Le petit garçon jouait dans le jardin de la maison de ses grands-parents, dans ce village de 125 habitants, quand il a disparu vers 18h00, dans un secteur escarpé. Les grands-parents résident précisément dans le hameau du Haut-Vernet, 25 habitants, à plus d'un kilomètre du village lui même.

Deux mois après, la disparition d'Emile, deux ans et demi, dans un hameau alpin, reste inexpliquée et les enquêteurs "continuent à exploiter des pistes". Les parents, eux, se cramponnent à leur foi et n'ont "pas peur de demander à Dieu un miracle". Le dossier est sensible, mais le procureur de la République d'Aix-en-Provence n'a "rien de significatif à dire".

Pour autant, "non, l'enquête n'est pas au point mort, on continue à exploiter des pistes", assure Jean-Luc Blachon auprès de l'AFP. Refusant de "parler des actes d'investigations en cours", le magistrat rappelle cependant qu'"il y a une cellule d'investigation nationale très active" sur le dossier.

Fin juillet, l'enquête, d'abord confiée au parquet de Digne-les-Bains puis transférée à des juges d'instruction d'Aix, a basculé sur une qualification criminelle "d'enlèvement" et "séquestration".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions