18/08 07:46

En raison de l'épisode de canicule prévu en France, EDF envisage de réduire la production de ses centrales nucléaires du Bugey (Ain) et de Tricastin (Drôme) dès ce week-end

En raison de l'épisode de canicule prévu en France, EDF envisage de réduire la production de ses centrales nucléaires du Bugey (Ain) et de Tricastin (Drôme), à compter respectivement de samedi et dimanche, a-t-on appris ce mercredi auprès de l'électricien.

"En raison des prévisions de températures élevées sur le Rhône, des restrictions de production sont susceptibles d'affecter le site de production nucléaire de Bugey à partir du 19 août 2023", indique EDF dans les informations légales publiées sur son site internet. Le même type de message est diffusé pour la centrale de Tricastin "à partir du 20 août".

La centrale du Bugey, qui compte 4 réacteurs de 900 MW chacun, avait déjà fait en juillet l'objet de messages de ce type. A la mi-juillet, les fortes températures avaient conduit à arrêter le réacteur Bugey 3, pour des raisons cumulées de "contraintes environnementales et d'une faible demande en électricité", selon un porte-parole.

L'activité des centrales, qui pompent l'eau des rivières adjacentes (ou en mer, le cas échéant) pour leur refroidissement avant de la rejeter plus chaude dans le milieu, est encadrée par des seuils d'échauffement et de débit de ces cours d'eau à ne pas dépasser. Ces seuils sont propres à chaque centrale et visent à protéger la faune et la flore.

Depuis plusieurs années, dans un contexte de réchauffement climatique, les sécheresses et canicules conduisent EDF, parfois dès juin, à ajuster sa production pour respecter les limites de rejets thermiques.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dimrost
18/août/2023 - 10h30
Connexion a écrit :

Et quand les centrales seront au ralenti et que tout le monde va mettre la clim, il va se passer quoi à ton avis ?

Vu que dans les régions nord la chaleur est plus qu'acceptable, les clims ne tournent pas .. et comme dit, nous ne produisons a l'heure actuelle que 45 a 50% de nos capacités... donc, on a largement de quoi voir venir en produisant de plus loin et tout cela alors que pas mal de réacteurs sont en rechargement de combustible et donc à l'arret. Pour l'heure, 2 réacteurs du Bugey sont en arrêt, soit pour incident, soit pour rechargement.. donc au final, ça ne va quasiment rien changer.

 

Donc inutile de passer dans le camp de la panique, tout va bien, on est même large.

Portrait de JF_Lacour
18/août/2023 - 09h41
Runner37Mxt a écrit :

Et donc, pour compenser, EDF ira acheter de l'électricité à l'étranger, notamment à l'Allemagne, qui produit de l'énergie sale (centrales à charbon etc). Bravo.

Essayez au moins de consulter le site de RTE donnant les flux électriques en temps réel avant de dire des âneries. ( rte-france.com )

En ce moment on exporte chaque jour vers nos voisins continentaux en moyenne à peu près autant que la puissance cumulée totale des 8 réacteurs de Bugey et Tricastin. ( 4 X 900 MW chacun ). 

On est très très loin de tourner à plein mais plutôt à 45/50% de la puissance nécessaire en plein hiver contrairement aux italiens qui ont connu un pic record de consommation électrique en juillet dernier.