20/07 07:31

Netflix a annoncé cette nuit avoir gagné 6 millions d'abonnés supplémentaire et se félicite du tour de vis sur le partage des mots de passe qui s'est révélé payant

Le tour de vis sur le partage des mots de passe s'est révélé payant: Netflix compte désormais plus de 238 millions d'abonnés, dont 5,89 millions ajoutés au deuxième trimestre, un bond inattendu pour la plateforme de streaming. Le groupe californien, qui subit actuellement, comme ses concurrents, une grève majeure des acteurs et scénaristes aux Etats-Unis, a réalisé 1,5 milliard de dollars de bénéfice net d'avril à juin, d'après son communiqué de résultats publié mercredi.

Un chiffre aussi supérieur aux attentes du marché. Netflix oblige depuis le mois de mai les utilisateurs de plus de 100 pays à payer pour ajouter des profils à leur compte, au lieu de partager gratuitement leurs identifiants, comme beaucoup le faisaient avant. "Les recettes dans chaque région sont maintenant plus élevées qu'avant le changement, avec déjà plus de souscriptions que d'annulations", a indiqué l'entreprise.

La politique de partage payant des comptes d'utilisateurs va être immédiatement étendue à quasiment tous les pays où le service est présent.

Bâtir une activité publicitaire à partir de zéro n'est pas facile et nous avons encore beaucoup de travail, mais nous pensons qu'avec le temps elle va représenter plusieurs milliards de dollars", a assuré l'entreprise mercredi dans le communiqué.

Netflix a réalisé 8,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires au deuxième trimestre, un peu moins qu'escompté par les analystes.

Son action perdait plus 5% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York. Les analystes "craignent que la plateforme se retrouve à court de contenus à cause de la grève à Hollywood", remarque Louis Navellier, directeur des investissements d'une société de conseil du même nom.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Electro
20/juillet/2023 - 08h14

Je ne comprends d'ailleurs comment ils ont laissé faire si longtemps avant de réagir.