30/08 12:02

Inflation: Une baisse des prix alimentaires est difficile à entrevoir avant mars 2024 et la fin des prochaines négociations avec les industriels, préviennent les patrons d'Intermarché et de Système U

Une baisse des prix alimentaires est difficile à entrevoir avant mars 2024 et la fin des prochaines négociations avec les industriels, ont prévenu mercredi les patrons d'Intermarché et Système U, avant une réunion à Bercy avec les distributeurs dans la matinée.

"On espère pour mars" à l'issue des prochaines négociations annuelles entre industriels et distributeurs une baisse des prix des produits alimentaires en magasin, a déclaré sur RTL le patron du groupement Intermarché Thierry Cotillard.

"Le grand rendez-vous, c'est mars prochain, en attendant on prend nos responsabilités", a abondé sur Radio Classique le président de Système U, Dominique Schelcher, soulignant que d'ici-là "sur les grandes marques, rien ne va bouger".

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a convoqué mercredi à Bercy les distributeurs avec l'intention de leur demander de prolonger et d'étendre leurs opérations de baisse des prix. Il recevra les industriels jeudi.

Ces opérations de baisse de prix ont débuté mi-mars dans le cadre d'une opération commerciale peu contraignante nommée "trimestre anti-inflation" et initiée par le gouvernement.

L'inflation des prix de l'alimentaire a commencé à ralentir en juillet (+12,7% sur un an, contre 13,7% en juin) mais reste très élevée.

Cette réduction du niveau de l'inflation ne correspond toutefois pas à une baisse des prix dans les rayons, mais à une hausse moins forte.

Lors de la réunion de mercredi, les patrons de la distribution ont l'intention de demander à Bercy de "changer la loi (sur les négociations du secteur, NDLR) pour permettre de négocier à la hausse ou à la baisse en fonction" des fluctuations des prix sur les marchés, a expliqué M. Cotillard.

"La difficulté de ce sujet, c'est que nous négocions une fois par an pour des prix qui s'appliquent tout le reste de l'année", a souligné quant à lui M. Schelcher dénonçant un "système qui nous enferme et derrière lequel les industriels (...) se réfugient".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Herculanum
30/août/2023 - 15h38
Chance France a écrit :

Exactement.

Les prix ne reviendront jamais au niveau d'avant.

Encore une fois, merci la gauche.

Pourquoi la gauche ?

L'inflation est due a des critères plus complexes et économique que çà , sans compter l’appétit des gros industriels de l'agro alimentaires qui ne sont pas de gauche généralement

 

Portrait de Lotus14
30/août/2023 - 15h04

Les riches industrielles font des bénéfices importants 

ainsi que les distributeurs malgré ce qu'ils disent !!!

Macron favorisent les riches 

et les  pauvres petits français tirent la langue  : mais jusqu'à quand ???????,

Portrait de Toftof
30/août/2023 - 12h44

Carrefour a publié un bénéfice net en hausse de 16% au premier semestre.

Et les autres groupes?

On appelle ça des profiteurs de guerre.