28/08 14:01

Le parquet de Bastia a ouvert une enquête pour "provocation à la discrimination et à la haine raciale" après la découverte hier d'une tête de sanglier devant le consulat du royaume du Maroc situé à Biguglia

Le parquet de Bastia a ouvert une enquête pour «provocation à la discrimination et à la haine raciale» après la découverte hier d'une tête de sanglier devant le consulat du royaume du Maroc situé à Biguglia (Haute-Corse), a-t-on appris de source judiciaire. La direction départementale de la sécurité publique de Haute-Corse est en charge des investigations.

La tête tranchée de l'animal a été trouvée vers 13h00 devant la porte du bâtiment et a été rapidement enlevée. Aucune inscription ou revendication n'ont été retrouvées sur place. Dans un communiqué, Michel Prosic, préfet de Haute-Corse, «condamne avec la plus grande fermeté cet acte inacceptable et exprime son entier soutien à la consule générale du Maroc et ses collaborateurs, ainsi qu'à l'ensemble des ressortissants marocains résidant dans le département».

Contactée par l'AFP, Najoua El Berrak, consule générale du Maroc en Corse, a indiqué «condamne(r) également les faits». «Il n'y a pas encore les résultats de l'enquête. Je ne veux accuser personne, ni politiser l'affaire. Il faut rester prudent et sage. J'ai eu plusieurs élus corses au téléphone qui m'ont apporté leur soutien dont M. (Gilles) Simeoni, le président de la collectivité de Corse», a-t-elle ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions