23/08 08:31

Après Lyon, Montpellier, Toulouse, Paris et Besançon hier, la ville de Grenoble va interdire dans la journée le spectacle de Dieudonné qui doit se produire dans 48h

L'arrêté municipal devrait être signé  dans la journée par le maire de Grenoble Éric Piolle, confirmant une information publiée par le Dauphiné Libéré sur son site internet. Un arrêté d'interdiction pour empêcher la venue de Dieudonné, dont le site "Dieudosphère" avait annoncé la venue à Grenoble le 27 août, sans préciser le lieu ou l'heure.

Contactée au début du mois, la mairie rappelait qu'elle condamnait " tout propos injurieux, incitant à la haine, visant à fracturer la société et discriminer certaines communautés " et ajoutait que "Dieudonné ne sera jamais le bienvenu en territoire grenoblois."

Quelques jours plus tôt, le comité isérois du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), par la voix de son président Hervé Gerbi, avait adressé un courrier à la Ville, mais également à la Préfecture, pour demander l'interdiction du spectacle de Dieudonné, déjà condamné pour des propos antisémites.

"Il est porteur en lui-même, au-delà de ses spectacles, d'une idéologie de haine, soulignait Hervé Gerbi. Il faut aujourd'hui avoir le courage de prendre les dispositions qui s'imposent et de dire : Dieudonné n'a rien à faire sur notre territoire. "

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Epilogue
23/août/2023 - 11h16

non à TOUTE censure

Portrait de John Patrick Mason
23/août/2023 - 10h10
Upsala a écrit :

Il avait pourtant présenté ses excuses, fait allégeance au pouvoir et même un pèlerinage à Auschwitz. Comme quoi des regrets sincères ne font pas le poids face à 'Ni oubli, ni pardon'. Pas très catholique tout ça...  

Personne ne croit en ses excuses. Ni les pros ni les antis. Il est cramé, fini. 

Il voulait prendre sa retraite au Cameroun, sur "la terre de ses ancêtres", non ? et bien qu'il retourne en Afrique !

Portrait de Upsala
23/août/2023 - 08h41

Il avait pourtant présenté ses excuses, fait allégeance au pouvoir et même un pèlerinage à Auschwitz. Comme quoi des regrets sincères ne font pas le poids face à 'Ni oubli, ni pardon'. Pas très catholique tout ça...